L’IMAGE DE L’ISLAM AUX MAINS DES SIONISTES !

o-RACHIB-BIRBACH-facebookAprès l’inénarrable Hassan Chalghoumi, pseudo-imam de Drancy, censé s’exprimer au nom des musulmans français, la fabrique médiatique sioniste sort de son chapeau sa nouvelle imposture : Rachid Birbach.

 En effet, dimanche 27 décembre dernier, la chaîne publique France 3 a invité ce dernier à réagir aux incidents qui ont embrasé la Corse , estimant que celui qui se présentait comme « le président de l’Assemblée des musulmans de Corse » avait toute la légitimité pour s’exprimer sur le sujet.

Le problème est que l’énergumène en question n’est pas le représentant religieux qu’il prétend être et que son « Assemblée des musulmans de Corse » n’est qu’une association au sens juridique du terme et non une entité religieuse, comme n’a pas manqué de le rappeler le véritable président du Conseil régional du culte musulman corse, Mouloud Mesghati.

L’imposteur n’en est pas à son coup d’essai, et en 2013 déjà, il était apparu sur la scène médiatique en se présentant comme l’imam d’Auxerre, provoquant l’ire des vrais responsables de la mosquée d’Auxerre qui avaient dénoncé les pratiques mensongères du pseudo imam.

À cette époque, il avait organisé une « conférence d’amitié judéo-musulmane » en présence du président du CRIF, Richard Prasquier. Ce qui permet de mieux comprendre son étrange apparition dans le paysage médiatique français.

Rachid Birbach, en plus d’être un faux imam, est un imposteur étrangement proche des positions et organisations sionistes, avec lesquelles il n’hésite pas à manifester en faveur de l’entité criminelle israélienne.

Celui qui se déclare « ami d’Israël » s’est fait remarquer dans les milieux sionistes en soutenant leur politique barbare à Gaza lors des massacres de 2014, osant même reprendre à son compte tous les thèmes développés par les propagandistes israéliens dont celui qui prétend que le Hamas utilise les civils palestiniens comme « boucliers humains » !

 

Ainsi donc, les cercles sionistes français ont un nouveau chouchou pour donner un visage médiatique à l’Islam de France et humilier un peu plus la communauté musulmane.

La machine semble en marche pour mettre sur orbite l’imposteur : photos aux cotés de personnalités ultra-sionistes à forte influence médiatique ou politique, comme Caroline Fourest, Marek Halter ou l’actuel président du CRIF, Roger Cukierman ; personnalités chargées d’adouber celui que les médias n’hésitent pas à qualifier d’imam modéré, lui conférant ainsi une légitimité auprès de l’opinion publique.

C’est évidemment la seule explication au fait que ce personnage ait pu se retrouver sur une chaîne nationale à une heure de grande écoute, car personne ne prend au sérieux les raisons invoquées par France 3, expliquant que l’invité a été recommandé par un autre « représentant de la communauté musulmane », le pitoyable Hassan Chalghoumi, considéré par les musulmans comme une honte et une imposture, mais pourtant habitué des plateaux télés, des ministères et des diners du CRIF…

Ainsi donc, après que N.Sarkozy ait fabriqué en son temps le très docile CFCM, ne représentant que lui-même et qui a permis de faire passer nombre de lois islamophobes, les médias et les politiciens au service des sionistes continuent à utiliser des marionnettes censées s’exprimer au nom de « l’Islam de France » mais qui en réalité ne sont que « la voix de leurs maîtres ».

Les musulmans de France ont donc le choix, pour les représenter médiatiquement, entre les « béni-oui-oui » du CFCM ou les clowns du type Chalghoumi / Birbach qu’on ose qualifier d’imams. Après les pseudo-musulmans djihadistes et sanguinaires, voici donc les pseudo-imams…

Tout cela nous amène à nous poser la question des objectifs des sionistes en France : à travers ces manipulations et cette instrumentalisation, que cherchent-ils à provoquer ? Quelle image souhaitent- ils donner de l’Islam à la population non musulmane ? Quel message est envoyé à la population musulmane qui est ridiculisée de la sorte ? Quels sont les buts inavoués de cette stratégie ? Seul le temps apportera des réponses, mais il est sûr que cela ne contribuera certainement pas à renforcer le « vivre ensemble » et ne débouchera que sur la division et la discorde entre les Français.

 

Le Parti Anti Sioniste s’élève contre l’instrumentalisation de l’Islam dans notre pays, à travers la création de pseudo-imams utilisés au service des intérêts sionistes et ne représentant qu’eux-mêmes.
Ces représentations honteuses et humiliantes doivent cesser.
Il est temps que les musulmans prennent leurs responsabilités en réagissant, dans le cadre de la loi, contre les imposteurs qui prétendent parler en leur nom alors qu’ils ne parlent qu’en celui du sionisme.

Commentaires