Contrôle de nos esprits, la liberté menacée.

Dans quel monde vivrons-nous si demain, on pouvait influencer nos esprits à distance ?

Pourrions-nous parler de démocratie ? Pourrions-nous parler encore de liberté ?

Est-il possible que les technologies actuelles soient capable d’empêcher ou de provoquer des mouvements musculaires, de  contrôler les émotions, de transmettre des suggestions, d’effacer des souvenirs, de créer de faux souvenirs? Ont-elles déjà été développées ?

Tant de questions qui peuvent paraître assez illusoires et dignes d’un film de science fiction. Et pourtant cette vision du monde n’est peut-être pas si « irréelle ».

En effet, la littérature scientifique révèle que des moyens variés et sophistiqués de contrôle mental existent déjà. On peut en citer de nombreux exemples :

 

  • Une méthode de « surveillance et d’altération des ondes cérébrales à distance » (invention de 1974 de Robert G. Malech pour laquelle un brevet a été accordé en 1976 et affecté à un contractuel du Ministère de la Défense Dorne & Margolin Inc)

 

  • Une source cite un rapport du Pentagone de 1970 selon lequel, les Soviétiques avaient observé « divers changements dans la chimie du corps » et dans le « fonctionnement » du cerveau à partir d’une exposition du cerveau à diverses fréquences.

 

  • Reconstruction d’images aléatoires vues par des sujets, à partir de scans IRM F (IRM Fonctionnelle) de cerveaux »

 

  • Les scientifiques ont contrôlé à distance un vers en lui implantant des nanoparticules magnétiques, et ensuite en exposant l’animal à un « champ magnétique à radiofréquence » lequel stimulait ses neurones.

 

  • Un message sémiotique encodé, par exemple, dans une diffusion télévisuelle ou Internet, ou par l’intermédiaire de radiations électromagnétiques ou d’ultra-son pourrait être transmis directement à l’inconscient d’une personne, essentiellement pour programmer la personne à une future action, de nouvelles croyances, de nouvelles motivations, et même, peut-être, une nouvelle personnalité.

Et la liste est encore longue, piratage de l’esprit, hallucination…. Les développements technologiques en matière de « contrôle mental » mentionnés ci-dessus sont très inquiétants.

D’ailleurs, bien des inventions qui impliquent la « sécurité nationale » sont quotidiennement supprimées sous les ordres de mise au secret par le Pentagone. Surtout, si les programmes de recherche « nécessitent » des assouplissements des normes éthiques, telles que celui du consentement éclairé du sujet.

D’autre part, il est évident que les populations mondiales sont totalement inconscientes des technologies de « science-fiction » déployées contre elles.

Le Parti Anti Sioniste s’alarme et alerte l’opinion ainsi que nos responsables politiques du danger qui pèse sur l’homme.
Il est primordial que les gens soient alertés du risque de perdre ce qu’il y a de plus chère à l’homme, sa liberté…

 

Commentaires