› L’Égypte prend ses distances avec les États-Unis et Israël !
05
JUIL

L’Égypte prend ses distances avec les États-Unis et Israël !

Imprimer
Mardi, 05 Juillet 2011 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Yahia al-Gamal, vice-Premier ministre égyptien depuis le 22 février 2011.Yahia al-Gamal, vice-Premier ministre égyptien depuis le 22 février 2011.

L’Égypte prend ses distances avec les États-Unis et Israël !


Pour la première fois depuis la chute de Hosni Moubarak et la mise en place des structures intérimaires avant les élections en automne, l’Égypte, par la voix de son vice-Premier ministre Yahia al-Gamal, a mis en cause les États-Unis et l'entité sioniste. L’Égypte accuse en effet le Mossad et la CIA de subventionner des groupes afin qu'ils provoquent des troubles religieux chez elle.

Cette intervention est symbolique et importante, car elle officialise la prise de distance entre l’Égypte l'USraël. L’accusation, loin d’être anodine, est établie sur des faits concrets et pointe du doigt les tactiques subversives habituelles des services américains. Ces événements montrent aux Égyptiens que la situation évolue vers des rapports conflictuels avec Israël dans tous les cas, et vers des rapports de défiance avec les États-Unis.

« Le vice-Premier ministre égyptien Yahia al-Gamal a accusé les États-Unis et Israël d'avoir contribué à la haine religieuse en Égypte afin d'affaiblir le pays », rapportaient lundi 27 juin les médias arabes. « Les États-Unis et Israël sont à l'origine des heurts inter-religieux en Égypte, car ils comprennent que c'est le seul moyen de faire plier notre pays », a ajouté le vice-Premier ministre, dans une interview accordée à une chaîne égyptienne. Selon lui, « la peur israélienne de l'Égypte en tant que force influente et respectée dans la région » serait à l’origine de ces agissements.

Dernièrement, l'Égypte a été secouée par une vague d'affrontements religieux. Début mai, environ 4.000 salafistes ont attaqué et incendié l'église chrétienne copte Saint-Mina au Caire. L'affrontement, qui a fait 15 morts et plus de 200 blessés, a provoqué une série de manifestations et d'accrochages entre musulmans et chrétiens, dans plusieurs régions d'Égypte…

© www.partiantisioniste.com/actualites/790
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte