BARCELONE : UNE UNIVERSITÉ DE PLUS BOYCOTTE L’ENTITÉ SIONISTE !

dvanGmq1pft4g9pM86LinYi6AZoLe doyen de l’Université centrale à Barcelone, « UAB » a déclaré arrêter toutes relations avec les universités et les institutions « israéliennes« , liées de près ou de loin à l’occupation des territoires palestiniens.

L’UAB est la dernière faculté à rejoindre la campagne européenne de boycott universitaire et culturel qui a émergé en Angleterre au printemps de l’année 2002, où dans une lettre ouverte publiée dans le journal The Guardian, 125 universitaires avaient appelé à un«moratoire» à un niveau national et européen.

Cette lettre conduisit Mona Baker, de l’Université de Manchester, à révoquer deux universitaires israéliens en juin 2002 . Progressivement, les signataires de par le monde se multiplièrent.

Soulignons que les initiatives en faveur d’un boycott des produits israéliens rencontrent de plus en plus de succès un peu partout, ce qui est devenu très préoccupant pour l’entité sioniste.

Par exemple, le mouvement Boycott, désinvestissement, sanctions (BDS), créé par 171 associations palestiniennes en 2005, a pris énormément d’ampleur, ces dernières années, ce qui préoccupe l’entité sioniste. En effet, ce mouvement appelle à boycotter les produits provenant de l’entité sioniste.

Grâce à ce boycott, BDS a évoqué un repli de 35% des exportations israéliennes au premier trimestre 2014 par rapport à l’année précédente.

En Espagne, le comité de Boycott a été formé en 2007 et c’est propagé dans tout le pays, en effectuant de nombreuses activités dans le domaine de la solidarité et de la sensibilisation, ainsi qu’en dénonçant l’ingérence « israélienne » dans tous les secteurs comme les affaires culturelles et académiques.

Ainsi, des dizaines de villes espagnoles ont adopté un boycott en soutien à la cause palestinienne et grâce aux activités du comité international de boycott BDS.