L’entité sioniste convoite l’Afrique noire

Le sommet Afrique-Israël que le gouvernement togolais devrait organiser du 24 au 26 octobre prochains à Lomé, a provoqué des protestations, ainsi que des appels au boycott.
En effet, plus d’une dizaine d’États d’Afrique, très hostiles à Israël, tels que le Niger, le Gabon, le Mali et la Mauritanie manqueront à l’appel de cette convocation sioniste.
Cela ne semble pas déranger Benjamin Netanyahu qui devrait donc débarquer au Togo avec une délégation de plus de 200 personnes. Selon certaines sources, le quartier administratif et plusieurs zones de la capitale seront bouclés.

 

Le Parti Anti Sioniste ne doute guère que la création de ce nouveau pont avec l’Afrique ne devrait finalement servir qu’à renforcer les soutiens lors des votes de résolutions, comme par exemple, sur l’épineuse question coloniale sioniste en terre sainte.

 

La conférence devrait porter sur les thèmes de la sécurité, mais également sur les questions relatives au partenariat dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie, de l’eau et de la santé. Il y sera également question de l’utilisation des nouvelles techniques et du développement.
N’oublions pas que l’entité raciste d’Israël colonise non seulement la terre des Palestiniens, mais qu’elle interdit également les dons de sang de la part de ses propres citoyens d’origine africaine, des citoyens qui, à plusieurs reprises, ont subi des contraceptions forcées, ainsi que la destruction de leurs commerces quand ils osaient réclamer leurs droits lors de manifestations.

 

[signature]Signature du président[/signature]

Commentaires