› « L’Iran ne permettra pas à l’Occident de renverser al-Assad par la force… » [Ministre iranien]
16
DÉC

« L’Iran ne permettra pas à l’Occident de renverser al-Assad par la force… » [Ministre iranien]

Imprimer
Dimanche, 16 Décembre 2012 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Ali Akbar Salehi, ministre iranien des Affaires étrangères.Ali Akbar Salehi, ministre iranien des Affaires étrangères.« L’Iran ne permettra pas à l’Occident de renverser al-Assad par la force… » [Ministre iranien]

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, a affirmé lors d’une interview accordée samedi 15 décembre, que son pays « ne permettrait pas de faire passer un quelconque projet occidental visant à renverser le président syrien Bachar al-Assad par la force, que ce soit par l’envoi d’armes, d’hommes armés ou par une intervention directe ».

La Syrie est un pays souverain et membre des Nations Unies a rappelé le ministre iranien Salehi, avant de souligner que les pressions exercées sur ce pays pour le sommer de changer sa politique hostile à l’occupation sont contraires aux lois internationales. « Il revient au peuple syrien et à lui seul de décider de la nature du régime et de l’identité de son président qu’il souhaite. Aucune force extérieure n’a le droit de s’immiscer dans des questions pareilles » a appuyé le ministre avant d’ajouter que « de la même manière que les forces agressives occidentales déploient leurs efforts pour changer le régime en Syrie, nous faisons tout notre possible pour empêcher la chute de ce régime. Les Russes et les Chinois sont fermes sur ce sujet et partagent notre position ».

Le ministre Salehi a mis l’accent sur la fin du massacre du peuple sans défense par les groupes terroristes armés en Syrie et a fait part des efforts déployés par l’Iran pour engager un dialogue avec l’émissaire de l’ONU pour la Syrie et les deux pays concernés que sont l’Egypte et l’Arabie saoudite.

Il a également évoqué le plan en 6 articles de l’Iran, comme l’une des issues de sortie de la crise en Syrie. Salehi a répété que Téhéran continuerait de soutenir le dialogue interne syrien dans le cadre d’une réconciliation nationale censée prendre en compte les revendications légitimes du peuple syrien, loin de toute ingérence extérieure. « Les sages de ce monde ont réagi positivement à l’initiative iranienne qui stipule l’arrêt des livraisons d’armes aux terroristes et la tenue d’un dialogue national à l’intérieur de la Syrie, prélude aux élections parlementaires qui seront suivies d’élections présidentielles », a affirmé le ministre iranien, estimant que les arrogants qui ont transgressé la Charte des Nations Unies, seront contraints d’accepter, comme solution unique à la crise dans les prochains mois, un règlement politique…

© www.partiantisioniste.com/actualites/1321
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte