Iran : la bête noire des frères siamois sionistes !

arabie_saoudite_israel_06
L’union maudite de l’Arabie sioniste et de l’entité sioniste contre l’Iran.

Le ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi, a déclaré à son arrivée à Vienne, le 2 juillet, qu’il était « confiant dans le fait qu’à la fin, les parties concernées parviendront à un accord équitable, juste et équilibré » dans les négociations sur le nucléaire iranien.

Cette « forte possibilité d’accord », selon les mots du chef de la diplomatie chinoise mécontente l’entité sioniste, qui menace de recourir à la force contre l’Iran. En effet, le chef d’Etat-major israélien, Gadi Eizenkot, vient de former une équipe spéciale pour étudier l’option militaire contre l’Iran après la signature d’un accord nucléaire ! L’Etat-major israélien se montre d’autant plus inquiet que les Etats-Unis ont écarté toute idée d’une frappe militaire contre l’Iran, lui préférant l’option diplomatique.

L’Arabie sioniste, quant à elle, est hantée par l’Iran, au point qu’elle traque toute activité diplomatique, culturelle et médiatique étrangère iranienne, la considérant comme un danger imminent…

Le ministère des Affaires étrangères saoudien exige qu’« un rapport iranien quotidien » rendant compte de toute allusion faite à l’Arabie en Iran, lui soit remis par son ambassade à Téhéran, nous dévoile WikiLeaks, alors que l’Arabie sioniste ne demande ce rapport à aucune autre de ses ambassades.

Un autre câble diplomatique révèle un document ultra secret dans lequel l’ambassade saoudienne en Iran suggère d’affaiblir l’Iran de l’intérieur et de provoquer des scissions internes, en réponse à la publication par le journal iranien Kihane, d’une photographie sur la torture en Arabie. Le royaume « doit profiter de la diversité des races, des communautés et des religions en Iran pour mettre l’accent sur les différences et les politiques répressives du gouvernement iranien, pour propager des troubles sans oublier d’accentuer les dissensions qui existent entre les courants politiques et religieux, et les symboles du régime depuis les élections présidentielles de 2009 », pouvait-on lire dans ce document envoyé au ministre saoudien des Affaires étrangères qu’il fait suivre au roi d’Arabie saoudite, après validation. 

Un autre axe de lutte contre la République d’Iran développé par l’Arabie sioniste est de réduire son impact dans la région, notamment auprès des pays arabes en utilisant toute forme de propagande, comme faire croire que l’Iran veut occuper la Mecque et Médine, et qu’il éprouve de la haine  envers les Arabes et les Musulmans !

La psychose s’est emparée des deux frères siamois sionistes dont les rencontres secrètes n’ont plus rien de secret. Ils se sont unis pour servir les intérêts du sionisme mondial contre l’islam. L’Iran fait partie des « intérêts communs qu’a Israël avec l’Arabie saoudite », comme le déclarait Benjamin Netanyahu en octobre 2012. Israël utilise sa sécurité comme argument pour priver l’Iran de l’atout nucléaire, tandis que l’Arabie sioniste cherche à semer le chaos en Iran, dont elle perçoit la présence grandissante sur l’échiquier mondial, comme une menace à la domination de la dynastie des Saoud au Moyen-Orient et en Arabie saoudite.

yahia_gouasmi_05Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

Commentaires