Geert Wilders, un agent israélien au cœur de l’Europe

Aux Pays-Bas, le parti libéral vient de remporter les élections législatives contre le parti du populiste anti-islam PVV de Geert Wilders, malgré tout le battement médiatique en sa faveur.

Mais qui est ce personnage haut en couleurs, aux cheveux blonds-blancs, dont les accointances avec l’entité sioniste ne sont pas un mystère, et qui sont même un sujet de fierté pour lui ?

Si Geert Wilders n’était pas un sioniste farouche et convaincu, il ne mériterait guère un article.

Il ne serait qu’un nationaliste de plus en Europe, viscéralement anti-islam et dégoulinant de haine à l’égard de la population d’origine immigrée aux Pays-Bas.

 

Seulement voilà, le drôle d’attelage que forment Mrs Wilders et Netanyahou, interpelle et questionne sur la stratégie sioniste en Europe.

 

Le choix de l’entité sioniste de Geert Wilders est tout sauf un hasard.

C’est le cheval de Troie parfait pour tenter de faire de l’entrisme dans la politique Européenne et influer sur celle-ci, et notamment empêcher des décisions défavorables à Israël.

 

Ses déclarations ne laissent guère de doute…  « Israël tient une place très spéciale dans mon cœur ! »…« Si je suis élu, les relations avec Israël se renforceront »… « Je pense que nous sommes aujourd’hui l’un des meilleurs, sinon le meilleur ami d’Israël ».

 

Cet article n’a certes pas vocation à être une biographie exhaustive de Geert Wilders, néanmoins il est intéressant de noter qu’il a habité un kibboutz durant sa jeunesse en Israël.

C’est de ce passage en terre palestinienne occupée que date son aversion pour l’islam, qui frôle l’obsession.

Sa phobie l’a poussé à réaliser un film à charge contre la religion musulmane, « fitna », dont le producteur Arnoud Van Doorn-ironie de l’histoire- s’est finalement convertit à l’Islam.

 

Son idolâtrie pro-israélienne est tellement prégnante que les services secrets néerlandais ont enquêté sur ses activités et ses relations.

 

En effet, de forts soupçons pesaient sur la loyauté de Wilders envers son pays. Les conclusions de l’enquête n’ont jamais été divulguées…

Les allers-retours permanents de Wilders vers Israël lui ont permis de rencontrer Ariel Sharon, Ehud Olmert ainsi que de nombreux responsables et criminels de guerre israéliens.

Lui-même revendique ses liens étroits avec le Mossad, bel euphémisme s’il en est.

 

Cette relation avec un état étranger questionne. Notamment pour quelqu’un qui postule à la charge de Premier Ministre aux Pays-Bas.

 

Sa politique intérieure et étrangère ne risque-t-elle pas de déstabiliser l’Union Européenne en faisant entrer le loup dans la bergerie et en validant la thèse du choc des civilisations, doctrine des néo-conservateurs et des sionistes.

 

Son récent échec aux législatives ne doit pas nous faire baisser la garde sur la volonté hégémonique de l’entité criminelle israélienne.

Les tentatives de déstabilisation de cet état colonial illégitime s’étendent au Moyen-Orient, en Afrique, en Amérique du Sud, en Europe et ses moyens sont multiples pour parvenir à ses fins.

 

Geert Wilders est l’idiot utile d’Israël, mais un idiot dangereux pour la paix dans le monde.

 

Le Parti Anti Sioniste reste vigilant face aux xénophobes et islamophobes de tous bords, surtout lorsqu’ils agissent directement pour le compte d’Israël.

Par ailleurs, il est invraisemblable qu’un homme politique européen, aspirant aux plus hautes fonctions dans son pays, puisse revendiquer son alignement sur la politique d’un pays étranger, surtout quand il s’agit d’une entité terroriste comme Israël.                 

 

 

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

© http://www.partiantisioniste.com/?p=16421
telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/partiantisioniste
18 mars, 2017 Actualités, Infos antisionistes, Vidéos
2017-03-18T17:29:10+00:00

Commentaires Facebook

Recherche

S’inscrire à la newsletter

Facebook Parti Anti Sioniste

réseaux sociaux