› Syrie : Théâtre d’une guerre opposant colonialisme au front de la Résistance
26
JUIL

Syrie : Théâtre d’une guerre opposant colonialisme au front de la Résistance

Imprimer
Jeudi, 26 Juillet 2012 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Seyyed Ali Khamenei, Guide suprême de la République islamique d’Iran.Seyyed Ali Khamenei, Guide suprême de la République islamique d’Iran.Syrie : Théâtre d’une guerre opposant colonialisme au front de la Résistance

Le Guide suprême de la République islamique d’Iran, Seyyed Ali Khamenei s’est dit confiant à propos de la Syrie qui parviendra à surmonter la crise qu’elle traverse et triomphera du front du colonialisme.  

La Syrie est le théâtre d’une guerre opposant le front de l’athéisme et du colonialisme à celui de la Résistance, a affirmé mardi 24 juillet, Seyyed Ali Khamenei devant le « rassemblement des oulémas musulmans » (formation libanaise regroupant des religieux sunnites et chiites).

L’Ayatollah Ali Khamenei a déclaré que la crise syrienne sera surmontée par les peuples de la région avant d’ajouter : « le front de l’athéisme et de l’arrogance sera en dernier lieu vaincu ». Le guide suprême a révélé que « des pétrodollars étaient abondamment versés pour inciter à la zizanie dans le monde islamique ». C’est dans ce contexte qu’il a appelé les musulmans à « faire face aux plans de divisions exploités par les ennemis de la nation, dont à leur tête, les Etats-Unis et les sionistes ». Selon Seyyed Ali Khamenei, « le Liban et la Syrie ainsi que les pays de la région ont plus que jamais besoin aujourd’hui de l’unité et du rapprochement entre sunnites et chiites ».

Il a rappelé que le Liban se caractérisait par le fait qu’il était le seul pays arabe à avoir « infligé une défaite cuisante à l’ennemi israélien, c’est pourquoi, aujourd’hui, ils [les occidentaux, ndlr] œuvrent à l’éloigner de ce chemin ».

Massoud Jazayeri, un des chefs des Gardiens de la Révolution iranienne, a quant à lui, mis en garde les États-Unis, la Turquie, le Qatar et l’Arabie saoudite contre toute intervention en Syrie, dans une déclaration : « Les amis de la Syrie et le front de résistance n’en sont pas encore là, mais si cela devait arriver, des coups décisifs seraient portés au front de l’ennemi ». Le « front de résistance » comprend la Syrie, l’Iran, le Hamas, certaines tendances palestiniennes et le Hezbollah libanais.

Mercredi 25 juillet, Seyyed Hassan Nasrallah, chef du Hezbollah a réaffirmé son soutien à la Syrie « telle qu’elle est », précisant : « la vraie Syrie est celle de Bachar al-Assad, celles des martyrs, celle de Assef Shawkat, Dahoud Rajah et Hassan Turkmani [trois des quatre hauts responsables syriens victimes de l’attentat du 18 juillet].

Début juillet, Ahmed Jibril, dirigeant du Front populaire de Libération de la Palestine, allait dans le même sens et annonçait une mobilisation pro-syrienne : « Nous [Front populaire de libération de la Palestine], le Hezbollah et l’Iran combattrons aux côtés de la Syrie en cas d’agression ».

Le Parti Anti Sioniste réaffirme son soutien au peuple syrien et à Bachar al-Assad. Il appelle tous les antisionistes à une solidarité totale envers eux, à dénoncer l’ingérence étrangère et la violation de sa souveraineté dont est victime la Syrie.

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/actualites/1176
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte