› « Le Hamas ne reconnaîtra jamais Israël ! »
19
FÉV

« Le Hamas ne reconnaîtra jamais Israël ! »

Imprimer
Dimanche, 19 Février 2012 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

« Si Dieu le veut, nous vous retrouverons à al-Qods, capitale de la Palestine libérée ! » (Ismaïl Haniyeh, 11/02/12, Téhéran).« Si Dieu le veut, nous vous retrouverons à al-Qods, capitale de la Palestine libérée ! » (Ismaïl Haniyeh, 11/02/12, Téhéran).« Le Hamas ne reconnaîtra jamais Israël ! »

Samedi 11 février 2012, lors d’un discours prononcé à Téhéran devant une foule célébrant le 33ème anniversaire de la victoire de la Révolution islamique de 1979, le chef du gouvernement palestinien à Gaza Ismaïl Haniyeh a réaffirmé que « le Hamas ne reconnaîtra jamais Israël ! ». Des millions d'Iraniens sont descendus dans les rues à travers le pays afin de renouveler leur allégeance avec le fondateur de la République islamique d'Iran, feu l'Imam Khomeiny. Les responsables des trois branches du gouvernement se sont joints à cette foule pour manifester leur soutien à la République islamique d'Iran.

« La lutte continuera jusqu'à la libération de la totalité de la terre de Palestine et de Jérusalem, et le retour de tous les réfugiés palestiniens chez eux », leur a déclaré M. Haniyeh dans un discours retransmis par la télévision iranienne. « On veut que nous reconnaissions l'occupation israélienne et que nous abandonnions la résistance, mais en tant que représentant du peuple palestinien et au nom de ceux qui sont épris de liberté dans le monde, je réaffirme comme nous l'avons toujours dit, que nous ne reconnaîtrons jamais Israël », a ajouté M. Haniyeh.

Le responsable palestinien a par ailleurs salué « le peuple iranien partenaire de la victoire » de la résistance palestinienne qu'il a estimée inéluctable. « Si Dieu le veut, nous vous retrouverons […] à al-Qods [Jérusalem, ndlr], capitale de la Palestine libérée ! », a-t-il lancé à la foule. Ces déclarations interviennent alors que des divisions semblent apparaître au sein du Hamas sur une éventuelle évolution de la stratégie du mouvement palestinien. Selon un responsable du Fatah, ces propos risquent de compliquer l’application de l’accord de Doha, qui prévoit la composition d'un nouveau gouvernement dirigé par le chef de l'Autorité palestinienne et du mouvement Fatah, Mahmoud Abbas.

Les peuples de la région savent, surtout depuis la Révolution Islamique d’Iran et les victoires politiques et militaires du Hezbollah et du Hamas, que non seulement la résistance au sionisme est possible, mais qu’elle est leur seule voie de survie face à un ennemi qui ne connait que la force et la volonté de domination…

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/actualites/1033
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte