Douguine : L’hégémonie et sa déconstruction

Dans une première étape, il convient de prendre conscience de la volonté de puissance de l’Occident en tant que civilisation.

Aujourd’hui, l’Occident prétend à l’universalisme et au caractère absolu de son système de valeurs, se posant comme une entité globale.

Sur une telle base, il cherche à réorganiser le monde entier, en diffusant les procédures, normes et codes, qui ont été développés en son sein au cours des siècles.

Comme nous l’avons vu, l’identification d’une culture locale avec l’universel, et d’un groupe humain avec l’humanité tout entière (ou, au moins, avec la partie élue de celui-ci, une élite, capable d’agir en son nom) est une caractéristique de toute société – qu’elle soit impériale ou archaïque.

Aussi, la prétention de la civilisation occidentale à l’universalisme n’est pas un phénomène unique ni extraordinaire.

L’ethnocentrisme, la division de l’humanité entière entre « nous » (qui sommes en règle générale supposés être bons et exemplaires), et « eux » (qui sont en règle générale considérés comme mauvais, hostiles et ennemis[3]) est une constante sociale.

On peut en outre constater que le caractère relatif des cultures est reconnu même par les sociétés les plus développées, ce qui semble indiquer, soit dit en passant, une flexibilité des jugements sur certains sujets, et en revanche une certaine forme d’autisme dans d’autres circonstances.

On peut dire que la volonté de puissance est capable de conduire les sociétés, mais elle évite soigneusement de poser le regard sur elle-même. Elle affectionne plutôt de se dissimuler derrière des démonstrations ou des argumentations complexes.

Alexandre Douguine

 

Alexandre Douguine Penseur et philosophe russe né en 1962, Alexander Dougine défend l’idée eurasiste qui fait de la Russie le pont entre les continents européen et asiatique.

Elle incarne pour lui le dernier bastion de la tradition dans l’hémisphère nord, mettant en valeur la religion, les traditions et allant contre le libéralisme et l’Occident.

Chrétien orthodoxe, défenseur de la Tradition, il est partisan d’une alliance avec l’Islam non-wahhabite contre le mondialisme.

 

Commentaires