Comment Shimon Peres a volé la bombe nucléaire

Shimon Peres était l’un des pères fondateurs de l’entité sioniste. Il a été à son service plus de sept décennies.

Il n’y a pas beaucoup de politiciens israéliens qui ont tenu aussi longtemps.Ben Gourion était son mentor et c’est avec lui qu’il a commencé sa carrière politique.

Il était son garçon de course et faisait tout pour combler les envies de son patron. Il devint par la suite celui qui était chargé de régler tous les problèmes de Ben Gourion.

Un de ses problèmes était que Ben Gourion voulait l’arme nucléaire et il a chargé Peres de cette mission.

Le but de l’arme atomique pour Israël était de s’assurer que l’entité sioniste ne soit jamais obligée de faire des concessions et de faire comprendre à ses ennemis que cette arme serait utilisée au cas où la survie d’Israël serait compromise.

Peres commença par organiser une récolte de fonds pour financer le développement d’armes de destruction massive car c’est extrêmement cher et l’entité sioniste n’a pas à l’époque les moyens pour cela.

Il a trouvé des soutiens parmi les riches sionistes de l’époque comme Abe Feinberg, ce qui lui a permis de lever 40 millions de dollars, l’équivalent de 260 millions actuels. Feinberg permis aussi grâce à ses connexions dans le parti Démocrate de s’assurer que jamais Israël ne doive signer le traité de non prolifération nucléaire puisque à l’époque c’était le démocrate Johnson qui était président des états unis.

Comme tout sioniste qui se respecte, Shimon Peres ne s’est pas contenté d’agir via les moyens légaux pour obtenir la bombe atomique. C’est ainsi qu’il a recruté Arnon Milchan pour voler plusieurs centaines de kilos de matériaux nucléaires en Amérique.

Mais le plus scandaleux reste la complicité de la France pour permettre à Israël d’obtenir sa bombe. En 1957, le premier ministre français signait l’accord final permettant la construction de l’usine de Dimona.

 

C’est l’histoire de la signature de cet accord qui est scandaleux car à l’époque le gouvernement français fut mis en minorité au Parlement et donc il dû démissionner. Pour sauver la bombe israélienne, Peres a demandé au premier ministre de signer l’accord en l’antidatant d’un jour pour faire comme si l’accord était antérieur à la démission du gouvernement.

L’Usine de Dimona fut achevé en 1960 et en 1967 l’entité sioniste avait sa première bombe atomique.

Le parti anti sioniste condamne le gouvernement français qui jusqu’à aujourd’hui soutient cet état voyou.

Que ferez vous le jour où l’entité sioniste utilisera cet arme et que vous aurez le sang de tous ces innocents sur vos mains?

Tout se paye un jour et peut être vous même serait victime de la folie sioniste…

 

 

Commentaires