IRAN : PUISSANCE ET SAGESSE

marins americains L’Iran a relâché les 10 marins américains arrêtés la veille et qui s’étaient, selon leur version, égarés dans les eaux territoriales iraniennes ce mercredi. Un incident rapidement clos qui témoigne de la tension grandissante des relations entre Téhéran et Washington à la suite de l’accord historique sur le nucléaire.

Les 10 marins, 9 hommes et 1 femme, sont restés en détention moins de 24 heures après l’interception des 2 petits navires rapides de guerre sur lesquels ils naviguaient, au large de l’île Farsi, située dans la partie nord du Golfe Persique.

« Après avoir présenté des excuses, ils ont été libérés dans les eaux internationales » car « il s’est avéré que leur entrée dans les eaux territoriales du pays n’était pas intentionnelle », ont annoncé les Gardiens de la Révolution.

«Je veux remercier les autorités iraniennes pour leur coopération et leur réponse rapide (…) Nous pouvons tous imaginer comment une situation semblable aurait pu évoluer il y a 3 ou 4 ans», a affirmé le Secrétaire d’État américain, John Kerry après la libération des marins. Son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif s’est, quant à lui félicité du règlement rapide de l’affaire par «le dialogue et le respect» loin de la politique «des menaces».

On se souvient que par le passé, plusieurs incidents avaient déjà opposé la marine américaine aux forces navales des Gardiens de la Révolution dans les eaux très stratégiques du Golfe ou les États-Unis sont très présents militairement (la Ve Flotte siégeant notamment à Bahreïn).

Cette fois, la confrontation, qui aurait pu déboucher sur un incident diplomatique, a été rapidement désamorcée grâce à la sagesse de la République Islamique qui a démontré qu’elle était une nation responsable en évitant une surenchère guerrière alors que l’entrée en vigueur de l’accord nucléaire devra avoir lieu d’ici quelques jours.

 

Il faut donc souligner le sang-froid et le tact de Téhéran qui a su ainsi éviter la crise dans un contexte pourtant tendu entre les deux pays, ces dernières semaines. En effet, à la fin du mois de décembre, l’Iran avait procédé à des essais balistiques en tirant des roquettes à proximité des bâtiments de la marine américaine dans le détroit d’Ormuz, ce qui avait été qualifié par Washington de provocation.

 

Le Parti Anti Sioniste salue la réaction iranienne qui a fait preuve d’intelligence en réglant rapidement ce dossier, évitant de provoquer une escalade avec Washington.
La République Islamique démontre, une nouvelle fois sa sagesse dans un contexte géopolitique complexe et tendu, prouvant que tout en restant intransigeante sur ses principes, elle peut néanmoins faire preuve de souplesse lorsque l’on adopte envers elle une position respectueuse.
Ce comportement tranche avec l’attitude irresponsable et incompétente de son voisin saoudien qui ne cesse de jeter de l’huile sur le feu, en multipliant les provocations susceptibles d’embraser la région.

Commentaires