› Actualités antisionistes
18
DÉC
Syrie : L’Iran propose son plan de sortie de crise Imprimer
Mardi, 18 Décembre 2012 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Lakhdar Brahimi, médiateur de l’ONU pour la Syrie et Ali Akbar Salehi, chef de la diplomatie iranienne.Lakhdar Brahimi, médiateur de l’ONU pour la Syrie et Ali Akbar Salehi, chef de la diplomatie iranienne.Syrie : L’Iran propose son plan de sortie de crise

L'Iran a présenté les détails d'un "plan de sortie" de crise pour le conflit syrien, comprenant "l'arrêt des violences" et la mise en place d'un "dialogue national" entre le régime et l'opposition, ont annoncé lundi les médias iraniens.

Le 14 octobre, Ali Akbar Salehi, ministre iranien des Affaires étrangères, avait remis « proposition informelle » de résolution du conflit syrien à Lakhdar Brahimi, médiateur international pour la Syrie.

Voici les six points du plan de sortie de crise du conflit syrien proposé par l’Iran :

« L’arrêt immédiat des violences et des actions armées, sous la supervision de l'ONU ».

« La levée des sanctions contre la Syrie afin de permettre la distribution de l'aide humanitaire et préparer le retour de tous les réfugiés chez eux ».

« La mise en place d'un dialogue national entre tous les groupes sociaux, les différents partis politiques et le gouvernement syrien afin de former un comité de réconciliation et établir un gouvernement de transition. Le gouvernement sera chargé d'organiser des élections libres pour le Parlement, l'Assemblé constituante et pour la présidence ».

« La libération par le gouvernement des prisonniers politiques et le jugement par des tribunaux impartiaux des détenus impliqués dans des crimes ».

« Un comité devra évaluer les dégâts provoqués par le conflit sur les infrastructures ».

Le plan exige aussi des médias une « couverture impartiale » afin que « cesse la campagne actuelle de désinformation contre la Syrie ».

Cependant, la diplomatie iranienne sait bien que la réalisation de ce plan dépend de la bonne volonté de tous les acteurs politiques syriens mais aussi des pays qui se sont immiscés dans ce conflit et ne donnent pas l’impression d’œuvrer pour le bien de la nation syrienne… C’est le cas par exemple de la Turquie qui, soutenue par les pays occidentaux sionisés, a installé à sa frontière avec la Syrie, des anti-missiles « Patriot ». Ce comportement est provocateur et ne cherche nullement à apaiser les tensions internes de son voisin : la Syrie !

© www.partiantisioniste.com/actualites/1323
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
17
DÉC
Quatre ambassadeurs chinois, iranien, russe et syrien pour résoudre le conflit syrien Imprimer
Lundi, 17 Décembre 2012 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Beyrouth, le 14/12/12 : ambassadeurs chinois, iranien, russe et syrien.Beyrouth, le 14/12/12 : ambassadeurs chinois, iranien, russe et syrien.Quatre ambassadeurs chinois, iranien, russe et syrien pour résoudre le conflit syrien

Vendredi 14 décembre, les ambassadeurs chinois, iranien, russe et syrien s’étaient réunis à l’ambassade d’Iran au Liban pour trouver une issue politique au conflit syrien.

Les ambassadeurs ont pointé du doigt les pays occidentaux et arabes qui fournissent des armes et des moyens financiers aux opposants et contribuent ainsi, à l’effusion de sang en Syrie. « Les combats qui ensanglantent la Syrie, soutenus par certains pays étrangers et visant directement le gouvernement syrien, n'ont abouti jusque-là, qu'à davantage de morts et de destruction. Ces combats doivent cesser immédiatement. » rapporte le communiqué de l'ambassade iranienne. 

Un cessez-le-feu est indispensable. Les ambassadeurs ont encouragé le dialogue pour résoudre la crise et l’organisation d’élections législatives « honnêtes et libres, suivies d’une élection présidentielle ».

Les participants à cette réunion ont également souligné « l’échec des organisations terroristes armées qui n’ont pas atteint les objectifs qu’ils se sont fixés ces deux dernières années ». En parallèle, ils ont rendu hommage à « la résistance de l’armée, du gouvernement et du peuple syriens face aux actes terroristes menés par ces organismes dont la plupart viennent de l’étranger » !

Enfin, les quatre diplomates ont rappelé « la responsabilité des médias de relayer les bonnes informations en provenance de Syrie »…

© www.partiantisioniste.com/actualites/1322
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
16
DÉC
« L’Iran ne permettra pas à l’Occident de renverser al-Assad par la force… » [Ministre iranien] Imprimer
Dimanche, 16 Décembre 2012 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Ali Akbar Salehi, ministre iranien des Affaires étrangères.Ali Akbar Salehi, ministre iranien des Affaires étrangères.« L’Iran ne permettra pas à l’Occident de renverser al-Assad par la force… » [Ministre iranien]

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, a affirmé lors d’une interview accordée samedi 15 décembre, que son pays « ne permettrait pas de faire passer un quelconque projet occidental visant à renverser le président syrien Bachar al-Assad par la force, que ce soit par l’envoi d’armes, d’hommes armés ou par une intervention directe ».

La Syrie est un pays souverain et membre des Nations Unies a rappelé le ministre iranien Salehi, avant de souligner que les pressions exercées sur ce pays pour le sommer de changer sa politique hostile à l’occupation sont contraires aux lois internationales. « Il revient au peuple syrien et à lui seul de décider de la nature du régime et de l’identité de son président qu’il souhaite. Aucune force extérieure n’a le droit de s’immiscer dans des questions pareilles » a appuyé le ministre avant d’ajouter que « de la même manière que les forces agressives occidentales déploient leurs efforts pour changer le régime en Syrie, nous faisons tout notre possible pour empêcher la chute de ce régime. Les Russes et les Chinois sont fermes sur ce sujet et partagent notre position ».

Le ministre Salehi a mis l’accent sur la fin du massacre du peuple sans défense par les groupes terroristes armés en Syrie et a fait part des efforts déployés par l’Iran pour engager un dialogue avec l’émissaire de l’ONU pour la Syrie et les deux pays concernés que sont l’Egypte et l’Arabie saoudite.

Il a également évoqué le plan en 6 articles de l’Iran, comme l’une des issues de sortie de la crise en Syrie. Salehi a répété que Téhéran continuerait de soutenir le dialogue interne syrien dans le cadre d’une réconciliation nationale censée prendre en compte les revendications légitimes du peuple syrien, loin de toute ingérence extérieure. « Les sages de ce monde ont réagi positivement à l’initiative iranienne qui stipule l’arrêt des livraisons d’armes aux terroristes et la tenue d’un dialogue national à l’intérieur de la Syrie, prélude aux élections parlementaires qui seront suivies d’élections présidentielles », a affirmé le ministre iranien, estimant que les arrogants qui ont transgressé la Charte des Nations Unies, seront contraints d’accepter, comme solution unique à la crise dans les prochains mois, un règlement politique…

© www.partiantisioniste.com/actualites/1321
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
13
DÉC
Syrie vs Israël – 6/6 : Les conséquences d’une intervention étrangère en Syrie [Vidéo] Imprimer
Jeudi, 13 Décembre 2012 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Après nous avoir assurés du caractère absolument pacifique de l'opposition syrienne, l'immense majorité des médias a présenté les groupes armés dissidents en Syrie comme des « combattants de la liberté », des « droits de l’homme » ou de la « démocratie ».

Mais la composante islamiste radicale de cette opposition n’ayant pu être occultée indéfiniment, les médias ont eu recours à un nouvel argument pour légitimer leur présence. Face à une population arabe et/ou musulmane hostile à Israël dans son immense majorité, certains prétendent dorénavant que al-Assad aurait été un lâche face au néocolonialisme occidental, voire même un de ses collaborateurs… Cette position justifierait donc, à leurs yeux, le renversement du gouvernement syrien comme étant une étape de la lutte contre le sionisme !

Le documentaire « Syrie vs Israël » propose donc, en six parties, d’étudier ce dernier argument en retraçant les faits historiques sur les relations syro-israéliennes, et en reprenant les traductions des discours ou des interventions d’acteurs de la Résistance antisioniste.

Les trois premières parties traitent de la manière dont a été relayé, en France, le discours légitimant la chute d’al-Assad par l’antisionisme. Les trois dernières parties traitent, quant à elles, des réseaux internationaux travaillant à la déstabilisation de la Syrie…

Syrie vs Israël – 6/6 : Les conséquences d’une intervention étrangère en Syrie [Vidéo]
Code lecteur :

Syrie vs Israël – 6/6 : Les conséquences d’une intervention étrangère en Syrie

© www.partiantisioniste.com/actualites/1315
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
13
DÉC
Syrie vs Israël – 5/6 : Antisionisme et Résistance palestinienne : Comparaison Turquie/Syrie [Vidéo] Imprimer
Jeudi, 13 Décembre 2012 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Après nous avoir assurés du caractère absolument pacifique de l'opposition syrienne, l'immense majorité des médias a présenté les groupes armés dissidents en Syrie comme des « combattants de la liberté », des « droits de l’homme » ou de la « démocratie ».

Mais la composante islamiste radicale de cette opposition n’ayant pu être occultée indéfiniment, les médias ont eu recours à un nouvel argument pour légitimer leur présence. Face à une population arabe et/ou musulmane hostile à Israël dans son immense majorité, certains prétendent dorénavant que al-Assad aurait été un lâche face au néocolonialisme occidental, voire même un de ses collaborateurs… Cette position justifierait donc, à leurs yeux, le renversement du gouvernement syrien comme étant une étape de la lutte contre le sionisme !

Le documentaire « Syrie vs Israël » propose donc, en six parties, d’étudier ce dernier argument en retraçant les faits historiques sur les relations syro-israéliennes, et en reprenant les traductions des discours ou des interventions d’acteurs de la Résistance antisioniste.

Les trois premières parties traitent de la manière dont a été relayé, en France, le discours légitimant la chute d’al-Assad par l’antisionisme. Les trois dernières parties traitent, quant à elles, des réseaux internationaux travaillant à la déstabilisation de la Syrie…

Syrie vs Israël – 5/6 : Antisionisme et Résistance palestinienne : Comparaison Turquie/Syrie [Vidéo]
Code lecteur :

Syrie vs Israël – 5/6 : Antisionisme et Résistance palestinienne : Comparaison Turquie / Syrie

© www.partiantisioniste.com/actualites/1314
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
«DébutPrécédent61626364656667686970SuivantFin»