Les colonies sont un crime de guerre !

Dans un rapport publié la semaine dernière, Zeid Ra’ad al-Hussein, le haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme a déclaré que la politique des colonies israéliennes en Cisjordanie et à l’Est de Jérusalem Al Quds occupée constituent un « crime de guerre. »

 

Il a affirmé que :

« L’établissement et l’expansion des colonies en territoire palestinien occupé par Israël ainsi que les mesures juridiques et administratives permettant des incitations socio-économiques, des services de sécurité, des infrastructures et des services sociaux aux citoyens israéliens résidant en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est équivalent au transfert par Israël de sa population en territoire palestinien occupé.»

Il n’a pas manqué de rappeler que :

« Le transfert de la population par un État occupant sur un territoire occupé est une grave violation de l’article 147 de la quatrième Convention de Genève et donc un crime de guerre.»

Le prince Zeid Ra’ad al-Hussein a appelé l’entité sioniste à stopper ses activités liées à la politique de colonisation sur les colonies israéliennes en Cisjordanie dans un rapport publié mercredi, sur le site internet du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies

Selon lui, entre novembre 2016 et octobre 2017, les mises en chantier de logements dans les colonies étaient en baisse mais l’activité de planification avait augmenté. Les plans de 10.000 unités coloniales ont avancé, 6500 dans la zone C de Cisjordanie et 3100 à Jérusalem-Est.

Le haut commissaire a ajouté :

« Des appels d’offres ont été annoncés pour 3166 logements dans les colonies en Cisjordanie contre 673 l’année précédente.»

Ce texte est l’un des 6 rapports sur le régime d’Apartheid d’Israël qui seront présentés au Conseil le 19 mars : 5 accusent l’entité sioniste de violations des droits de l’Homme en Cisjordanie et à Jérusalem-Est et le sixième se concentre sur les pratiques israéliennes dans la région du Golan syrien occupé.

Sur la base de ces rapports, le Conseil pourrait, éventuellement publier au moins 5 lois pour condamner les exactions exercées par l’entité sioniste d’Israël contre la nation palestinienne.

Nous constatons, sans grande surprise que tout a été fait par l’Arrogance mondiale, entre autre par le biais des institutions internationales pour arriver à la prolifération et à l’expansion des colonies en Cisjordanie et à l’Est de Jérusalem Al Quds occupée.

Les dirigeants sionistes, extrémistes font fi de toutes les lois internationales qu’elles relèvent des droits de l’Homme ou pas car ils se savent à l’abri de tout châtiment voire de la moindre remarque dénonçant leur nature perfide et criminelle. De ce fait, ils œuvrent en toute impunité commettant les pires exactions contre les populations civiles palestiniennes sans être, aucunement inquiétés.

L’opinion publique internationale est manipulée par les médias mainstream qui habillent le vrai avec le faux et le faux avec le vrai. Lorsque les valeurs morales et les vertus s’estompent cédant le terrain aux vices et à la corruption, les ténèbres règnent, alors en maître absolu et c’est également le signe incontestable de l’approche de l’ère de la Vérité et de la Justice pour tous les Opprimés et tous les Déshérités