› Actualités antisionistes
25
JUIN
« Non à toute ingérence en Irak ! » (Seyyed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution) Imprimer
Mercredi, 25 Juin 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Seyyed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique.Seyyed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique.Irak : Non à toute ingérence américaine ou autre ! (Seyyed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution)

Seyyed Ali Khamenei a exprimé sa ferme opposition à l'ingérence américaine dans les affaires intérieures de l'Irak, lors d'une réunion avec le chef judiciaire, l'ayatollah Sadeq Larijani Amoli d'Iran et les autorités judiciaires, le 22 juin à Téhéran. Selon le Guide, les puissances occidentales arrogantes dirigées par les États-Unis sont à l'origine de la sédition actuelle en Irak.

« Nous sommes fermement contre l'ingérence des États-Unis et d'autres pays dans les affaires intérieures de l'Irak, nous ne l'approuvons pas parce que nous croyons que le gouvernement irakien, la nation et l'autorité religieuse sont capables de mettre fin à cette sédition, si Dieu le veut », a déclaré Seyyed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution.

Le Guide suprême a souligné que les puissances occidentales hégémoniques, en particulier aux États-Unis, cherchaient à capitaliser sur l'ignorance et les préjugés de certains mercenaires en Irak : « L'objectif principal derrière les récents événements en Irak est de priver les gens du pays de réalisations qu'ils ont faites en dépit de la présence et de l'intervention américaines : la principale d’entre elles étant la constitution d'un système démocratique » !

Selon Seyyed Ali Khamenei, les États-Unis ont été contrariés par le taux élevé de participation aux élections législatives en Irak, en contradiction avec leurs objectifs : dominer l’Irak et en faire leur marionnette…

Les Etats-Unis et leurs alliés cherchent à faire du conflit en Irak une lutte intercommunautaire, alors qu’en réalité, ils utilisent les terroristes takfiri et ce qui reste de l’armée du régime déchu du dictateur irakien Saddam Hussein pour « déstabiliser l'Irak et menacer son intégrité territoriale ». Les Etats-Unis et leurs alliés ne veulent pas d’un état irakien souverain et indépendant.

LSE

© www.partiantisioniste.com/actualites/1967
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
23
JUIN
Les enfants palestiniens ne sont pas épargnés par l’agressivité d’Israël ! [Vidéo] Imprimer
Lundi, 23 Juin 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Les enfants palestiniens ne sont pas épargnés par l’agressivité d’Israël ! [Vidéo]
Code lecteur :

Territoires occupés : L’entité sioniste d’Israël plus que jamais hystérique !

Les forces israéliennes d'occupation ont tué, le 20 juin, un adolescent de 15 ans, Mahmoud Jihad Muhammad Dudeen, en lui tirant à balles réelles en pleine poitrine ! Il est mort à l'hôpital gouvernemental d’al-Khalil (Hébron), dès son arrivée. La veille, 5 écoles avaient été visées par des raids sionistes et le 11 juin, un enfant de 9 ans avait succombé aux bombardements sionistes…

D'après les témoins, les forces d'occupation ont lancé, tôt le matin, un raid sur la petite ville de Dura près d'al-Khalil et ont commencé à pénétrer de force dans les maisons pour une campagne de fouille. Les jeunes palestiniens ont tenté de repousser l'invasion armée à coups de pierres, mais un soldat du régime sioniste a tiré sur Mahmoud.

Depuis le 14 juin, l’entité sioniste d’Israël utilise la disparition de trois colons en Cisjordanie occupée, pour terroriser les Palestiniens et régler ses comptes avec le Hamas, dans le cadre d’une opération de répression. Plus de 300 Palestiniens ont été arrêtés et 750 maisons fouillées et mises à sac ! La situation à Gaza n'est guère meilleure, où la ville est bombardée quotidiennement et souvent même en pleine nuit !

