L’exécution de Cheikh Nimr : une surenchère saoudienne !

Cheikh Nimr Baqer al-Nimr
Cheikh Nimr Baqer al-Nimr

Le Parti Anti Sioniste adresse ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches du dignitaire chiite saoudien, Cheikh Nimr Baqer al-Nimr, exécuté ce matin par le régime dictatorial d’Arabie Saoudite. Puisse Dieu l’accueillir dans son vaste paradis.

Le Cheikh Nimr Baqer al-Nimr avait été l’un des principaux animateurs des manifestations pacifiques réclamant des réformes politiques et la fin des discriminations envers la communauté chiite, qui avaient secoué le royaume wahhabite en 2011 et 2012.

Elles avaient été réprimées dans le sang et provoquées l’arrestation du dignitaire, qui fut condamné en octobre 2014 à la peine capitale : mort par décapitation, suivie de crucifixion aux motifs de « désobéissance au souverain » et « port d’armes »….

Cette terrible nouvelle doit nous alerter sur la stratégie globale adoptée par les sionistes dans leur volonté de provoquer un conflit entre musulmans chiites et sunnites qui malgré leurs efforts avaient du mal à prendre jusque là, grâce notamment à la perspicacité et au discernement des musulmans.

En effet, nous avons assisté ces derniers mois à une recrudescence des violences envers les communautés chiites à travers le monde, dont le récent massacre d’innocents au Nigeria en a été l’apogée.

Cette volonté d’attiser la haine entre les musulmans a trouvé sa manifestation politique dans la coalition créée dernièrement à l’initiative du royaume saoudien afin de soi-disant « combattre le terrorisme ».

Avec l’assassinat de Cheikh Nimr en ce premier jour de l’année 2016, le vassal saoudien envoi le signal clair que l’embrasement du conflit confessionnel entre les musulmans est désormais une priorité de l’agenda sioniste.

 

Le Parti Anti Sioniste condamne l’exécution odieuse du martyr Cheikh Nimr, et réitère son appel aux musulmans, afin qu’ils ne tombent pas dans le piège du conflit confessionnel dans lequel veulent les entraîner les sionistes qui en seraient les seuls gagnants.

Commentaires