Des officiers supérieurs de l’ex-RDA appellent à la coopération avec la Russie !

merkel_poutine_01
La chancelière allemande Angela Merkel et le président russe Vladimir Poutine (le Kremlin, 10/05/15)

Des officiers supérieurs de l’ex-RDA disent NON à la russophobie…

Angela Merkel ne s’est pas rendue à la Parade de la Victoire de Moscou. A l’instar de nombreux leaders occidentaux, la chancelière allemande a suivi les consignes du gendarme du monde et expliqué son absence en raison de la crise ukrainienne.

La chancelière allemande Angela Merkel a toutefois accepté de se rendre dans la capitale russe le lendemain de la cérémonie pour déposer, avec le président russe Vladimir Poutine, une couronne de fleurs sur la tombe du Soldat inconnu.

C’est dans ce contexte qu’une centaine d’officiers supérieurs de l’ex-RDA (République démocratique allemande) ont signé une lettre ouverte intitulée « Soldats pour la paix », dans laquelle ils condamnent la politique de l’Occident vis-à-vis de la Russie. Leur lettre a été publiée sur le site du quotidien allemand Junge Welt et sera envoyée au Bundestag (assemblée parlementaire allemande) et aux ambassades des pays de l’OTAN.

« Nous savons bien ce qu’est la guerre et nous prônons la paix », indique le message signé par les ex-ministres de la Défense de l’ex-RDA, Heinz Kessler et Theodor Hoffmann, trois généraux de corps d’armée, 19 généraux de division, 61 généraux de brigade, dont le cosmonaute Sigmund Jähn, plusieurs amiraux, des colonels et des capitaines. « Le remaniement du monde sous l’égide des Etats-Unis et de leurs alliés a conduit aux guerres en Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak, au Yémen, au Soudan, en Libye et en Somalie », souligne leur lettre.

Il apparaît clairement que l’objectif des Etats-Unis est de maintenir leur hégémonie sur le monde et pour ce faire, comme le précisent les militaires allemands, ils n’hésitent pas à tout mettre en œuvre pour éliminer la Russie en tant que concurrent et à affaiblir l’Union européenne. Les représentants du commandement militaire de l’ex-RDA appellent les pays de l’OTAN à stopper cette hystérie militaire et cette russophobie.

La tentative de faire de l’Ukraine un membre de l’Union Européenne et de l’OTAN, est, une façon de créer un « cordon sanitaire » de la région balte jusqu’à la mer Noire, afin d’isoler la Russie du reste de l’Europe, empêchant ainsi toute union entre la Russie et l’Allemagne.

« Nous n’avons pas besoin d’une campagne militaire contre la Russie, mais d’une entente mutuelle et d’une coexistence pacifique. Nous n’avons pas besoin d’une dépendance militaire des Etats-Unis, mais de notre autonomie pour la paix. […] En tant que militaires, nous savons bien que la guerre ne doit pas être un outil de la politique », écrivent les militaires. « L’expérience nous enseigne qu’il vaut mieux être l’ami de la Russie, plutôt que son ennemi », reconnaît l’amiral Theodor Hoffmann, ex-ministre de la Défense de la RDA !

Nos leaders occidentaux ont volontairement renoncé à leur souveraineté pour se soumettre aveuglément à la dictature américano-sioniste. La voracité croissante des Etats-Unis –suggérée par le sionisme— a accentué le déséquilibre des forces du monde, l’entraînant à coup sûr vers le chaos, à moins d’un sursaut de conscience de la part des peuples !

Parti Anti Sioniste

Commentaires