​Vers la fin du paternalisme islamique des Saoudiens

Prés d’un an après avoir honteusement déclaré officiellement son allégeance au grand Satan, en faisant les éloges des États-Unis, ainsi que du royaume sioniste d’Arabie Saoudite, l’imam de la Grande mosquée de La Mecque fait de nouveau parler de lui.

La personnalité islamique de l’année 2005, l’imam Abdul Rahman Al-Sudais, a effectivement, dernièrement faite couler pas mal d’encre, après avoir été pris à partie par des musulmans nord-africains dans une mosquée de Genève.

« Aujourd’hui, l’Arabie Saoudite et les États-Unis, deux poids d’influence dans le monde… Dirigés respectivement par la grâce de Dieu, par le serviteur des lieux saints, et le président américain, mènent le monde vers un havre de sécurité, de stabilité, et de prospérité ! ». Avait scandaleusement déclaré l’imam Abdul Rahman Al-Sudais, en marge d’une conférence à New-York, en septembre 2017.

Le concerné fut donc pris à partie par deux jeunes fidèles, alors qu’il donnait une conférence religieuse. Ces derniers l’auraient interpellé sur la guerre que mène l’Arabie Saoudite au Yémen, ainsi que sur l’embargo contre le Qatar.

« Vous nous parlez de sécurité alors que vous assiégez vos frères au Yémen et au Qatar »; « nul ne doit écoute, ni obéissance, aux esclaves de l’Amérique »; ont également clamé les fidèles Musulmans.

C’est dans ce même état d’esprit que le Parti Anti Sioniste interpelle tout particulièrement ces lecteurs de confession Musulmane qui ne se seraient pas encore affranchis du paternalisme sioniste des autorités saoudiennes.

Nous attirons également l’attention de tous, avec insistance, sur ce monde charlataniste aux aspects trompeurs de sécurité, de stabilité, et de prospérité que ces samaritains sionistes projettent de nous imposer, et dont les semences se trouvent actuellement sur le mont Sinaï de Jebel Laws, avec le projet anti-christique de NEOM.

Commentaires