› Mort de Ben Laden : Une Haut commissaire de l’ONU demande « la divulgation complète des faits »
08
MAI

Mort de Ben Laden : Une Haut commissaire de l’ONU demande « la divulgation complète des faits »

Imprimer
Dimanche, 08 Mai 2011 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Navanethem Pillay, Haut commissaire de l’ONU aux droits de l'homme.Navanethem Pillay, Haut commissaire de l’ONU aux droits de l'homme.

Mort de Ben Laden : Une Haut commissaire de l’ONU demande « la divulgation complète des faits »


« Je reste favorable à une divulgation complète des faits précis », a déclaré Navanethem Pillay, la Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, alors qu'on lui demandait si elle avait été satisfaite par les explications américaines sur la légalité de l'opération menée par les forces spéciales américaines au Pakistan, contre Oussama Ben Laden. « Je pense que non seulement mes services mais tout le monde a le droit de savoir exactement ce qui s'est passé », précise t’elle à quelques journalistes lors d'une visite à Oslo.

Selon Navi Pillay, si « les Nations Unies condamnent le terrorisme (...), elles ont aussi à respecter des règles élémentaires sur la façon dont les activités de contre-terrorisme doivent être conduites ». Elle ajoute : « Cela doit être fait en conformité avec les lois internationales », soulignant que ces lois n'autorisaient pas, par exemple, « la torture ou les exécutions extrajudiciaires ».

Après avoir affirmé le contraire, les autorités américaines ont indiqué que le chef d'Al-Qaïda n'était pas armé au moment où il a été abattu par les Navy Seals, forces spéciales de la Marine américaine. La veille, le ministre américain de la Justice, Eric Holder, avait prétendu au Sénat que l'opération des forces spéciales américaines au Pakistan était « complètement légale » et relevait d'un « acte de légitime défense nationale ».

Le caractère contradictoire de certaines informations, notamment sur le fait de savoir si Ben Laden était armé au moment de l'intervention, a jeté le trouble sur la volonté du commando américain de prendre le chef d'Al-Qaïda vivant, selon lui. Si Oussama Ben Laden « avait essayé de se rendre, je pense que nous aurions dû l'accepter, mais rien ne montre qu'il avait l'intention de le faire donc sa mort était normale », avait estimé Eric Holder, mercredi 04 mai …

© www.partiantisioniste.com/actualites/700
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte