Israël massacre, Londres fournit les armes

Alors que l’entité sioniste continue ses massacres d’innocents dans la bande de Gaza occupée, en bombardant cette prison à ciel ouvert, ou en tirant sur des manifestants désarmés, on apprend que les ventes d’armes du Royaume-Uni à destination du régime criminel de Tel-Aviv atteignent des records.

Selon les chiffres du quotidien d’information britannique « The Guardian », provenant du ministère du Commerce international, le Royaume-Uni a vendu pour une valeur totale de 252 millions d’euros d’armes, à l’entité sioniste en 2017, ce qui constitue presque trois fois plus que l’année précédente, 2016 (98 millions d’euros) et dix fois plus qu’en 2015 (22 millions d’Euros).

D’après le journal, la liste des produits fournis comprend de l’équipement, des munitions d’armes légères, des missiles, et notamment des viseurs d’armes qui ont été utilisés par les snipers sionistes pour tuer des dizaines de civils palestiniens ces dernières semaines.

Ces données soulèvent de nouvelles inquiétudes chez les défenseurs des droits humains, car ces armes sont utilisées par l’armée terroriste israélienne contre les populations civiles palestiniennes.

La Campagne contre le commerce des armes, CAAT, qui a compilé les chiffres, a exprimé sa préoccupation sur l’utilisation de la technologie radar britannique par les avions et les hélicoptères israéliens en Palestine occupée. C’est l’ampleur des ventes d’armes légères qui lui fait craindre que des composants de fusils de tireurs d’élite fabriqués au Royaume-Uni et des lunettes de visée aient été utilisés par l’armée israélienne à la frontière de Gaza.

Andrew Smith, un porte-parole de CAAT, a déclaré : « Il ne fait aucun doute que l’équipement britannique a été utilisé à maintes reprises contre la population de Gaza, mais cela n’a pas empêché les gouvernements successifs d’accorder encore plus d’armes à l’armée israélienne ».

Ajoutant, « les scènes épouvantables que nous avons vécues ces dernières semaines sont un autre rappel brutal de la répression et des abus dont les Palestiniens sont victimes chaque jour. La réponse aux protestations n’a pas seulement été sévère, elle a été un massacre ».

Le porte-parole conclu en affirmant qu’« en continuant à armer les forces israéliennes, le Royaume-Uni ne se contente pas de se rendre complice de futures attaques, il envoie un message de soutien à la punition collective qui a été infligée ».

Un autre détracteur des ventes d’armes britannique à l’entité terroriste israélienne, Chris Doyle, directeur du Conseil pour la compréhension arabo-britannique (CAABU), a déclaré qu’il était « scandalisé que la Grande-Bretagne vende encore de telles armes à un État qui traite la vie humaine et le droit international avec un tel mépris ».

La vente d’armes à l’entité sioniste criminelle constitue un comble d’hypocrisie, car elle contraste totalement avec les avertissements du ministère des affaires étrangères britanniques qui affirme dans son dernier rapport  annuel sur les droits de l’homme, que la politique d’occupation israélienne continue de violer les «droits humains des Palestiniens».

Répondant à ces accusations, un porte-parole du Département du commerce international a déclaré : le Royaume-Uni « prend ses responsabilités en matière de contrôle des exportations très au sérieux et applique l’un des régimes de contrôle des exportations les plus solides au monde ».

Il a ajouté: « Nous examinons rigoureusement chaque demande au cas par cas en fonction des critères consolidés de l’UE et des licences nationales d’exportation d’armes, les risques liés aux violations des droits de l’homme étant un élément clé de ce processus. « Nous n’accorderons pas de licence si cela est incompatible avec ces critères et suspendrons ou révoquerons les licences lorsque le niveau de risque changera. »

Le Royaume-Uni, deuxième plus grand exportateur d’armes de la planète, affirme être favorable à des critères stricts pour les transferts d’armes. Mais il ne s’agit que de belles paroles, car on sait qu’il fournit des armes à des pays ou les violations des droits humains sont avérés et nombreux, comme l’Arabie saoudite ou Israël.

Le Parti Anti Sioniste condamne fermement les pays qui osent encore approvisionner en armes l’entité sioniste criminelle et infanticide.

À l’heure où Israël assassine à la face du monde entier des manifestants  désarmés, et malgré le fait qu’il soit le pays ayant défié le plus grand nombre de résolutions des Nations Unies sur la plus longue période, les gouvernements occidentaux, dont le gouvernement britannique, poursuivent leurs approvisionnements en armes et composants militaires à destination de cet état terroriste.

En agissant de la sorte, le Royaume-Uni fournit un soutien matériel direct à l’agression israélienne et contribue activement aux exactions actuelles en Palestine occupée tout en envoyant un message implicite d’approbation de la politique adoptée par Israël.

Ainsi, pendant que le gouvernement britannique condamne officiellement les violences de l’armée d’occupation israélienne, il continue de vendre les armes qui permettront à l’entité criminelle de continuer à massacrer impunément les civils palestiniens désarmés.

Une hypocrisie compréhensible, quand on se souvient que c’est le Royaume-Uni qui est à l’origine de la création de cet état illégitime, dont la nature barbare apparait désormais au grand jour et qui ne se cache même plus pour commettre ses forfaits.

Quant à notre cher hexagone, rappelons qu’il est le plus gros fournisseur d’armes européen à Israël et que par conséquent la France est également impliquée dans les massacres de civils qui ont lieu régulièrement en Palestine  occupée.

Il est temps que cela cesse car cette complicité finira fatalement par se retourner contre notre pays et tous ceux qui participent directement ou indirectement au génocide du peuple palestinien.