Rapport de l’OMS sur l’éducation sexuelle : Pourquoi s’attaque-t-on à nos enfants ?

Loin de s’en tenir à sa mission première qui est l’instruction de nos enfants, « L’Éducation nationale » s’active à pervertir nos progénitures.

En effet, selon un rapport de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) intitulé : “Standards pour l’éducation sexuelle en Europe. Un cadre de référence pour les décideurs politiques“, il est recommandé d’ « informer l’enfant entre 0 et 4 ans sur : le plaisir et la satisfaction liés au toucher de son propre corps, la masturbation enfantine précoce, la découverte de son propre corps et de ses parties génitales, le fait que le plaisir lié au contact physique est un aspect normal de la vie de chacun ».

Des informations devant permettre à nos bambins de : « devenir conscients de leur identité sexuelle, parler des sensations (dés)agréables dans son propre corps, ou exprimer leurs propres besoins, désirs et limites (par exemple en jouant au docteur) ».

Mais en réalité, derrière cette incitation dès le plus jeune âge à la sexualité, se cache un dessein sioniste (au sens défini par le Parti Anti Sioniste) encore plus diabolique, de destruction du potentiel et des valeurs humaines.

En effet, la science démontre qu’éveiller les enfants innocents à la sexualité rabaisse l’être humain en dessous de l’animal. Elle pointe un rapport certain entre un usage immodéré de l’activité sexuelle et la diminution des facultés morales et intellectuelles.

D’après le docteur Jean du Chazaud, la sécrétion de la glande génitale interstitielle (située dans les testicules et les ovaires) se révèle être le mécanisme physique à la base même du libre arbitre : pas de contrôle implique d’obéir, sans réfléchir, à toute influence externe ou interne. De ce fait, en ajustant à bon escient ses sécrétions, par la continence sexuelle, la glande interstitielle conduit à l’apparition et au maintien des plus hautes qualités et capacités humaines, telles que le sens moral, la volonté, …

Plus l’activité sexuelle est grande, et plus se développent, par exemple chez l’homme, les tubes séminifères, et plus se réduit l’interstitielle. Cette réduction est le mécanisme physique à la base de la déchéance morale et intellectuelle humaine des comportements sexuels déviants et même de l’apparition certaines maladies mentales. La constatation de la diminution partielle ou totale de l’interstitielle a été constatée au microscope chez tous les déments, les tendances aux psychoses des castrés avant sept ans ainsi que leurs tendances immorales incorrigibles.

En somme, plus l’homme et la femme sont chastes ou ont une sexualité maîtrisée et altruiste avec un/ une partenaire qu’ils aiment profondément, plus se développent en eux les possibilités humaines. Par ailleurs, le mode de vie et d’alimentation ont aussi une influence sur l’interstitielle (Régaud, en 1907).

Toutes ces informations sont assez alarmantes, dans ce monde où la chasteté est une vertu bien rare. L’ incitation à une sexualité débridée et déviante a contaminé l’Humanité (télévision, affiches publicitaires, internet…). Les perturbateurs endocriniens se retrouvent aussi bien dans nos assiettes, que dans l’air que nous respirons avec toutes les conséquences énumérées. Avec toutes ces données, on comprend mieux l’immoralité et la folie humaine qui touchent nos sociétés.

 

Le Parti Anti Sioniste s’alarme et alerte l’opinion ainsi que nos responsables politiques du danger qui pèse sur nos enfants.

Ces derniers sont l’avenir de notre Humanité et nous avons une grande part de responsabilité sur leur éducation et les valeurs que nous leur lèguerons comme héritage.

Des préconisations telles que celles proposées dans ce rapport de l’OMS, volontairement passé sous silence par nos médias, vont à l’encontre de toutes ces valeurs humaines.

Il est donc primordial d’en informer nos concitoyens, pendant que nos enfants sont encore sous notre responsabilité et afin de préserver leur innocence le plus longtemps possible.

 

Commentaires