Riyad à l’origine de la crise yéménite

Un haut responsable du ministère yéménite des Affaires étrangères a rejeté, en bloc les récentes allégations émises par le chef de la diplomatie saoudienne lors de la conférence de presse qu’il a accordée conjointement avec Boris Johnson, le Secrétaire d’État des Affaires étrangères et du Commonwealth et il a accusé Riyad d’être à l’origine de la crise yéménite.

Ce responsable a qualifié les allégations d’Adel al-Joubeir d’incongrues avant de déclarer :

« Al-Joubeir parle du Yémen, comme si son pays, avant d’agresser la nation yéménite nourrissait de bonnes intentions envers le Yémen et cherchait à entamer un dialogue national et à favoriser une quelconque unité entre les groupes yéménites dans l’intérêt du pays ! »

Souhaitant garder l’anonymat, cette personnalité publique yéménite a poursuivi :

« Tous les documents prouvent que le régime des Saoud a semé la discorde entre les groupes politiques yéménites et s’est ingéré dans les affaires internes du pays. L’Arabie saoudite a tout fait pour éviter une union entre les groupes yéménites qui auraient pu trouver une solution pacifique à la crise interne que traverse le pays. »

Abordant le sujets des rapports trompeurs publiés par les médias mainstream concernant le transfert de 17 milliards de dollars au Yémen, depuis 2015 par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, ce haut responsable a exigé que le gouvernements de Riyad et celui d’Abou Dhabi publient les détails ainsi que les preuves des allégations qu’ils ont, respectivement avancées.

Par la suite, cet officiel n’a pas omis d’évoquer les terribles conséquences de la guerre dévastatrice que ces pays ont déclenchée contre son pays.

Il a affirmé que :

« Durant ces dernières années, le Yémen a subi une centaine d’attaques aériennes et maritimes, des attaques qui ont détruit les centres économiques et commerciaux, les infrastructures sanitaires, les routes, les ponts ainsi que les centres éducatifs, culturels et sociaux rendant impossible l’accès à l’eau et à la nourriture. Le choléra et la diphtérie font rage dans la majorité des régions du Yémen. »

Selon ce responsable, plus de 20 000 Yéménites ont été tués, plus de 50 000 autres blessés et 3 millions de personnes ont été déplacées durant cette monstrueuse guerre que le régime des Saoud ont provoquée au Yémen depuis mars 2015.

Il est, évidemment fort clair que les régimes autocrates des pays de la coalition ainsi que l’administration arrogante US sont à l’origine de la désastreuse et déplorable situation que subissent le peuple et les combattants yéménites à cause de cette désastreuse guerre qui dure depuis 3 ans.

Il est, évidemment clair aussi que cette guerre, si injuste dans laquelle les armes les plus dévastatrices ont été utilisées ne peut avoir pour conséquences que les bilans les plus lourds en vies humaines tout comme en destructions totales des infrastructures de ce pays.

Ce qui demeure inadmissible et injustifiable sont l’assourdissant silence et le manque de réactions des institutions internationales sensées réagir dans des cas d’abus flagrants de ce genre ! Jusqu’à quand allez-vous poursuivre votre laxisme avec tout ce que connaît le Yémen et qui ne vous échappe pas ?

Celui qui garde le silence face à une injustice est un démon muet.

Jusqu’à quand acceptez-vous de partager la responsabilité des crimes contre les Yéménites ?

Le sang des innocents hautement est sacré, le mésestimer relève de la pire folie…