› Conflits dans le monde arabe : « Les seuls perdants seront l’Islam et la Palestine ! »
06
JUIL

Conflits dans le monde arabe : « Les seuls perdants seront l’Islam et la Palestine ! »

Imprimer
Samedi, 06 Juillet 2013 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Conférence sur « La mansuétude de l’Islam et la sédition de l’apostasie » (Beyrouth, 02 & 03/07/13).Conférence sur « La mansuétude de l’Islam et la sédition de l’apostasie » (Beyrouth, 02 & 03/07/13).Conflits dans le monde arabe : « Les seuls perdants seront l’Islam et la Palestine ! »

Conférence des religieux musulmans, Beyrouth, 02 & 03/07/13.

Les 02 et 03 juillet 2013, s’est tenue à Beyrouth, une conférence sur « La mansuétude de l’Islam et la sédition de l’apostasie ». Les religieux de plus de 20 pays y ont pris part : entre autres, le Liban, la Syrie, l’Iran, l’Egypte, la Jordanie, l’Irak, l’Arabie saoudite, la Malaisie, l’Afghanistan, la Tunisie, l’Indonésie, la cote d’Ivoire.

L’ensemble des religieux présents était d’accord pour affirmer que les véritables raisons derrière la vague d’apostasie à travers le monde, accompagnée de tueries contre les musulmans, sont d’ordre politique et n’ont rien à voir avec la religion.

Selon cheikh Mohammed Toufik al-Bouti (fils du défunt cheikh Mohammed-Ramadane al-Bouti tué dans sa mosquée en Syrie), « toutes les fatwas [décrets religieux, ndlr] décrétées ces derniers temps pour apostasier les autres et les tuer, n’ont aucune assise islamique, mais sont rédigées pour des raisons politiques. Le fait d’appeler à tuer les musulmans est quelque chose de très dangereux et son auteur n’en échappera pas ».

Le mufti d’Australie, cheikh Tajeddine al-Hilali était également présent à cette rencontre. Il s’en est pris à ce qu’il a qualifié de « sédition aveugle causée par certains religieux ». Il a affirmé que « l’Islam est beaucoup plus important que de déclarer la guerre contre les visiteurs des tombes et de se permettre d’être entretenu par les gens des palais », mettant en garde contre le fait d’agir au service des intérêts politiques des rois et des princes, avant d’jouter que « les jeunes piégés ne doivent pas se mettre au service des autres. Au contraire, ils devraient œuvrer pour former l’armée de la Palestine et rassembler toutes leurs potentialités pour libérer Jérusalem. Il faut former un Hezbollah résistant sunnite pour la libération de la Palestine ».

L’image des Takfiris (extrémistes islamistes) n’est pas du tout en harmonie avec celle de l’Islam, a fait remarquer cheikh Naïm Kassem, vice-secrétaire général du Hezbollah, avant de rappeler qu’il existe en Islam des règles à observer même en temps de guerre : « on ne doit jamais éliminer un blessé, ni traquer ceux qui fuient la bataille par signe d’honneur ». Il a ensuite précisé qu’« au lieu d’affronter les ennemis de la nation, les Takfiris tuaient la nation, facilitant à ses ennemis de la contrôler. […] Tout le monde sait que ce qui se passe en Syrie est une destruction méthodique supervisée par des parties internationales, régionales et locales en même temps, dans le but est de priver les générations de leur avenir et de les asservir au profit d’Israël. La sédition confessionnelle [takfirie, ndlr] et l’abjuration sont deux faces d’une même monnaie, elles font partie du projet sioniste américano-israélien. »

« Maintenant, ils complotent contre la Syrie parce qu’elle est protectrice de la Résistance en Palestine et au Liban ; la guerre qui lui est menée vise avant tout son armée » a souligné le mufti syrien cheikh Ahmad Badr Eddine Hassoune, qui s’est engagé à révéler, un jour, l’identité de ceux qui avaient demandé au président syrien Bachar al-Assad de renoncer à la résistance en échange de la cessation des hostilités. « C’est toujours la Palestine qui est la cible de toutes les zizanies et des séditions soulevées », conclut-il.

Et à propos de la Palestine, c’est le religieux palestinien, cheikh Abdallah Katmato qui a été chargé de parler au nom de ses homologues. Il est parfaitement en accord avec ce qui a été dit précédemment et il ajoute que le seul véritable perdant dans cette bataille illusoire et fabriquée sera l’Islam et la Palestine. Il a donc appelé à ne pas se contenter de solutions incomplètes car elles ne feront que stimuler davantage de divisions. « L’unité de la nation nous permettra de prier à al-Quds, avec Seyyed Ali Khamenei, cheikh Ahmad Hassoune et tous les autres véritables moudjahidines [combattants, ndlr] », a-t-il conclu.

© www.partiantisioniste.com/actualites/1616
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte