› Actualités antisionistes
12
Mar
« Nous soutenons la Syrie contre l’agression dont elle est victime ! » [Avocats européens] Imprimer
Mardi, 12 Mars 2013 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

« Nous soutenons la Syrie contre l’agression dont elle est victime ! » [Avocats européens]« Nous soutenons la Syrie contre l’agression dont elle est victime ! » [Avocats européens]« Nous soutenons la Syrie contre l’agression intérieure et extérieure dont elle est victime ! »

Communiqué d’avocats européens

Dans un communiqué daté du 7 mars et intitulé « Appel pour la paix en Syrie », un groupe d'avocats européens affirment que le régime de syrien fait l'objet d'une agression étrangère armée et d’une campagne de désinformation (accusations mensongères contre le gouvernement) menée à la fois par les médias et les pays occidentaux, et leurs alliés dans la région.

« Quoi de plus normal que le régime légal d’un pays combatte une rébellion avec sa police et son armée ? Au regard des principes élémentaires du droit public, seuls garants d’une paix relative entre les nations, ceux qui sont à la tête d’un Etat n’ont-ils pas précisément pour premier devoir de protéger leur population des agressions intérieures et extérieures ? Le maintien de l’ordre n’est-il pas la première mission de l’Etat ? Que feraient les gouvernements de nos pays, si une partie de leur population prenaient les armes pour combattre leur gouvernement légitime avec l’aide de pays et de mercenaires étrangers ? Ne feraient-ils pas intervenir leur police et leur armée ? Démissionneraient-ils sans rien dire comme ils le demandent au gouvernement légitime syrien ?

En vérité, la Syrie n’est pas seulement victime d’une agression armée, mais également de manière évidemment concertée, sur la scène internationale, d’une vaste opération de propagande médiatique d’agitation, de désinformation systématique (certaines images sur la prétendue répression de l’armée régulière n’étant même pas prises en Syrie) et de provocation. Le but de cette propagande est, au mépris le plus éclatant du droit international, d’encourager l’insurrection, de nourrir une guerre civile, de dénier, par la diabolisation, toute légitimité au pouvoir légal et de se poser en juge et en bourreau.

Car ce sont bien les mêmes Etats, leurs serviteurs et leurs alliés (comme les régimes de l’Arabie Saoudite et du Qatar, monarchies absolutistes, sanguinaires et intolérants pour leurs propres populations autochtones), qui d’un côté se posent en Juges du gouvernement syrien et de l’armée régulière syrienne, et qui de l’autre encouragent, financent et arment les mercenaires, souvent étrangers, qui se livrent aux destructions et aux violences contre la population civile et contre lesquels lutte l’armée régulière syrienne. Les vrais criminels sont ainsi ces gouvernements occidentaux et leurs fantoches d’Arabie Saoudite et du Qatar. Ils ont déclenché, entretiennent et perpétuent cette guerre fratricide. Sans leur intervention et leur aide aux groupes rebelles et mercenaires il y a longtemps que l’ordre aurait été rétabli en Syrie et que les médias occidentaux ne pourraient plus se livrer à leur propagande et à son macabre décompte quotidien.

Les pouvoirs occidentaux ont profité des vents de révolte qui soufflaient dans certains pays musulmans pour provoquer une rébellion armée dans d’autres pays dont les dirigeants avaient le seul tort de leur déplaire politiquement pour n’être pas leurs obligés. Ces gouvernements occidentaux, avec certains médias serviles, entendent profiter des situations conflictuelles et difficiles qu’ils ont générées, pour dénoncer les pouvoirs légitimes de ces pays, les discréditer et finalement les combattre militairement. Ils n’hésitent pas pour cela à utiliser le mensonge et la désinformation, rendant systématiquement les pouvoirs en place et leur armée responsables d’exactions commises par les agresseurs extérieurs eux-mêmes.

Ignorants, lâches ou sans scrupules, participent de cette propagande insidieuse, en Europe [France, Grande-Bretagne, Turquie, ndlr], au Moyen-Orient [Arabie Saoudite et Qatar, ndlr] et ailleurs, sous la bienveillante attention des Etats-Unis, des politiciens, des journalistes, des intellectuels, des juristes, tous croyant pouvoir impunément parler au nom du bon droit et du combat du Bien contre le Mal, avec l’arrogante certitude de l’unanimité. »

