Knesset : projet de loi sur la détention des cadavres palestiniens

Un projet de loi autorisant la détention des corps des Palestiniens exécutés par les soldats israéliens, voté par le parlement israélien, a reçu une approbation préliminaire de la Knesset, le mercredi 24 janvier.

Ce projet de loi accordera les pleins pouvoirs aux commandants de la police locale afin qu’ils puissent conserver les corps des Palestiniens lors des funérailles, prétextant un risque de débordement.

Il est évident, qu’entre sionistes, une telle loi soit légalisée et approuvée par le comité ministériel israélien qui, dimanche 21 janvier, s’est prononcé en faveur de ce projet et ce, bien avant la Knesset.

C’est dans le cadre répressif à l’encontre des Palestiniens que le régime despotique de Tel Aviv retarde la restitution des corps aux familles et a fortiori l’enterrement des Palestiniens tués lors des opérations-martyrs.

La Haute Cour de justice de l’État illégitime d’Israël a informé le gouvernement du criminel de guerre, Benyamin Netanyahou, qu’il lui donne un ultimatum de 6 mois afin de se prononcer et d’adopter ce projet de loi, sans quoi, les cadavres des Palestiniens assassinés seront restitués à leurs familles.

Ce projet de loi devrait être édicté en trois lectures au sein de la Knesset, dont le texte a été adopté avec 62 voix pour, 21 voix contre et 3 abstentions.

 

Le Parti Anti Sioniste s’indigne de voir autant d’injustices encore impunies à l’encontre d’un peuple privé de ses droits, spolié de ses terres et de son pays et, qui ne demande qu’à vivre en paix !

Il est inconcevable et intolérable que ce projet de loi soit adopté et voie le jour ! De quel droit s’octroyer le pouvoir de décider de restituer ou non les corps meurtris des Palestiniens assassinés par l’armée sanguinaire israélienne ?
Faisant l’objet de plusieurs plaintes pour trafic d’organes et vu le jeune âge des Palestiniens assassinés, nous sommes en droit de nous demander à quoi leur sert réellement la détention de ces corps.
Il est plus que temps d’arrêter ces bourreaux et de mettre fin à ce chaos !