› Un Nobel accuse Israël de ‛‛purification ethnique’’
23
AVR

Un Nobel accuse Israël de ‛‛purification ethnique’’

Imprimer
Jeudi, 23 Avril 2009 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Un Nobel accuse Israël de "purification ethnique"

La nord-irlandaise et prix Nobel de la paix 1976 Mairead Maguire s'en est violemment pris à la municipalité de Jérusalem-est, qui s'apprête à procéder à la plus importante expulsion d'Arabes depuis 1967.

Les autorités israéliennes ont été accusées, mardi 20 avril, de pratiquer une politique de "purification ethnique" à Jérusalem-est. Le prix Nobel de la paix 1976 Mairead Maguire s'en est violemment pris à la municipalité, qui prévoit la démolition de dizaines de maisons arabes.
"Je pense que le gouvernement israélien mène une politique de purification ethnique contre les Palestiniens ici-même à Jérusalem-est", a déclaré la militante pacifiste et féministe nord-irlandaise.

Contre les droits de l'Homme

"Je pense que les politiques du gouvernement israélien vont contre les lois internationales, contre les droits de l'Homme et contre la dignité du peuple palestinien", a-t-elle ajouté. Elle s'exprimait lors d'une conférence de presse du comité de défense des habitants d'Al-Boustan, un lotissement situé dans le quartier de Silwan de Jérusalem-est, visé par un ordre de démolition de 88 maisons émis par la municipalité israélienne de la ville.

L'expulsion la plus importante depuis 1967

Les Palestiniens considèrent que, par ces démolitions, l'Etat hébreu espère les chasser de Jérusalem-est, qu'ils considèrent comme la capitale de leur futur Etat. Ces destructions sont menées au motif que les habitations ont été construites ou agrandies sans permis israélien. Résultat, selon le comité de défense, ce sont quelque 1.500 personnes qui risquent de se retrouver sans toit. Ce qui représente l'expulsion la plus importante depuis que le secteur oriental de la ville sainte a été occupé par Israël en 1967.

La "cité de David"


Les habitants de ce lotissement admettent qu'ils ont construit ou agrandi des maisons sans permis, mais, ils se justifient en expliquant qu'il leur est pratiquement impossible d'en obtenir.
Silwan, où vivent plus de 10.000 Palestiniens, est le site présumé de l'antique "cité de David". Soixante familles juives y vivent actuellement.
Selon l'organisation israélienne B'Tselem pour la défense des droits de l'Homme, depuis 2004, les autorités israéliennes ont démoli plus de 400 maisons à Jérusalem-est.

Source :
nouvelobs.com

© www.partiantisioniste.com/actualites/133
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte