Nouvelles manœuvres militaires conjointes israélo-émiraties en Grèce

L’entité sioniste criminelle israélienne se joindra aux États-Unis, à l’Italie, au Royaume-Uni, à Chypre et enfin à la force aérienne des Émirats arabes unis, afin de procéder à des manœuvres militaires conjointes, qui se dérouleront prochainement en Grèce.

L’État terroriste n’en est pas à son premier exercice militaire commun avec les émiratis. En effet, en 2017 s’étaient déroulés en Grèce des entrainements similaires, et nous rappelons qu’en 2016, des manœuvres militaires semblables, nommées « Drapeau rouge », avaient eu lieu sur la base aérienne de Nellis, dans le désert du Nevada aux États-Unis.

Selon le journal israélien « Maariv », ce sont principalement grâce à de nouveaux contrats militaires, que les relations entre Tel-Aviv et Abou Dhabi se sont amplement renforcées.
« L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis font partie du « cercle de nouveaux amis d’Israël », a déclaré Moshe Yaalon, ancien ministre israélien des Affaires militaires.

Une rivalité existerait même entre les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite pour savoir qui normalisera le premier ses relations avec l’entité sioniste, dans un contexte où des dangers menacent la survie des Palestiniens. En effet, non content d’avoir obtenu du parrain américain sa reconnaissance de Jérusalem comme capitale, l’entité criminelle israélienne compte sur le soutien US pour également récupérer prochainement la Cisjordanie ainsi que la bande de Gaza.

C’est en Syrie, au Yémen et en Irak que nous pouvons constater la puissante collusion israélo-émiratie qui ne fait que s’amplifier. Une normalisation des relations entre Riyad, Abou Dhabi et Tel-Aviv, risque fort de se concrétiser au cours de l’année en cours.

Cela ne changera toutefois rien à la situation étant donné que cette normalisation existe de facto et qu’elle n’empêchera en rien les forces de la Résistance de continuer à lutter pour l’indépendance de la Palestine.

 

Le Parti Anti Sioniste n’est en rien étonné d’une telle alliance qui existe déjà dans les faits depuis bien longtemps.
Une alliance qui d’ailleurs n’en est pas, car un valet n’est en rien l’allié de son maitre, il n’est que son serviteur.
Il est par ailleurs scandaleux que la Grèce, donc l’Europe, se rende complice de l’entité terroriste en accueillant sur le territoire européen une armée de criminels de guerre !
Une fois encore nous alertons l’opinion publique et les peuples européens afin de se mobiliser et mettre un frein à ces alliances qui nous rendent complices de la politique génocidaire de l’entité sioniste.