Les signataires du communiqué sont des avocats de différentes nationalités. Ils « ne prétendent pas s’immiscer dans les affaires intérieures syriennes, mais entendent exprimer, au nom de la seule raison et de l’honneur de l’esprit humain, leur honte et leur réprobation de tels procédés. Nous apportons notre soutien au gouvernement syrien dans sa juste lutte contre l’agression intérieure et extérieure dont il est victime. Nous dénonçons toutes les aides et soutiens extérieurs à ces vauriens, semeurs de troubles et de morts que l’Occident nous présente comme « armée syrienne libre ». Nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour aider le gouvernement syrien à défendre la légitimité de son autorité et à faire la vérité sur cette vaste agression dont la seule victime est son peuple dont, comme il l’a fait précédemment en Irak, en Afghanistan, en Lybie, l’impérialisme occidental ose dénoncer la souffrance alors que c’est lui qui en est la cause ! »

© www.partiantisioniste.com/actualites/1420
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
09
Mar
« Aucune différence entre les ghettos de Varsovie et ceux de Gaza » (M. Louis, député belge) [Vidéo] Imprimer
Samedi, 09 Mars 2013 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

« Trop d’amalgames sont faits lorsqu’on parle d’Israël, de la communauté juive et du conflit israélo-palestinien. Trop souvent, on assimile l’antisionisme à l’antisémitisme » […] 

« Les antisionistes s’opposent à la vision expansionniste d’Israël et à l’influence des lobbies juifs dans le monde. Ils prônent la création d’un Etat palestinien sur la base des frontières d’avant 1967. Ils n’ont rien contre le peuple juif. Ils le respectent mais ils refusent la politique sioniste de l’Etat d’Israël qui consiste à défendre un grand Israël avec des visées expansionnistes et qui ne reconnaît pas la Palestine. Donc, quand on dit que l’antisémitisme est en recrudescence dans le monde, c’est totalement faux. C’est l’antisionisme qui se développe considérablement et c’est une bonne chose, car c’est en luttant contre le sionisme, ses manipulations et ses injustices que nous lutterons efficacement contre l’antisémitisme, ce racisme intolérable envers les Juifs. »

Intervenant devant le Parlement belge, le député indépendant Laurent LOUIS profite de la rencontre entre le Premier ministre Elio di Rupo et le Président Shimon Peres à Bruxelles pour dénoncer et condamner la politique de l'Etat d'Israël, qu'il n'hésite pas à traiter d'Etat voyou. Il en profite également pour faire l'apologie de l'antisionisme qu'il voit comme positif et comme créateur d'un monde plus juste et plus éthique…

« Israël est un pays voyou qui pratique une politique nazie, qui compte 10 000 prisonniers politiques palestiniens, un pays qui dispose illégalement de l’arme nucléaire, qui ne respecte pas les Droits de l’homme et qui utilise le sionisme pour persister dans l’illégalité. Israël est un pays envahisseur qui profite du drame vécu par la communauté juive durant la seconde guerre mondiale, pour opprimer les Palestiniens et leur voler leurs terres. Je ne vois aucune différence entre les ghettos de Varsovie ceux qui existent actuellement à Gaza et en Cisjordanie ! » […]

« Aucune différence entre les ghettos de Varsovie et ceux de Gaza » (M. Louis, député belge) [Vidéo]
Code lecteur :

« Aucune différence entre les ghettos de Varsovie et ceux de Gaza » (M. Louis, député belge)

© www.partiantisioniste.com/actualites/1416
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
07
Mar
Etats-Unis : Le lobby américano-sioniste AIPAC perdrait-il de son influence ? Imprimer
Jeudi, 07 Mars 2013 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

 AIPAC : groupe de pression américano-sioniste créé en 1951. AIPAC : groupe de pression américano-sioniste créé en 1951.Etats-Unis : Le lobby américano-sioniste AIPAC perdrait-il de son influence ?

Le Congrès annuel de l’AIPAC (The American Israël Public Affairs Committee) a débuté le 4 mars à Washington, dans une atmosphère inhabituelle. En effet, l’entité sioniste craint de voir l’aide financière américaine (4 milliards de dollars accordés à Israël et payés par les contribuables américains !) revue à la baisse en raison des coupes dans le budget fédéral du Pentagone de 2013. De plus, la récente nomination de Hagel, un anti-israélien, à la tête de la Défense, a jeté le discrédit sur le lobby qui, dit-on, n’a pas su empêcher sa nomination !

Assistons-nous au début de la fin du plus puissant lobby sioniste ?

Pour la première fois depuis sept ans, le président américain Barack Obama n’a pas participé au Congrès.