C’est dans ce contexte que le 19 juin, l’entité sioniste d’Israël a obtenu la vice-présidence de la Commission spéciale de l’ONU chargée de la décolonisation —Commission chargée du droit du peuple palestinien et des territoires occupés, un comble !— Ainsi, Mordehai Amohai a été élu avec 74 voix à la tête de l’une des six grandes Commissions qui débuteront leur mandat au mois de septembre…

« C’est une honte pour l’Humanité ! », a déclaré le délégué de la Libye, notant que pour la première fois dans l’histoire de l’Organisation, « une entité occupante est élue à la vice-présidence d’une Commission chargée de mettre fin à la décolonisation » : Une farce ?

SAN/LSE

© www.partiantisioniste.com/actualites/1965
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
21
JUIN
Comment les Etats-Unis ont inventé le « Printemps arabe » ! Imprimer
Samedi, 21 Juin 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Les ONG sont utilisées par les Etats-Unis pour défaire les régimes qui les gênent !Les ONG sont utilisées par les Etats-Unis pour défaire les régimes qui les gênent !Comment les Etats-Unis ont inventé le « Printemps arabe » !

Un document rendu public par un think tank américain révèle que le « Printemps arabe » est loin d’être un mouvement spontané de populations avides de changements politiques, mais bel et bien une reconfiguration mûrement réfléchie et orchestrée par l’administration américaine.

L’organisation Middle East Briefing (Assemblée sur le Moyen-Orient, MEB), qui se base sur un rapport officiel du département d’Etat américain, confirme l’implication de la Maison-Blanche dans les « révolutions » ayant secoué de nombreux pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Le document en question, qui date du 22 octobre 2010 et qui est intitulé « Middle East Partnership Initiative : Overview » (« Initiative d’un partenariat au Moyen-Orient : Présentation »), est confidentiel et le MEB n’a réussi à le consulter que grâce à la loi Freedom of information Act (Loi sur la liberté d’information).

Le pays de l’Oncle Sam a concocté dans ses officines de nombreuses stratégies pour défaire les régimes dans les pays ciblés en s’appuyant sur « la société civile » qu’il arrive à contrôler après avoir effectué un travail de fond sur les organisations non gouvernementales (ONG). L’approche américaine consiste à manipuler ces ONG pour qu’elles s’inscrivent en droite ligne de sa politique étrangère et de ses objectifs en matière de sécurité interne, note MEB. « The Middle East Partnership Initiative » (MEPI) est un programme régional qui renforce les citoyens du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord afin de développer des sociétés plurielles, participatives et prospères.

Comme le démontrent les chiffres fournis dans cette évaluation, le MEPI a évolué depuis son lancement en 2002 pour devenir un outil flexible dans la région pour un appui direct aux sociétés civiles autochtones, appui qui est intégré dans la diplomatie du gouvernement américain dans la région, peut-on lire dans le rapport du département d’Etat qui use et abuse du langage diplomatique pour masquer la nature hégémonique de cette initiative. Dans la section intitulée « comment le MEPI fonctionne », il y est clairement expliqué que les principaux objectifs du MEPI sont de « constituer des réseaux de réformateurs qui échangeront leurs connaissances et s’entraideront, et de catalyser le changement dans la région ».

L’administration Obama ne lésine pas sur les moyens pour réussir son ingérence dans les affaires internes des pays en point de mire. Les subventions locales « apportent un soutien direct à des groupes de citoyens autochtones, et représentent désormais plus de la moitié des projets de MEPI », note le rapport. « Des agents désignés dans les ambassades américaines gèrent le financement et sont en liaison directe avec les différentes ONG et les groupes composant la société civile » qui bénéficient de ces subventions. « Les projets spécifiques aux pays visent à répondre aux besoins locaux en matière de développement tels qu’identifiés par les ambassades, les réformateurs locaux et notre propre analyse du terrain. Les développements politiques dans un pays peuvent induire de nouvelles opportunités et de nouveaux défis pour la réalisation des objectifs de la politique du gouvernement américain, et le MEPI va transférer les fonds nécessaires pour répondre à ces besoins », souligne-t-on encore.

