› Entretien avec Jacob Cohen, juif antisioniste [Vidéo]
02
JUIL

Entretien avec Jacob Cohen, juif antisioniste [Vidéo]

Imprimer
Lundi, 02 Juillet 2012 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Jacob Cohen, écrivain et auteur notamment du livre « Le Printemps des Sayanim », paru en mars 2010 chez L’Harmattan, se définit comme un juif antisioniste. Il répond aux questions de « La taverne des pirates ». (*Vidéo en fin d'article)

Qu’est ce que le sionisme ?

Le peuple juif doit de trouver son salut dans la création d’un État juif et moi je ne crois pas en cette solution. […] Cet État est créé dans la violence, il a été créé en expulsant les Palestiniens, c’est un corps étranger qui est détesté par l’environnement, les Arabes, qui finiront par le rejeter. […]

Vous avez fait l’objet d’une agression de la part de la LDJ [Ligue d’Agression Sioniste, ndlr]. Comment l’avez-vous vécu ? Où en sont les démarches judiciaires entreprises à leur encontre ? Que pensez-vous de ce mouvement ?

J’ai écrit à Claude Guéant, mais silence absolu, je n’ai pas eu de réponse. […]

Pouvez-vous nous résumer votre parcours personnel ?

Né à Meknès, dans un quartier juif de 25000 personnes, on avait toutes nos institutions, les gens étaient plutôt des artisans. On vivait très modestement. Aujourd’hui, il doit en rester une trentaine… La moitié des Juifs a émigré en Israël, puis à partir des années 60, chaque année il y a avait des départs vers le Canada, la France, l’Espagne, etc.

Comment Israël contacte les Juifs de l’étranger pour les encourager à s’y installer ?

Au Maroc, ils avaient envoyé des dizaines d’agents. Ils avaient ouvert des bureaux. Jusqu’à l’indépendance, ils étaient là de façon officielle, et après l’indépendance, ils se sont faits discrets. […] En fait, à partir de 1948, le premier objectif du gouvernement israélien de l’époque, c’était de quadriller les communautés juives des pays arabes pour les faire partir.

Rappelez-nous ce que sont les « Sayanim » ? Citez-nous des noms de personnalités « Sayanim » et donnez-nous des exemples d’actions qu’ils entreprennent.

Les « Sayanim » sont des informateurs volontaires qui acceptent de donner un coup de main au Mossad [services secrets israéliens, ndlr] soit pour de l’espionnage, ou pour participer à des actions de propagande. Ils sont des milliers dans chaque pays et couvrent tous les secteurs d’activité. […] Lorsque la France, le gouvernement de Chirac, a signé un accord pour la construction d’une centrale nucléaire avec l’Irak, ce pays a envoyé des scientifiques nucléaires pour se former. Le Mossad voulait avoir les dossiers de ces gens là. Un « Sayan » s’en est chargé.

Vous parlez d’une loge [maçonnique] créée au sein du Grand Orient de France. Quelle est son mon ?

Elle s’appelle l’Etoile de la paix. Entre parenthèses, ca montre combien les sionistes, quand ils font de la propagande, avancent toujours masqués, c’est-à-dire ils avancent toujours au nom de la paix. […] C’est une loge qui a été créée en 2002. […]

Quel est le projet réel d’Israël ? Jusqu’où veulent-ils étendre leur domination territoriale?

Il n’y a pas de fin. Leur seul regret c’est de ne pas être suffisamment nombreux pour pouvoir s’étendre. […] Ils se disent que s’ils étaient 10 ou 12 millions, ils pourraient prendre une partie du Liban, du Sinaï et puis une partie du Jourdain. En fait, le sionisme de base doit occuper les 2 rives du Jourdain, une partie de la Syrie et une partie du Sinaï. […]

Selon vous, quelles sont les meilleures méthodes pour combattre le sionisme et la colonisation de la Palestine ?

[…] Je pense que, historiquement, le sionisme est condamné, c’est-à-dire qu’il n’a aucun avenir dans cette région. […] Je considère que le sionisme contenait déjà les prémisses de cette violence, de cette expansion, de cette guerre perpétuelle, à outrance. Pourquoi ? Parce qu’il y a une raison d’ordre intérieur. La société israélienne est fondée sur le culte du héros, le culte de la guerre, le culte de la résistance. Ce pays-là ne peut pas vivre pacifiquement. Vous lui enlevez la guerre à cette société, ca va être quasiment la guerre civile entre les religieux, les non religieux, les laïcs, les sépharades, les ashkénazes. […]

Entretien avec Jacob Cohen, juif antisioniste [Vidéo]
Code lecteur :

*Entretien avec Jacob Cohen, juif antisioniste

© www.partiantisioniste.com/actualites/1155
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte