Bruce Fein, Procureur général adjoint sous Reagan, dénonce l’attaque d’Israël contre la Syrie

Bruce Fein, Procureur général adjoint sous l’administration Reagan.
Bruce Fein, Procureur général adjoint sous l’administration Reagan.

Bruce Fein, Procureur général adjoint sous Reagan, dénonce l’attaque d’Israël contre la Syrie

Bruce Fein constitutionaliste américain de renom et avocat spécialiste du droit international, a adressé, le 4 février 2013, la lettre suivante à la rédaction du Financial Times, attaquant les violations répétées du droit international par Israël et les Etats-Unis :

Objet : Israël s’attaque à un convoi syrien alors que la peur augmente

Les Etats-Unis et Israël dansent aujourd’hui sur les décombres d’un droit international déchiré par leurs conceptions respectives et illimitées de guerre préventive. La semaine dernière, Israël a lancé un raid aérien contre un convoi de camions en Syrie, soupçonné de transporter de missiles anti-aériens SA-17 vers le Liban, sans le moindre murmure d’opposition de la part des Etats-Unis.

Les Etats-Unis prétendent avoir l’autorité de perpétrer des assassinats par drones tueurs dans n’importe quel pays où les terroristes internationaux ou leurs associés sont soupçonnés de demeurer, y compris en Somalie, au Yémen, au Pakistan et en Afghanistan. Ces deux nations défendent avec arrogance, l’idée que la sécurité nationale (une préoccupation qui leur serait unique) leur donne le droit d’exterminer toute personne soupçonnée d’être liée à une activité qui pourrait, à tout moment inconnu dans le futur, soutenir une attaque de l’ennemi, comme par exemple, un scientifique nucléaire iranien.

Il ne faut pas une grande imagination pour deviner quelle serait la réaction des Etats-Unis à l’attaque perpétrée par un drone tueur russe contre un Tchétchène soupçonné de terrorisme habitant New-York, ou comment Israël répondrait à l’assassinat par le Hamas d’un scientifique israélien participant à son programme anti-missiles « Iron Dome »…

Après avoir atteint son apogée à Nuremberg, le droit international a plongé du ciel comme Lucifer, vers une doctrine du droit de la force que rien ne distingue d’un état hobbesien de nature. Les Etats-Unis et Israël en sont des coupables majeurs.

Avec mes sincères salutations,

Bruce Fein