Il va sans dire que les initiateurs de ce programme zappent les institutions locales et les gouvernements. Il y est en effet indiqué que le MEPI a pour seuls interlocuteurs les acteurs de la société civile à travers les ONG parties prenantes basées aux Etats-Unis et dans la région concernée. « Le MEPI ne fournit pas des fonds aux gouvernements étrangers et ne négocie pas des accords d’assistance bilatéraux », relève le rapport. Selon le MEB, le document énumère une liste de pays ciblés en priorité par les desseins inavoués de l’establishment américain. Il s’agit du Yémen, de l’Arabie Saoudite, de la Tunisie, de l’Egypte et de Bahreïn. La Libye et la Syrie ont été ajoutées une année après l’élaboration de ce rapport du département d’Etat.

Pour ce qui est de l’Egypte, on y apprend que l’administration américaine misait sur le mouvement des Frères musulmans, jugé compatible avec la politique étrangère du gouvernement américain. L’administration d’Obama assure même « le service après-vente » de « ces révolutions » qui participent à remodeler le « Grand Moyen-Orient » selon la vision américaine.

Un bureau de coordonnateur spécial des transitions au Moyen-Orient a été créé en septembre 2011. William B. Taylor a été nommé à sa tête. Ce diplomate s’y connaît en révolution, puisqu’il était l’ambassadeur des Etats-Unis en Ukraine durant « la révolution orange », de 2006 à 2009. Selon le rapport du département d’Etat, le bureau du coordonnateur spécial des transitions au Moyen-Orient coordonne l’assistance du gouvernement américain « aux démocraties naissantes » dans la région du Moyen-Orient et en Afrique du Nord, dont l’Egypte, la Tunisie et la Libye.

Source : Middle East Briefing (MEB), traduction par Sonia Baker (Algérie Patriotique)

© www.partiantisioniste.com/actualites/1963
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
17
JUIN
Avertissement à l'Arabie saoudite pour le procès de Cheikh Nimr ! (Assemblée mondiale d'Ahl al-Beyt) Imprimer
Mardi, 17 Juin 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Cheikh Nimr Baqer al-Nimr.Cheikh Nimr Baqer al-Nimr.Avertissement à l'Arabie saoudite à propos du procès de Cheikh Nimr ! (Assemblée mondiale d'Ahl al-Beyt)

L'Assemblée mondiale d'Ahl al-Beyt (Que la paix soit sur eux !), réunie dans la République islamique d'Iran le 15 juin 2014, a publié une déclaration sur le danger de la peine de mort prononcée par le tribunal saoudien contre le savant religieux saoudien Cheikh Nimr Baqer al-Nimr.

Ce qui suit est le texte de la déclaration :

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression.

Le procès de Cheikh Nimr Baqer al-Nimr, l'un des savants religieux et leader des chiites d'Arabie saoudite, se tiendra le lundi 16 juin 2014. Le procureur a requis la peine de mort pour ce savant religieux : c'est sans précédent !

Les forces de sécurité en Arabie Saoudite ont arrêté Cheikh Nimr de manière brutale et tragique.

Cette action a été accueillie par des réactions de protestation. Certaines personnes ont mis en garde contre toute action contre Cheikh Nimr, qui joue un rôle important dans la région et dans le monde musulman.

Les efforts des procureurs pour émettre un mandat d'exécution contre l'ayatollah Nimr est une violation flagrante des Droits de l'homme, avec l'absence de normes minimales d'un procès équitable international. « Nous mettons en garde des graves répercussions pour l’émission d’une sentence de mort contre Cheikh Nimr Baqer al-Nimr, parce qu'il représente un symbole religieux important et jouit d'une grande popularité dans la région et dans le monde musulman », ont déclaré les membres de l’Assemblée.

