› Actualités antisionistes
13
JUIL
Sénateur McCain impliqué dans la mise en scène d’une exécution de prisonniers par DAESH ! Imprimer
Lundi, 13 Juillet 2015 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

McCain et les terroristes (le « calife » Abou Bakr al-Baghdadi encerclé).McCain et les terroristes (le « calife » Abou Bakr al-Baghdadi encerclé).Sénateur McCain impliqué dans la mise en scène d’une exécution de prisonniers par DAESH !

Des hackers du groupe CyberBerkut (groupe d’activistes pro-russes, ndlr) ont publié une vidéo de l'exécution de prisonniers de l'organisation terroriste « l’Etat islamique » qui, d'après les images, a été filmée dans un studio d’enregistrement. Les hackers ont expliqué avoir trouvé la vidéo sur un support électronique appartenant à un collaborateur du sénateur américain John McCain.

« Nous, le groupe CyberBerkut, avons eu à notre disposition un fichier dont il est difficile de sous-estimer l'importance ! Cher sénateur McCain, nous vous recommandons de ne plus prendre avec vous des documents secrets dans des voyages à l'étranger, surtout en Ukraine. »

D'après les images de la vidéo, un « prisonnier » est « exécuté » devant plusieurs caméras, sous un éclairage bien choisi. Un acteur, habillé en bourreau du groupe de « l’Etat islamique », met un couteau sous la gorge du « séquestré », qui fait mine d'en souffrir.

L'agence Sputnik n'est pas en mesure de confirmer ou d'infirmer la véracité du contenu de la vidéo en question.

Nous rappelons que, depuis août 2014, les terroristes de « l’Etat islamique » ont publié plusieurs vidéos d’exécutions. Leurs victimes étaient pourtant miraculeusement calmes, prononçaient leurs derniers mots et mourraient dans les bras des terroristes. De nombreux internautes ont considéré ces vidéos comme fictives, notamment à cause des réactions des victimes et de la qualité des vidéos.

Les Américains ont été plusieurs fois blâmés pour avoir fabriqué des vidéos du groupement de « l'Etat islamique ». Ainsi, une étudiante de l'Université du Nevada, Ivy Zidrich, a affirmé à Jeb Bush que son frère, l'ex-président américain Georges Bush, avait créé l'organisation de « l'Etat islamique ».

Source : Sputnik

© www.partiantisioniste.com/actualites/2470
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
09
JUIL
L’aveu choquant de Barack Obama ! [Vidéo] Imprimer
Jeudi, 09 Juillet 2015 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

L’aveu choquant de Barack Obama ! [Vidéo]
Code lecteur :

L’aveu choquant de Barack Obama ! [Vidéo]

Lors d'une conférence de presse au Pentagone, le 7 juillet 2015, le président américain Barack Obama a fait un aveu choquant. La Maison Blanche n'a pas tardé à le corriger, mais trop tard, les mots étaient lâchés…

« J’ai ordonné, le mois dernier, que nous accélérions l’entraînement des forces d’ISIS, y compris des volontaires de tribus sunnites dans la province d’Anbar [province d’Irak, située à la frontière avec la Syrie, ndlr], a déclaré le président américain.

Le Parti Anti Sioniste n’est pas surpris par cet aveu ; depuis les premiers mois du conflit syrien, il répète que les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux, arabes (pays du Golfe) et turques financent, forment et arment les terroristes de DAESH (ISIL).

Cet aveu en public dénote l’obsession et l’acharnement des Etats-Unis à vouloir semer le trouble en Irak et en Syrie, en recourant aux terroristes de DAESH —qui sont en réalité, leurs hommes de main—, pour monter les communautés entre elles, diviser ces pays en micro-Etats puis en prendre le contrôle. Cependant, les tribus sunnites d’Irak et de Syrie refusent de coopérer avec les Etats-Unis ; à l’inverse,  les communautés sunnites et chiites se soudent entre elles face au fléau terroriste…

© www.partiantisioniste.com/actualites/2468
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
05
JUIL
Les Américains veulent pousser la Tunisie à accepter une base militaire ! » [Général A. Medjahed] Imprimer
Dimanche, 05 Juillet 2015 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Abdelaziz Medjahed, général-major à la retraite et analyste politique algérien.Abdelaziz Medjahed, général-major à la retraite et analyste politique algérien.Les Américains veulent pousser la Tunisie à accepter une base militaire ! » [Général Abdelaziz Medjahed]

Par R. Mahmoudi

Dans une déclaration au journal el-Bilad, parue le 27 juin 2015, le général-major à la retraite et analyste politique [algérien, ndlr] Abdelaziz Medjahed, a estimé que l’attentat terroriste qui a endeuillé la Tunisie et revendiqué par DAESH, est « une forme de pression exercée sur ce pays pour l’amener à accepter l’installation d’une base militaire américaine sur son sol ». Ainsi, juge le général Medjahed, « les Etats-Unis pourraient enfin mettre en place l’Africom (Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique) au Maghreb, dix ans après sa création ».

Selon cette analyse, l’attentat de Sousse « participerait d’un plan visant à créer le climat favorable en Tunisie pour prendre cette décision ». Plus globalement, cette attaque contre un complexe touristique à Sousse cadre, selon le général Medjahed, « avec un vieux plan sioniste visant à favoriser le démembrement du monde arabe, depuis les accords de Sykes-Picot durant la Grande Guerre et les accords de Malte à la fin de la Seconde Guerre mondiale » !

Le processus se poursuit : « Après la chute de l’Union soviétique et de l’ex-bloc de l’Est, fait remarquer l’ex-officier, un nouveau plan de partition des pays arabes a été mis en marche, lequel plan s’illustre par l’installation de bases militaires des puissances occidentales dans plusieurs pays de la région ». Pour lui, le rôle joué par Nicolas Sarkozy et Bernard-Henri Lévy, en Libye, s’inscrit en droite ligne de ce plan sioniste. Ainsi, les Etats-Unis disposent de quatorze bases dans les seuls pays du Golfe et de cinq en Afrique, tandis que la France en dispose de six.

« Cette présence, souligne le général à la retraite, dénote une volonté claire des grandes puissances d’imposer leur hégémonie sur la région, dans le but d’empêcher la montée des pays émergents comme la Russie et la Chine, en faisant des pays arabes des lignes de défense de l’Occident ».

A noter que des soupçons sur l’existence d’un accord secret pour l’installation d’une base militaire américaine en Tunisie sont apparus lors de la visite effectuée par le président tunisien, Béji Caid Essebsi, à Washington, en mai dernier, où il a rencontré le président Barack Obama. Celui-ci a déclaré que son pays envisageait de faire de la Tunisie « un partenaire stratégique majeur hors de l’OTAN ».

Source : Algérie patriotique

© www.partiantisioniste.com/actualites/2465
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
30
JUIN
Pour le faire taire, l’ancien chauffeur de François Hollande est interné ! [Vidéo] Imprimer
Mardi, 30 Juin 2015 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Pour le faire taire, l’ancien chauffeur de François Hollande est interné ! [Vidéo]
Code lecteur :

Pour le faire taire, l’ancien chauffeur de François Hollande est interné ! [Vidéo]

Pour tenter de le faire taire, il est interné en hôpital psychiatrique !

Mohamed Belaïd était le chauffeur de François Hollande entre fin 2008 et juillet 2009. Il porte plainte contre François Hollande et Faouzi Lamdaoui, son ancien conseiller à l’égalité et à la diversité de l’Elysée, pour « emploi dissimulé ».

En effet, pendant toute cette période d’activité, Mohamed Belaïd n’a pas eu de contrat de travail et n’a perçu aucun salaire. Plusieurs documents et témoignages attestent de son emploi.

Son calvaire commence lorsqu’il dépose plainte en 2009 pour pratique illégale…

© www.partiantisioniste.com/actualites/2461
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
28
JUIN
WikiLeaks : la dynastie des Saoud se prépare à affronter le pire ! Imprimer
Dimanche, 28 Juin 2015 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

WikiLeaks : la dynastie des Saoud se prépare à affronter le pire !WikiLeaks : la dynastie des Saoud se prépare à affronter le pire !WikiLeaks : la dynastie des Saoud se prépare à affronter le pire !

WikiLeaks, [fondé par le cyber-militant australien Julian Assange, ndlr] a déjà publié 61 000 documents fuités (dépêches, e-mails et autres communications numériques) et il aurait encore en réserve un demi-million de documents secrets.

WikiLeaks n’a pas dit comment il s’était procuré ces documents, mais on sait que les réseaux informatiques du gouvernement saoudien ont été piratés en mai et que cette intrusion a été revendiquée par « la Cyber armée yéménite ».

Les documents ont été écrits et envoyés par une grande variété de personnes appartenant, entre autres, aux ministères des Affaires étrangères et de l’Intérieur, à l’Intel saoudien et aux ambassades saoudiennes. Ils contiennent beaucoup de secrets et sortent à un moment particulièrement difficile pour Riyad qui doit gérer, en même temps, sa guerre contre le Yémen, sa guerre par procuration contre la Syrie, l’escalade de la rivalité régionale avec l’Iran et le problème croissant que posent les extrémistes violents de « l’Etat islamique » et d’al-Qaïda.

Les médias du monde entier ont parlé des documents secrets que détient WikiLeaks et cela embarrasse énormément le Royaume, qui a recommandé à ses citoyens de les « ignorer ». Le régime affirme que ces documents sont frauduleux et ont probablement été forgés par les Israéliens ou les Iraniens pour nuire au pays, et qu’il ne faut surtout pas les lire…

Il serait, sans doute, possible de falsifier ou de forger une centaine de documents, mais un demi-million ? Rappelez-vous, quand WikiLeaks a publié sa précédente série de documents, dont la plupart étaient très embarrassants pour les gouvernements américain et britannique, ni la Maison Blanche, ni le 10 Downing Street n’ont prétendu qu’ils étaient faux, ils ont juste pris des mesures juridiques contre Julian Assange, la tête de WikiLeaks, et l’ont forcé à se réfugier à l’ambassade d’Équateur à Londres, pour ne pas être extradé vers les États-Unis où un châtiment sévère l’attendait.

Tout cela est-il une « conspiration » pour salir l’Arabie Saoudite ? La réponse est « oui » et cela ne devrait pas surprendre Riyad, qui ne cesse d’interférer dans les affaires intérieures d’autres pays, de mener à des guerres de l’information et de fomenter des machinations politiques. Il n’est donc pas étonnant que quelqu’un, quelque part, ait décidé de riposter.

L’Arabie saoudite n’est pas un Etat insignifiant, il est l’un des plus puissants et influents du monde musulman. Il se distingue par un total manque de transparence doublé de la terreur de voir ses zones d’ombre exposées à la lumière. C’est le plus grand exportateur de pétrole au monde, il abrite les deux sites les plus sacrés de l’Islam et il est le patron incontesté de l’OPEP, de la Ligue arabe et de l’OCI.

Il devrait surtout s’inquiéter de la facilité avec laquelle ses ordinateurs ont été piratés. On aurait pu croire que le régime avait installé toute la cyber-sécurité nécessaire à la suite de la première série de révélations de WikiLeaks et de l’affaire Edward Snowden.

Qui sait, les hackers ont peut-être été aidés par quelqu’un qui connaissait les procédures de sécurité entourant l’infrastructure numérique du Royaume. On se rappelle que le ministre des Affaires étrangères, le Prince Saoud al-Fayçal a démissionné, il y a quelques mois, après avoir été en poste pendant plus de 40 ans.

Source: Info-Palestine.eu

© www.partiantisioniste.com/actualites/2458
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»