› La Russie accuse l’Occident d’armer des terroristes en Syrie
09
AOÛ

La Russie accuse l’Occident d’armer des terroristes en Syrie

Imprimer
Mardi, 09 Août 2011 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Général Leonid Ivashov, président de l'Académie russe des sciences géopolitiques.Général Leonid Ivashov, président de l'Académie russe des sciences géopolitiques.

La Russie accuse l’Occident d’armer des terroristes en Syrie


Le premier vice-président de la Commission des relations internationales à la Douma (Parlement russe), Leonid Kalashnikov, a accusé l'Occident d’exercer contre la Syrie une politique agressive, notamment en offrant aux groupes terroristes armes et munitions, sans compter un appui logistique dans certaines villes rurales syriennes, et ceci pour empêcher la Syrie d'assumer son rôle clé dans la région.

Dans une déclaration à l'agence de presse syrienne Sana, Leonid Kalashnikov a fustigé l'ingérence étrangère dans les affaires syriennes dénonçant la politique de deux poids, deux mesures, adoptée à l'égard de la Syrie. Il a assuré qu'aucun changement dans la position de la Russie vis-à-vis des événements en Syrie n’est envisageable. Leonid Kalashnikov a condamné l'attitude des pays occidentaux qui accusent les autorités syriennes de violer les droits de l'homme, ignorant les faits qui prouvent que ce sont les groupes terroristes qui violent les droits de l'homme, en tuant des civils et des militaires et en coupant les routes. Il a affirmé que, dans ce contexte, aucun pays dans le monde n'accepterait de rester les bras croisés devant des actes criminels qui menacent la sécurité de ses citoyens.

Le général russe Leonid Ivashov, président de l'Académie russe des sciences géopolitiques, perçoit la position des puissances occidentales comme « une campagne forte et vaste exécutée par le Mossad et les pays d'Occident, en particulier les États-Unis et la France, dans le but de démembrer la Syrie en raison de sa politique indépendante, de son soutien à la résistance contre l’entité sioniste et de ses relations étroites avec l'Iran ». D’après le général, la Syrie reste le seul pays arabe à avoir échappé au pouvoir des régimes américain et israélien : « Tous les pays de la région du Moyen-Orient sont sous l’emprise des États-Unis d'Amérique et de son allié israélien, à l'exception de la Syrie ».

Quant au président de l'association russe pour l'amitié et la coopération avec les pays arabes, Vyacheslav Matuzov, il a réitéré le refus de Moscou à toute forme d'ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la Syrie. Dans une interview à la télévision syrienne, Matuzov a affirmé que la position russe reste stable et inchangeable à l'égard de la Syrie, car elle reflète les intérêts patriotiques russes. Après l'adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une déclaration contre la Syrie, le président de l’association a expliqué que le ministère russe des Affaires étrangères a publié un communiqué dans lequel il indique que Moscou se tiendra aux côtés de la Syrie. Le point le plus important, selon Matuzov, est l’appel adressé aux pays étrangers de ne plus s'ingérer dans les affaires intérieures de la Syrie. Telle est la position réelle de la Russie, pays ami de la Syrie.

Ces déclarations de hautes personnalités russes vont dans le sens de l’interview accordée par Bachar al-Assad lundi 1er août, et dans laquelle le leader syrien soulignait : « Nous sommes conscients du fait que nos ennemis accroissent les tensions sur la Syrie, mais à l'aide de l'unité du peuple, nous vaincrons tout nouveau complot étranger qui vise le démembrement du pays et le torpillage de la stabilité dans la région ».

© www.partiantisioniste.com/actualites/831
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte