› Siemens a vendu du matériel piégé à l’Iran !
24
Sep

Siemens a vendu du matériel piégé à l’Iran !

Imprimer
Lundi, 24 Septembre 2012 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Le groupe industriel allemand Siemens a vendu des équipements piégés à l’Iran…Le groupe industriel allemand Siemens a vendu des équipements piégés à l’Iran…Siemens a vendu du matériel piégé à l’Iran !

L’influent député iranien Alaeddine Boroujerdi a accusé le géant industriel allemand Siemens d'avoir vendu à son pays des équipements munis de mini-explosifs, qui ont été repérés par les services secrets iraniens et retirés. M. Boroujerdi, qui préside la commission parlementaire de la Sécurité nationale et des Affaires étrangères, a porté cette accusation lors d'un entretien avec le site d'informations du Parlement Icana.

« Les services de renseignements et de sécurité ont découvert des explosifs dans les équipements qui nous avaient été fournis pour nos activités nucléaires », a-t-il affirmé. Les charges « devaient exploser [...] pour perturber l'ensemble du système. Mais des experts iraniens ont réduit à néant le complot de l'ennemi » a-t-il ajouté lors de son interview à Icana. « L'entreprise Siemens, qui a fourni cet équipement, devra répondre de cette action », a-t-il martelé.

L'Iran accuse régulièrement les services de renseignements occidentaux ou israéliens de tentatives de sabotage. Quatre scientifiques nucléaires iraniens ont été tués ces deux dernières années ; selon Téhéran, les coupables sont l'entité sioniste, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. L'Iran a également été la cible de puissants virus informatiques tels Stuxnet et Flame, qui visaient son programme nucléaire.

Bien que sous embargo, l’Iran a acheté secrètement du matériel destiné à son activité nucléaire à Siemens. C’est précisément le groupe allemand Kraftwerk Union A.G. (Siemens/KWU) qui avait entamé la construction de la centrale iranienne de Bouchehr en 1974 avant qu’elle ne soit achevée par Atomenergoproekt (NIAEP), filiale d'ingénierie du groupe russe Atomstroyexport, conformément à un contrat signé en janvier 1995.

Les grandes puissances et l’entité sioniste, uniques détentrices de l'arme nucléaire dans la région… soupçonnent l'Iran de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que rejette catégoriquement Téhéran.

© www.partiantisioniste.com/actualites/1215
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte