› Birmanie : L’Europe abandonne la minorité musulmane des Rohingyas !
09
JUIN

Birmanie : L’Europe abandonne la minorité musulmane des Rohingyas !

Imprimer
Dimanche, 09 Juin 2013 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Rohingyas fuyant les massacres en Birmanie.Rohingyas fuyant les massacres en Birmanie.Birmanie : L’Europe abandonne la minorité musulmane des Rohingyas !

Alors que le massacre institutionnalise de la minorité musulmane Rohingyas se poursuit dans l’Ouest de la Birmanie, l’Europe a décidé de lever les sanctions contre ce pays au mois d’avril dernier sous le prétexte « d’avancées démocratiques significatives ».

Cette décision a été prise alors qu’au même moment était publié un rapport de Human Rights Watch accusant les autorités de Rangoon de complicité dans le massacre de cette ethnie musulmane apatride (décret de 1982 lui retirant la nationalité birmane) qui a eu le triste privilège d’être classée par l'ONU parmi les minorités les plus persécutées au monde.

De quel type de démocratie parle donc l’Union européenne lorsque l’on sait que les autorités birmanes imposent également une limite de deux enfants par famille musulmane dans les villages de Buthidaung et de Maundaw, peuplés à 95% de musulmans et pourquoi la communauté internationale ferme-t-elle les yeux sur ce que nous sommes en droit d’appeler un génocide, la rendant ainsi complice des crimes commis ?

Un élément important pour répondre à cette question réside dans la volonté de la communauté internationale, en pleine crise économique, de permettre aux entreprises d'investir dans un pays riche en ressources naturelles comme le bois de construction, les minerais, les pierres précieuses, le gaz et le pétrole entre autres.

Les investisseurs américains et européens prouvent une fois de plus que la démocratie n’est pas leur priorité et qu’en échange de contrats juteux la minorité musulmane Rohingya n’existe pas.

Le Parti Anti Sioniste avait soulevé deux questions dans un précèdent article daté du 8 novembre 2012 sur la Birmanie : « Est-ce l’Islam qui est visé ? Y a-t-il un plan qui englobe l’Islam et les intérêts stratégiques et économiques ? ». Il semblerait que les récents développements dans ce pays répondent par l’affirmative à ces deux questions…

© www.partiantisioniste.com/actualites/1574
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte