Absente de la « liste de la honte », Israël encouragée à assassiner plus d’enfants palestiniens !

enfant_palestinen_armee_sioniste_01
Traitement de l’entité sioniste d’Israël sur les enfants palestiniens…

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, n’a pas jugé nécessaire d’inclure l’entité sioniste dans la liste de l’ONU comprenant les organisations et les pays qui violent les droits des enfants et où figurent 51 entités, dont Boko Haram, DAESH et les armées de huit pays (Syrie, Yémen, RDC, Soudan du Sud, etc.)

Pourtant, ce régime infanticide et son armée tueuse d’enfants auraient largement mérité de figurer en tête de cette « liste de la honte », mais le meurtre de 540 enfants ainsi que les milliers de blessés et de sans-abris parmi eux, lors de la dernière agression contre Gaza, n’ont guère semblé suffisants pour convaincre l’institution internationale.

Les appels d’organisations de défense des droits de l’homme, dont Human Rights Watch, d’inclure Israël à cette liste n’ont trouvé aucun écho et l’ONU, pourtant chargée de protéger les opprimés, s’est une fois de plus soumise aux pressions de l’état hébreu usurpateur, lui évitant une situation bien embarrassante à l’heure où la campagne de boycott lancée contre les produits israéliens prend de l’ampleur parmi l’opinion publique occidentale.

L’ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU, Ron Prosor, a d’ailleurs exprimé sa joie, le 08 juin, après la diffusion par l’ONU de la liste, contrairement à l’Algérienne Leila Zerrouki, représentante spéciale auprès de Ban Ki-Moon pour le sort des enfants en temps de conflit armé, qui a exigé des explications quant à cette décision scandaleuse, porteuse de deux messages.

Le premier, adressé aux Israéliens, les incite à « tuer autant d’enfants palestiniens qu’ils le souhaitent puisque l’institution ne demandera jamais de compte. » L’autre message est pour les Palestiniens auxquels il est signifié que le meurtre de leurs enfants ne nécessite ni intervention,  ni même la dénonciation de la part de l’ONU, censée pourtant les protéger !

Le Parti Anti Sioniste dénonce, avec la plus grande vigueur, la décision scandaleuse prise par l’ONU, qui démontre, une fois de plus, que cette organisation, contrôlée par les Occidentaux et les Etats-Unis, est totalement soumise aux intérêts sionistes, faisant de l’entité criminelle israélienne, un Etat au-dessus des lois universelles.

Le Parti Anti Sioniste appelle les autorités françaises à dénoncer cet état de fait, la « patrie des Droits de l’homme » ne peut être complice des incitations au meurtre d’enfants !

yahia_gouasmi_05Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste