Des frappes américaines pour déstabiliser la Syrie !

Syrie : bombardements américains pour soutenir les rebelles !
Syrie : bombardements américains pour soutenir les rebelles !

Des frappes américaines pour déstabiliser la Syrie et perpétuer le chaos !

Les Etats-Unis ont mené leur première frappe aérienne en Syrie, le 31 juillet pour, disent-ils, « défendre » la soixantaine de rebelles du groupe Nouvelle Syrie, qu’ils ont entraînés et équipés pour venir à bout des terroristes de DAESH. Ils ont même menacé la Syrie de prendre « des mesures supplémentaires » —donc des représailles américaines contre la Syrie— pour protéger ces rebelles, si elle « interférait » avec les actions conduites par ces forces formées par les Américains !

La Russie a dénoncé ces « mesures supplémentaires », les qualifiant de « contre-productives ». Alors qu’il rencontrait au Qatar, le secrétaire d’Etat américain John Kerry et leur homologue saoudien Adel al-Jubeir, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré qu’« il est contreproductif d’annoncer publiquement que des groupes armés entraînés aux Etats-Unis […] seront sous la protection de l’aviation de la coalition internationale ». Le diplomate russe a dévoilé le plan de Vladimir Poutine qui consiste en la création d’une large coalition avec la participation des armées syrienne, irakienne, kurde et des pays de la région —toutes ces armées ont l’expérience nécessaire pour lutter contre le terrorisme—.

La solution évoquée par la Russie est intéressante à double titre : d’abord parce qu’elle implique dans la lutte contre le terrorisme, des armées expérimentées (syrienne, irakienne et kurde), ensuite parce qu’elle est une option diplomatique, contrairement à l’option militaire adoptée systématiquement par les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux, et qui, par ailleurs, n’a pas porté ses fruits. L’option militaire adoptée par les Etats-Unis est une ingérence dans les affaires de la Syrie et une entrave à la lutte du gouvernement syrien contre le terrorisme.

Le groupe Nouvelle Syrie, composé tout au plus de 60 personnes, ne pourra pas mieux faire que l’armée syrienne. Ce groupe est un ultime moyen de déstabiliser le gouvernement de Bachar al-Assad en tenant à distance son armée —par la menace de « mesures supplémentaires »—, pendant que les forces aériennes de la Coalition internationale laisseront le champ libre aux terroristes de DAESH pour semer un peu plus le chaos en Syrie. N’oublions pas que chaque fois que les Etats-Unis sont intervenus en Syrie, DAESH s’est renforcé.

Et pour cause… Le groupe terroriste compte dans ses effectifs environ 120 membres appartenant au régiment d’élite britannique Special Air Service (SAS), secrètement engagés dans l’Opération Shader, qui consiste à attaquer des cibles syriennes sous prétexte de combattre DAESH. D’autres membres du régiment SAS entraînent des terroristes en Arabie Saoudite avec des formateurs américains qui en font de même en Turquie, en Jordanie, au Qatar et en Israël !

Le Parti Anti Sioniste condamne toute ingérence étrangère en Syrie, Etat souverain, il souhaite que la solution politique soit privilégiée. En soutenant et en armant des « rebelles modérés », les Etats-Unis, qui jouent à un double-jeu, favorisent la déstabilisation du gouvernement syrien : leur objectif depuis le début du conflit.

Commentaires