Nous appelons la communauté internationale à prendre des mesures immédiates et urgentes pour mettre fin à ce procès inéquitable qui est incompatible avec les normes du droit international.

Nous appelons également toutes les institutions civiles et toutes les organisations de la société civile à défendre les droits humains, à protéger les mouvements pour la liberté et la dignité religieuse afin d’éviter un procès cruel.

Nous demandons à tous les scientifiques, ainsi qu’aux personnes libres de conscience du monde entier d’organiser des marches de solidarité et de condamner ces procès iniques et d’appeler les organisations internationales concernées à empêcher la poursuite de ces procès iniques et à exiger la libération immédiate de Cheikh Nimr.

Nous exprimons notre profonde inquiétude sur les risques possibles dans la région suite à la délivrance d'un mandat d'exécution contre ce chef religieux, avertissons des conséquences graves qui pourraient s’ensuivre et appelons à une réflexion sérieuse avant sa mise en œuvre.

En vertu de nos responsabilités en matière religieuse, humanitaire et morale, nous appelons le régime saoudien à reconsidérer la poursuite de ces procès iniques.

Que la paix soit sur quiconque suit le droit chemin !

Source : Assemblée mondiale des Ahl el-Beyt 

© www.partiantisioniste.com/actualites/1960
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
16
JUIN
Israël accuse le Hamas d’avoir enlevé trois colons ! Imprimer
Lundi, 16 Juin 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

L’armée sioniste patrouille dans les rues d’al-Khalil (Hébron), depuis le 14 juin.L’armée sioniste patrouille dans les rues d’al-Khalil (Hébron), depuis le 14 juin.Israël accuse le Hamas d’avoir enlevé trois colons !

Sans preuve à l’appui, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a accusé le Hamas d'avoir kidnappé trois colons israéliens. Cette accusation a conduit Tel-Aviv à arrêter près de 80 Palestiniens.

« Ce matin, je peux dire ce que je n'ai pas pu dire hier, avant la vaste vague d'arrestations des membres du Hamas dans le nord et le sud de la Cisjordanie. Ceux qui ont perpétré l'enlèvement de nos jeunes sont des membres du Hamas - le même Hamas avec lequel Abou Mazen [nom de guerre de Mahmoud Abbas, chef de l'Autorité palestinienne, ndlr] a formé un gouvernement d'unité, ce qui a de graves répercussions », a déclaré, le 15 juin lors du Conseil des ministres, Benjamin Netanyahu, comme pour se venger de la récente formation du gouvernement d’union nationale de la Palestine, résultat de la réconciliation du Hamas et du Fatah !

Dans le cadre de la campagne de recherche des trois colons qui ont disparu à proximité d'une colonie israélienne illégale dans le nord d’al Khalil (Hébron) le 12 juin, les forces israéliennes ont arrêté 80 Palestiniens, parmi lesquels des membres du mouvement de la Résistance du Hamas. Al Khalil est bouclé et aucun véhicule n'est autorisé à entrer ou à sortir de la plus grande ville palestinienne de Cisjordanie. Depuis le 14 juin, les soldats de l’armée sioniste patrouillent dans les rues d’al Khalil, au sud de la Cisjordanie.

L’entité sioniste a également fermé la frontière de Kerem Shalom utilisée pour les livraisons de carburant à la bande de Gaza, ville assiégée suite à la disparition des colons.

Alors que les autorités israéliennes affirment que les adolescents ont été enlevés par des Palestiniens, les responsables palestiniens disent qu'ils coopèrent aux recherches.

Le Conseil de Yesha, principale organisation représentative des colons de Cisjordanie, a appelé dans un communiqué, à interdire l'entrée des travailleurs palestiniens dans les colonies, afin de « faire pression sur la population palestinienne »…

LSE

© www.partiantisioniste.com/actualites/1957
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»