Lettre ouverte aux musulmans de France et d’Europe

 

 

Grande mosquée de ParisNous constatons, depuis maintenant plusieurs années, une stigmatisation de la communauté musulmane de France, qui est la cible de nombreuses attaques, de plus en plus régulières et virulentes. Ce phénomène s’accroit de manière inquiétante et l’on voit une multiplication des actes islamophobes, qui plongent les citoyens musulmans dans une insécurité croissante.

 

Depuis les attentats de ces derniers mois, cette stigmatisation est montée d’un cran et nul doute qu’elle va se développer et s’aggraver davantage.

 

Musulmans de France, vous êtes en danger, et il est grand temps de prendre conscience de la situation avant qu’il ne soit trop tard pour réagir !

 

Notre religion ne nous appartient plus et les valeurs qu’elle prône sont bafouées. Notre Prophète est insulté, nos femmes et nos filles sont offensées, nos valeurs familiales et le mode d’éducation de nos enfants sont méprisés. Tout ce qui caractérise notre religion est vilipendé.

 

Désormais, on nous impose deux modèles qui sont à l’opposé de notre islam et de ses valeurs : soit le fanatisme religieux de Daesh et consorts, qui sème le chaos et massacre des innocents (à commencer par les musulmans eux-mêmes), soit l’extrémisme laïque, qui souhaite vider notre religion de son essence pour en faire une coquille vide, soumise au sionisme, où la femme musulmane serait dénudée et les musulmans accepteraient toutes les injustices, chanteraient la Marseillaise dans les mosquées et applaudiraient ceux qui viennent les insulter dans leurs lieux de cultes (voir l’épisode humiliant, dans lequel Manuel Valls exigeait de se faire applaudir à la mosquée d’Evry). https://www.youtube.com/watch?v=4_MnPunalnE

 

Ne vous méprenez pas, nous sommes seuls dans ce combat et nous n’avons aucun soutien, ni à l’extérieur, ni à l’intérieur de nos frontières !

 

Les pays arabes et musulmans, qui sont maintenant totalement soumis au sionisme et à l’impérialisme, ne nous aideront pas, et les quelques pays qui résistent encore sont tellement engagés sur tous les fronts qu’ils ne pourront guère nous soutenir.

 

En France, les organisations censées représenter et défendre les intérêts des musulmans, sont à la botte du sionisme, qu’il s’agisse du CFCM, créé et mis en place par Nicolas Sarkozy quand il était ministre de l’Intérieur, ou des figures mises en avant par les medias afin de nous humilier, tels le pathétique Chalghoumi.

 

Le sionisme a ainsi réussi à nous isoler et à nous ôter tout espoir, alors que nous, les musulmans, sommes une force en France.

 

Nous devons absolument prendre nos responsabilités afin de décider de l’avenir de notre nation. Pour ce faire, il est nécessaire de nous unir et de cesser de voter pour des personnes et des partis comme « les républicains » ou le « PS », qui attaquent en permanence notre religion et nos valeurs, en dressant contre nous nos concitoyens non-musulmans.

 

Nous sommes désormais à l’heure du choix : soit devenir le musulman soumis et résigné dont rêvent BHL et ses amis, soit préserver notre dignité et agir selon les valeurs de notre Prophète en résistant et en dénonçant le piège tendu par le sionisme.

 

En termes spirituels, ce choix est simple : le Dajjal ou le Messie.

 

Il est urgent de prendre conscience de la situation car nous sommes insultés quotidiennement et les choses vont aller en empirant.

 

L’heure est grave et il faut se réveiller avant qu’il ne soit trop tard.

 

Le Centre Zahra France et le Parti Anti Sioniste n’ont jamais cessé, depuis leur création, d’appeler à cette prise de conscience face aux dangers qui nous menacent, et rappellent que le Dajjal a planté son étendard à Paris.

 

La seule alternative possible pour affronter ce faux Messie est une unité totale face au sionisme, entre hommes et femmes de bonne volonté, qu’ils soient juifs, chrétiens, musulmans, ou autres.

 

Musulmans, de quoi avez-vous peur ? Notre Dieu n’est-il pas un Dieu protecteur ?
 
Rassemblons-nous et rejoignez nous, notre destin est le vrai Messie et le Mahdi.

 

 

Commentaires