Israël met un pied dans l’OTAN

Le nouveau siège de l’OTAN a été inauguré lors de la visite du président américain Donald Trump le 25 mai dernier, en présence des chefs des États membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord.

Situé à Bruxelles, le bâtiment est l’aboutissement d’un projet gigantesque décidé il y a 18 ans.

Mais l’information qui nous intéresse est que cette construction, qui a coûté plus d’un milliard d’euros aux contribuables européens, disposera d’un bureau spécial “ Israël ”.

L’entité sioniste criminelle n’est pourtant pas membre de l’Alliance Atlantique, contrairement à ce que beaucoup pensent tant les actions de l’OTAN vont systématiquement dans le sens de ses intérêts.

Cette nouvelle avait déjà été annoncé au mois de mai de l’année dernière dans un communiqué émis par le ministère israélien des affaires étrangères qui expliquait que :

« Après un réexamen de ses relations, l’OTAN a décidé d’accepter la présence d’un représentant officiel d’Israël et de lui accorder un bureau permanent en son siège à Bruxelles » ajoutant que :

« L’OTAN a informé Israël qu’il pourra ouvrir un bureau au siège de l’organisation et achever le processus de remise de lettres de créance de son représentant à l’OTAN ».

 

Dans la foulée de cette décision, au mois de septembre dernier, l’ambassadeur de l’entité coloniale auprès de l’Union européenne à Bruxelles devenait également ambassadeur à l’OTAN.

L’ouverture de cette mission diplomatique au siège de l’OTAN à Bruxelles est une des conséquences de la normalisation des relations entre Israël et la Turquie, officialisée il y a trois mois, à l’issue d’une période de brouille de six ans. La Turquie, qui est un des piliers de l’OTAN, s’opposait jusqu’alors à la présence de cette mission diplomatique.

D’autres états de l’OTAN s’étaient opposés par le passé aux tentatives de resserrement des liens avec l’entité criminelle israélienne, estimant que cela pourrait porter atteinte aux relations avec des pays arabo-musulmans.

Aujourd’hui, après un intense lobbying en faveur de l’entité sioniste, cette dernière met un pied de façon officielle au sein de l’OTAN, prélude à une intégration complète d’ici quelque temps.

Pour le moment, l’Alliance Atlantique compte 29 pays membres, dont seuls 2 sont non européens (USA et Canada).

Nul doute que l’entité terroriste israélienne souhaite en devenir le 30e membre, de façon à ce que tout conflit auquel elle participerait engage militairement tous les autres états.

 

Elle bénéficierait ainsi du parapluie otanesque qui serait chargé d’assurer sa défense et sa sécurité.

 

Le Parti Anti Sioniste condamne cette décision qui permet à l’état terroriste de mettre un pied dans l’OTAN. Il est scandaleux que les états démocratiques qui sont membres de cette organisation puissent accepter en son sein un état colonial qui viole toutes les règles du droit international depuis des décennies.

On voit bien la direction que souhaite prendre l’entité criminelle : sortir de son isolement et devenir, à terme, un membre permanent de l’Alliance Atlantique, de manière à faire assurer sa sécurité par l’OTAN et pouvoir compter sur son soutien militaire en cas de guerre.

Ce qui est évidemment déjà le cas, mais de manière officieuse.

 

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
© http://www.partiantisioniste.com/?p=17961
telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/partiantisioniste
10 juin, 2017 Actualités, Infos antisionistes, Vidéos
2017-06-10T09:52:34+00:00

Commentaires Facebook