› Actualités antisionistes
23
Sep
MICS : La propagande sioniste à l’oeuvre ! Imprimer
Mardi, 23 Septembre 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

MICS : Un outil de propagande sioniste destinée aux jeunes journalistes…MICS : Un outil de propagande sioniste destinée aux jeunes journalistes…MICS : La propagande sioniste à l’oeuvre !

Du 30 août au 04 septembre 2014, juste après le cessez-le-feu signé entre le Hamas et l’entité sioniste, s’est déroulée à Tel-Aviv une formation tous frais payés par le gouvernement israélien et proposée à trente jeunes journalistes du monde entier pour « apprendre à parler d’un conflit de manière neutre et professionnelle » !

Intitulée Media In Conflicts Seminar (MICS, séminaire Médias en conflit), cette formation les invitait à adopter une vision plus « objective » des agissements d’Israël…

Un des 16 intervenants du MICS, Paul Hirschson, le porte-parole du ministère israélien des affaires étrangères, ira jusqu’à affirmer que « ce qui s’est passé à Gaza n’était pas du journalisme. Des questions élémentaires n’ont pas été posées, ils [les journalistes, ndlr] savaient qu’ils ne faisaient pas leur travail correctement ».

Cette politique de communication et de propagande sionistes pour redorer le blason d’Israël auprès des journalistes occidentaux n’est pas la première du genre.

Le 11 novembre 2012, soixante étudiants de l’École Supérieure de Journalisme de Lille ont eux aussi été envoyés en formatage en Israël par le CRIF pour tenter d’équilibrer leur vision concernant ce conflit. Mais il ne peut y avoir d’équilibre entre occupants et occupés, entre colonisateurs et colonisés.

Le Parti Anti Sioniste ne cessera de dénoncer ces manipulations et propagande sionistes qui tentent jour après jour de légitimer une situation totalement injustifiable ; il en appelle à l’éthique des journalistes français et européens.

Non ! Jamais ces manipulations ne pourront occulter les atrocités commises par l’armée d’occupation sioniste. L’opinion internationale en prend conscience chaque jour un peu plus et ce malgré le travail acharné de la « Hasbarah » israélienne (« Hasbarah » signifie « explication », ce terme est utilisé pour évoquer la guerre psychologique menée par les sionistes qui cherchent à justifier leur violence contre les civils innocents). 

Source : Orient XXI

STA/FGO

© www.partiantisioniste.com/actualites/2052
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
22
Sep
Liban : Le Front al-Nosra revendique l’attentat contre le Hezbollah ! Imprimer
Lundi, 22 Septembre 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

L’étendard du Parti de la Résistance libanaise, le Hezbollah.L’étendard du Parti de la Résistance libanaise, le Hezbollah.Liban : Le Front al-Nosra revendique l’attentat contre le Hezbollah !

Dans la nuit du 20 au 21 septembre, un kamikaze à moto s'est fait exploser près d'un barrage du Hezbollah, parti de la Résistance libanaise, dans la région de la Bekaa (Est du pays, à la frontière avec la Syrie). Les médias font état de trois morts tandis qu’il n’y aurait eu aucune victime parmi les combattants du Hezbollah.

Depuis 2013, les positions du parti de la Résistance libanaise et les barrages de l’armée libanaise sont la cible régulière d’attentats sanglants. Les groupes terroristes qui ont revendiqué ces attaques, ont affirmé qu’ils agissaient en représailles de l’armée libanaise devenue « une marionnette entre les mains du Hezbollah », lequel soutient Damas.

Début août, des combats avaient opposé à Ersal (ville frontalière du nord-est du Liban située dans le district de Baalbek), des soldats de l'armée libanaise à des groupes terroristes Takfiris venus de Syrie, causant la mort de plusieurs dizaines de personnes, dont une vingtaine de soldats.

L’attaque du barrage intervient alors que le 20 septembre, une vidéo diffusée par le Front al-Nosra, branche d'al-Qaïda en Syrie, montrait l'exécution du soldat libanais Mohammad Hamiyé, —le troisième soldat exécuté depuis l’enlèvement de 9 soldats et membres des forces de sécurité intérieure à Ersal, le 02 août —.

L’armée libanaise a pilonné les repaires des terroristes venus de Syrie et qui se dissimulent dans le Jurd d’Ersal (région montagneuse de la Bekaa). Les investigations se poursuivent, 8 Libanais originaires de la région d’Ersal ont été arrêtés pour leur soutien aux groupes terroristes.

L’acharnement contre le régime de Damas a dépassé les frontières syriennes. Plus de 3 000 terroristes ont rejoint les milices terroristes takfiries, dans le but de réoccuper la ville libanaise d’Ersal. L’armée et la Résistance libanaises doivent, plus que jamais, s’unir face au fléau terroriste conçu par leurs ennemis sionistes, pour éradiquer toute résistance et servir le projet sioniste dans la région !

TSE/LSE

© www.partiantisioniste.com/actualites/2051
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
21
Sep
Opération anti-terroriste en Syrie : Un prétexte pour renverser Bachar al-Assad ? Imprimer
Dimanche, 21 Septembre 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Quneitra : L’enjeu pour renverser le président Bachar al-Assad ?Quneitra : L’enjeu pour renverser le président Bachar al-Assad ?Opération anti-terroriste en Syrie : Un prétexte pour renverser Bachar al-Assad ?

Une nouvelle attaque contre Damas se prépare activement. Des forces anti-gouvernementales, dont le front al-Nosra affilié à al-Qaïda, qui ont été entraînées et équipées en Jordanie, progressent maintenant vers leur position initiale : le gouvernorat de Quneitra au sud-est de la Syrie (Un plan similaire avait été partiellement exécuté au printemps 2013, avant d’être abandonné). Le gouvernorat de Quneitra est une bande de terre, qui longe le plateau du Golan occupé par Israël et qui a une frontière au nord-ouest avec le Liban et une autre au sud avec la Jordanie.

Les forces anti-gouvernementales qui coopèrent à cette opération sont le Front révolutionnaire syrien (FRS) soutenu par les États-Unis, le Front islamique soutenu par l’Arabie saoudite et le front al-Nosra d’al-Qaïda, qui vient de recevoir 20 millions de dollars du Qatar ! Ces forces se sont infiltrées en Syrie par la Jordanie, sont passées par Deraa avant de remonter vers le nord-ouest, le long de la frontière avec Israël.

Ce mouvement, au cours duquel ces forces ont kidnappé des observateurs de l’ONU, a été soutenu par des frappes de l’artillerie israélienne contre les unités syriennes qui tentaient de l’empêcher. Le seul poste frontalier entre Israël et la Syrie est désormais entre les mains des forces anti-gouvernementales. L’armée israélienne fournit aussi un soutien médical à ces forces anti-gouvernementales. L’ONU a déplacé tous les casques bleus qui se trouvaient du côté syrien de la ligne de démarcation du plateau du Golan.

Les forces anti-gouvernementales contrôlent maintenant une bande de 70 km de long sur 5 km de large, le long de la frontière du Golan entre la Jordanie et le Liban. On peut infiltrer le territoire du Hezbollah au sud du Liban à partir de cette bande, mais son premier objectif est probablement d’attaquer Damas par le sud.

L’armée syrienne aurait beaucoup de mal à déloger de cette bande les forces anti-gouvernementales couvertes par le feu de l’artillerie de l’armée sioniste et ses frappes anti-aériennes. D’après la rumeur, le front al-Nosra est en train de quitter ses positions dans le nord de la Syrie (gouvernorat de Hama). Ses troupes repassent en Turquie et seront transférées en Jordanie, pour être ensuite envoyées en renfort à Quneitra. Il n’y a pas grand intérêt à conquérir le territoire plutôt désert de Quneitra, si ce n’est pour lancer une attaque sur Damas par le sud. Ce territoire se situe à seulement 60 km de la capitale.

Une attaque aérienne coordonnée contre les deux divisions syriennes stationnées entre le gouvernorat de Quneitra et Damas ouvrirait le chemin de la capitale aux forces anti-gouvernementales. La trêve entre le Front révolutionnaire syrien soutenu par les États-Unis et « l’Etat islamique » (EI), dans le sud de Damas, a probablement été conclue avec ce plan d’attaque à l’esprit.

L’armée américaine, qui orchestre les opérations américano-arabes du soulèvement syrien depuis Amman en Jordanie, pourrait bien projeter d’utiliser la nouvelle guerre douteuse contre l’EI comme prétexte à des attaques contre les divisions de l’armée syrienne qui protègent le sud de Damas. Une attaque au sol du Front al-Nosra, coordonnée avec des attaques aériennes depuis Quneitra, causerait beaucoup de dommages à l’armée syrienne et permettrait un assaut destructeur sur Damas !

Barack Obama a mis en évidence la complexité de la situation, même s’il envisage la possibilité que Bachar al-Assad ordonne à son armée de tirer sur les avions américains qui violeraient l’espace aérien syrien. Si le président Bachar al-Assad osait le faire, le président Barack Obama a affirmé qu’il ordonnerait aux forces américaines de détruire le système de défense aérienne syrien, ce qui, d’après lui, serait plus facile que de frapper « l’Etat islamique », parce que facilement localisable ! Il a ajouté qu’une telle action entraînerait le renversement de Bachar al-Assad…

La frénétique décision d’attaquer « l’Etat islamique » pourrait s’avérer n’être qu’une simple Maskirovka (art russe de la désinformation militaire), destinée à dissimuler le projet agressif de changement de régime en Syrie, sous le masque d’une opération dite « anti-terroriste ». Ce projet n’est rendu possible que par la collaboration et le soutien actif simultanés du Front al-Nosra affilié à al-Qaïda en Syrie, et par les accords de trêve avec « l’Etat islamique ».

Source : Moon of Alabama

LSE

© www.partiantisioniste.com/actualites/2049
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
18
Sep
Moyen-Orient : Le terrorisme comparé au sionisme par le Premier ministre écossais ! [Vidéo] Imprimer
Jeudi, 18 Septembre 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Moyen-Orient : Le terrorisme comparé au sionisme par le Premier ministre écossais ! [Vidéo]
Code lecteur :

Moyen-Orient : Le terrorisme comparé au sionisme par le Premier ministre écossais !

Lors d’une interview accordée à la BBC le 14 septembre, le Premier ministre écossais et chef du Parti national, Alex Salmond a comparé le terrorisme de l’Etat dit « islamique » (EI) à l’offensive militaire menée par l’entité sioniste contre le Hamas à Gaza.

Réagissant à l’assassinat ignoble du journaliste écossais David Haines par l’EI le 13 septembre, il a souligné que « la communauté musulmane écossaise n’était pas responsable, sous quelle que forme que ce soit, des atrocités ou de l’extrémisme commis en Irak ou ailleurs », tout comme lors de l’opération Bordure protectrice, « la communauté juive écossaise n’était pas responsable de la politique de l’Etat d’Israël. »

Le Parti Anti Sioniste se félicite de cette prise de position et rappelle que l’Islam est incompatible avec le terrorisme, de même que le Judaïsme est incompatible avec le sionisme…

FGO/AKH

© www.partiantisioniste.com/actualites/2046
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
16
Sep
Coalition internationale : Les USA cachent leurs véritables intentions ! (Le Guide Ali Khamenei) Imprimer
Mardi, 16 Septembre 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Le Guide suprême iranien Ali Khamenei répond à la presse.Le Guide suprême iranien Ali Khamenei répond à la presse.Coalition internationale : Les USA cachent leurs véritables intentions au Moyen-Orient ! (Le Guide Ali Khamenei)

L'ayatollah Seyyed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a affirmé le 15 septembre 2014, que les Etats-Unis cherchaient à étendre leur présence militaire dans la région du Moyen-Orient, en déclarant la guerre aux terroristes takfiris de « l’Etat islamique » (EI).

Il a qualifié d’« absurdes, creux et biaisés », les prétextes évoqués par les autorités américaines pour la formation d'une soi-disant coalition internationale pour lutter contre le groupe terroriste EI. Il a ensuite relevé de nombreux propos contradictoires chez les responsables américains quant au fait d’inviter ou pas l'Iran à la conférence internationale qui s’est tenue à Paris le 15 septembre, et dont l’objet feint est de lutter contre la menace croissante de l’EI…

« Pendant la période difficile où l’Irak était attaqué par l’EI, l'ambassadeur américain en Irak a suggéré à notre ambassadeur [iranien, ndlr] en Irak l’organisation d’une réunion entre l'Iran et l'Irak pour la négociation et la coordination sur la question de l’EI », a déclaré le Guide suprême.

Puis il ajouta que même si certains en Iran ne sont pas contre l’idée : « Je me suis opposé à la demande des États-Unis et je leur ai dit que nous n’allions pas coopérer sur la question parce que leurs intentions et leurs mains ne sont pas nettes. Comment coopérer avec les Américains dans de telles conditions ? »

Le Secrétaire d'Etat américain John Kerry a annoncé, il y a quelques jours, que les États-Unis n’inviteront pas l’Iran à faire partie de la coalition contre l’EI alors que, poursuivit le Guide suprême iranien : « le même Secrétaire d'Etat américain a personnellement demandé au Dr. Javad Zarif [ministre iranien des Affaires étrangères, ndlr] de coopérer contre l’EI, mais Dr. Zarif a rejeté son offre ! »

A présent, souligne le Guide suprême Ali Khamenei, « les Etats-Unis mentent lorsqu’ils disent : "nous ne laisserons pas l'Iran faire partie de la coalition", alors que c’est l'Iran qui s’est opposé à en faire partie, dès le début ! »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a salué les efforts déployés par la nation et par l’armée irakiennes dans leur lutte contre les terroristes takfiris de l’EI, précisant que ce sont elles et non les Américains, qui ont écrasé l’EI en Irak.

LSE
© www.partiantisioniste.com/actualites/2044
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»