Trump reconnaît Jérusalem en tant que capitale d’Israël

Le président américain Donald Trump a reconnu la ville de Qods en tant que capitale d’Israël.

Malgré les vives mises en garde des dirigeants de la région, Donald Trump a reconnu la ville de Qods en tant que capitale d’Israël; une décision qui risquerait de déclencher une flambée de violences au Moyen-Orient et d’isoler un peu plus qu’avant, le 45ème président des États-Unis sur l’échiquier international.

« Il est temps de reconnaître officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël », a-t-il déclaré lors d’une allocution depuis la Maison Blanche.

Le président américain a ensuite critiqué ses prédécesseurs pour n’avoir pas fait ce qu’il fallait faute de « courage ».

Donald Trump a également ordonné le transfert de l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv à Qods, sans pour autant fixer un calendrier précis pour cette action qu’il entreprend.

La décision de Donald Trump vise largement à plaire à ses principaux partisans, c’est-à-dire les Républicains conservateurs et les Sionistes chrétiens évangéliques qui constituent une partie importante de son électorat.

La communauté internationale n’a jamais reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël et considère Qods-est comme un territoire occupé par Israël.

En réaction, les différents groupes palestiniens ont déjà appelé à trois jours de protestation. 
Une manifestation est prévue pour demain, jeudi 7 décembre à Ramallah en Cisjordanie occupée.

Commentaires