Selon Patrick Henningsen, analyste en géopolitique, « il semble qu’Israël cherche à consolider ses relations avec la Maison Blanche pour assurer ses propres intérêts politiques. A présent, les Etats-Unis espèrent que les négociations avec l’Iran aboutiront, ils ont abandonné leur rhétorique de menace, d’où l’inquiétude d’Israël. Le lobby israélien accroît ses pressions sur les hommes d’Etat américains, afin qu’ils emboîtent le pas aux politiques de Tel-Aviv. » Quant au renforcement des relations israélo-américaines, l’analyste ne pense pas « que les Etats-Unis aient à subir les conséquences de leur rapprochement avec Israël puisque l’Arabie saoudite et Israël s’entendent très bien. Il ne faut cependant pas oublier que Riyad ne se préoccupe que de quelques sujets : pétrodollars, sécurité et stabilité. » Par ailleurs, relève M. Henningsen, « le Congrès américain se divise progressivement car ses membres réalisent que suivre aveuglement les politiques de Tel-Aviv est loin de garantir les intérêts des Américains ! »

Quant au Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, qui s’exprimait par vidéo-conférence depuis Jérusalem, il a déclaré : « La République islamique d’Iran n’a toujours pas franchi la ligne rouge que j’ai dessinée à l’Organisation des Nations Unies en septembre dernier, mais elle s’apprête à franchir cette ligne très rapidement et nous ne pouvons pas permettre à l’Iran de la franchir ». Puis il a ajouté que « les sanctions ne suffiraient pas à empêcher l'Iran et qu’elles devaient être accompagnées d’une menace claire et crédible au cas où la diplomatie et les sanctions échoueraient ».

Sur le dossier syrien, le Premier ministre israélien a estimé que « la Syrie risquait d’évoluer vers une crise grave aux proportions stratégiques inattendues ». Ce pays possède « des armes chimiques et d'autres missiles anti-aériens qui, au moment où s’effondrera le régime, risquent de tomber entre les mains de groupes terroristes » s’est inquiété Netanyahu… Aurait-il oublié que ces groupes terroristes ont été formés et armés par Israël et ses alliés arabes et occidentaux ?

Selon l’analyste Henningsen, l’entité sioniste « ne cherche qu’à élargir son territoire. C’est pourquoi, elle a l’intention de prendre le contrôle des plateaux du Golan [allusion à l’accord conclu entre l’ASL (armée syrienne libre) et l’entité sioniste, ndlr] et de s’en servir comme zone tampon, d’autant plus que des gisements pétroliers viennent d’y être découverts »…

Les objectifs du lobby AIPAC pour cette année sont, d’une part, que l’entité sioniste soit qualifiée d’allié stratégique majeur de Washington et que, d’autre part, « un périmètre sécuritaire régional qui englobe les pays du Moyen-Orient soit défini avec les Etats-Unis afin de faire face au nucléaire iranien, au terrorisme islamiste radical et aux menaces frontalières » a déclaré Ehud Barak, ministre israélien de la Défense.

Il faut remarquer que l’AIPAC fait tout pour recruter des alliés fidèles à Israël. Mais à la question de savoir que fera l’AIPAC au cours des dix prochaines années, même l'ambassadeur d'Israël à Washington, Michael Oren, a évoqué la possibilité de l'isolement d'Israël au sein du parti démocrate, qui se diversifie de plus en plus démographiquement…

© www.partiantisioniste.com/actualites/1414
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
07
Mar
Liban : Violations israéliennes à la frontière ! [Photos] Imprimer
Jeudi, 07 Mars 2013 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Coloniser la Palestine ne suffit pas à l’entité sioniste. Elle poursuit son expansion territoriale en violant la souveraineté libanaise…

© www.partiantisioniste.com/actualites/1413
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
05
Mar
Palestine : « Où sont les millions d’Arabes ? Où est l’honneur arabe ? » [Vidéo] Imprimer
Mardi, 05 Mars 2013 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Julia Boutros, chanteuse engagée et antisioniste, mérite plus de respect que la plupart des dirigeants arabes qui se sont prosternés devant l’USraël et l’Occident sionistes, et qui restent indifférents devant la souffrance quotidienne des Palestiniens sous occupation sioniste…

Palestine : « Où sont les millions d’Arabes ? Où est l’honneur arabe ? » [Vidéo]
Code lecteur :

Palestine : « Où sont les millions d’Arabes ? Où est l’honneur arabe ? » (Julia Boutros)

© www.partiantisioniste.com/actualites/1411
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
«DébutPrécédent61626364656667686970SuivantFin»