Jihad islamique : « l’entité sioniste préparait le plus grand complot dans les territoires occupés d’al-Qods »

La crise d’al-Qods n’en finit pas de faire parler d’elle. Différentes analyses tentent d’expliquer pourquoi l’entité sioniste criminelle a décidé son offensive contre l’esplanade des mosquées.

En effet, sous prétexte que la Résistance a attaqué des policiers israéliens qui patrouillaient aux abords de l’esplanade, le régime criminel a décidé, il y a deux semaines, d’installer des portiques de sécurité aux entrées de la place sacrée. Cela a provoqué le courroux de la population palestinienne qui s’est mobilisée comme aux plus belles heures de l´Intifada.
Des affrontements violents avaient ainsi eu lieu tout au long de ces deux semaines entre les citoyens palestiniens et les forces d’occupation, et face à ce début de soulèvement massif, le régime criminel israélien a fait machine arrière et décidé de revenir sur sa décision.

Selon Nasser Abou Charif, représentant à Téhéran du mouvement de Résistance palestinien « Jihad islamique », « l’entité sioniste exploite l’embourbement de la nation dans ses conflits internes pour préparer le plus grand complot dans les territoires occupés d’al-Qods », soulignant que « ce qui se passe dans la mosquée al-Aqsa avec la question des portes électroniques marque le début de ce complot. »
Et de poursuivre : « les pratiques de l’occupation ne sont pas temporaires, elles s’inscrivent dans le cadre de plans conçus à l’avance, et font partie du projet sioniste d’occupation du reste de la terre de Palestine, en particulier les villes d’al-Qods et d’al-Aqsa, en vue de construire le Temple présumé sur les pierres de la Mosquée d’al-Aqsa, voire sur celles du Dôme du Rocher sacré. »

 

Le Parti Anti Sioniste approuve l’analyse de ce responsable de la Résistance palestinienne et estime également, et depuis toujours, que l’objectif des sionistes est de mettre la main sur l’ensemble de la Palestine occupée, incluant la mosquée sacrée d’al-Aqsa.

L’installation de ces portiques n’était certainement qu’un ballon d’essai visant à tester les limites des Palestiniens et des Musulmans du monde entier face à la profanation de leur lieu saint.
Ce faisant, ce nouveau complot s’est une nouvelle fois retourné contre ses initiateurs sionistes, qui ont pu constater que la défense de la cause palestinienne était loin d’être passée au second plan, pour les Palestiniens eux-mêmes, ainsi que pour l’opinion publique arabe et musulmane.
Le régime sioniste, pensant que les peuples musulmans étaient trop absorbés par leurs problèmes internes et les guerres ravageant leurs pays pour réagir face à cette nouvelle provocation, a été surpris par la puissance de la réaction palestinienne et arabo-musulmane.
Ce calcul sioniste s’est ainsi révélé largement contreproductif car il a permis de replacer au centre des préoccupations de la rue arabe, la cause sacrée d’al-Qods et de la Palestine occupée.
Quant au régime criminel de Tel-Aviv, il a pu constater que malgré les catastrophes qui s’abattaient sur les peuples et les pays du Moyen-Orient et du monde musulman, la cause palestinienne restait solidement ancrée dans le cœur et la conscience de tous les musulmans ainsi que de tous les êtres humains épris de justice et de liberté.

 

[signature]Signature du président[/signature]

Commentaires