Ingérence américaine en Centrafrique

Selon le chargé d’affaires à l’ambassade américaine de Bangui, David Brownstein, le grand satan americano-sioniste, devrait investir plus de 12 millions de dollars dans des programmes de formation pour l’armée centrafricaine.

Ce projet concernerait la maintenance des véhicules et du matériel de communication, ainsi que des cours d’anglais qui permettront à certains membres de l’armée de suivre des formations supplémentaires aux Etats-Unis.

« Nous croyons en l’aptitude de la RCA et croyons que les Faca (Forces armées centrafricaines) ont un rôle central à jouer pour l’avenir du Centrafrique» , a récemment déclaré à l’AFP, David Brownstein, chargé d’affaires à l’ambassade des États-Unis à Bangui.



Rappelons que la restructuration des Forces Armées Centrafricaines est actuellement assurée par une mission européenne qui a déjà formé deux bataillons qui attendent d’être redéployés aux côtés des Casques bleus.

Prétextant aider les citoyens centrafricains à disposer d’une force de sécurité potable, une éventuelle convoitise stratégique de l’oncle Sam dans toute sa perfidie pour le contrôle du diamant, de l’or, de l’uranium, des diamants et du pétrole n’est certainement pas à exclure.

Les richesses de cette République Centrafricaine, convoitées par différents prédateurs en font malheureusement, l’un des pays les plus pauvres du monde.

Un pays embourbé, comme à l’accoutumée dans ce genre de situation, dans des divisions et des conflits inter-communautaires depuis plus de 5 ans.

«Lorsqu’on n’est pas capable de regarder ce qui se passe dans nos sols, lorsque l’on n’est pas capable de prendre notre destin en main, hé bien, on ouvre la porte à ce que d’autres personnes fassent de notre destin, leur festin!»;

«Et donc, ce qui se passe en Centrafrique, c’est ce qui se passe dans bon nombre d’endroits»; «Des musulmans se font assassiner, des chrétiens se font assassiner, mais dans l’ensemble, ce sont les Africains qui encore une fois, se font manipuler parce qu’ils n’ont pas le discernement pour se parler, et c’est ça le problème central sur ce terrain» avait déclaré le charismatique Kemi Seba, en tant que chroniqueur politique, dans le talk-show du « grand rendez-vous », en 2004.

Ce genre d’enrichissement par la division et la manipulation semble, en effet être monnaie courante, là où se trouvent les intérêts de l’oligarchie sioniste.

C’est à travers ce genre de schéma que le Parti Anti Sioniste se veut avant-gardiste, en essayant d’interpeller les Français, quant aux risques d’une prochaine et sanglante Armageddon communautaire du même genre.
Un drame eschatologique qui pourrait précéder ou suivre une inévitable et extrême balkanisation de notre France, ainsi qu’une apocalyptique déshumanisation des peuples.

Commentaires