ACCUEIL
  • Syrie : Un « tournant » en faveur des forces gouvernementales (Bachar al-Assad) !

    Samedi, 19 Avril 2014
  • Al-Qaïda menace d’attaquer les Etats-Unis !

    Vendredi, 18 Avril 2014
  • Mise en garde de l’Ukraine contre une éventuelle adhésion à l’Europe ...

    Jeudi, 17 Avril 2014
  • Ukraine : Visite secrète du directeur de la CIA !

    Mercredi, 16 Avril 2014
  • Israël se prépare pour de futures guerres contre le Liban et Gaza !

    Mardi, 15 Avril 2014
  • François Hollande financé par un lobby sioniste ?

    Lundi, 14 Avril 2014
  • « PAS L'Info ! » : Le journal antisioniste ! [13/04/14]

    Dimanche, 13 Avril 2014
  • Gaz russe : Un enjeu entre les pays atlantistes et la Russie !

    Samedi, 12 Avril 2014
  • Bientôt libérée ! [Vidéo]

    Vendredi, 11 Avril 2014
  • Palestine : John Kerry accuse Tel-Aviv d’entraver le processus de paix !

    Jeudi, 10 Avril 2014
19
AVR
Syrie : Un « tournant » en faveur des forces gouvernementales (Bachar al-Assad) ! Imprimer
Samedi, 19 Avril 2014 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Syrie : Un tournant en faveur des forces gouvernementales du pays !Syrie : Un tournant en faveur des forces gouvernementales du pays !Syrie : La situation est à un « tournant » en faveur des forces gouvernementales (Le président syrien Bachar al-Assad) !

Une centaine de rebelles soutenus depuis l’étranger —Etats-Unis, Turquie, Arabie saoudite, etc. — viennent de se rendre aux autorités syriennes.

Le gouvernement syrien promet de laisser en liberté à ceux qui n’ont commis aucun crime et qui s’engagent à ne plus porter d’arme et à ne plus attenter à la sécurité du pays.

Sur le terrain, l'armée syrienne va de victoire en victoire : A Alep, au nord-ouest du pays, Homs dans le centre, la ville stratégique de Qalamoune, la célèbre ville chrétienne de Maaloula, etc.

Le président Bachar al-Assad évoque un « tournant » dans le conflit en faveur du pouvoir, des points de vue militaire et social, en dépit de l’acharnement des puissances étrangères : « Il y a un tournant dans la crise au niveau militaire et des exploits permanents réalisés par l'armée dans sa lutte contre le terrorisme, et au niveau social qui concerne la réconciliation nationale », a déclaré le chef de l’Etat syrien, lors d’une conférence à la Faculté des Sciences politiques de Damas, le 13 avril 2014, avant d’ajouter que « l'Etat cherchait à ramener la sécurité et la stabilité d'abord dans les régions importantes attaquées par les terroristes ensuite, il s'attaquera aux poches et cellules dormantes ».

Tandis que les Etats-Unis et certains pays européens (France, Grande-Bretagne, Allemagne, notamment) garantissent la sécurité de l’entité sioniste, cette dernière convoite la Syrie pour sa position géostratégique —Damas fait partie du projet du Grand Israël qui doit d'étendre Israël du Nil à l'Euphrate, comprenant la Palestine historique, le Liban, la Syrie, la Jordanie et une partie de l'Irak et de l’Égypte—. C’est pourquoi, Israël participe à la déstabilisation du régime syrien et à la destruction du pays, en soutenant militairement les groupes terroristes.

Fort heureusement, la population syrienne est de plus en plus consciente des buts cachés de l’agression colonialiste de la Syrie par les puissances occidentales, les pays arabes comme l’Arabie saoudite et le Qatar, par la Turquie et Israël ; le peuple syrien voit clair…

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1904
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
18
AVR
Al-Qaïda menace d’attaquer les Etats-Unis ! Imprimer
Vendredi, 18 Avril 2014 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Cheikh Abou Bassir Nasser Wahishi, chef de la branche d'al-Qaïda de la Péninsule arabe (AQAP).Cheikh Abou Bassir Nasser Wahishi, chef de la branche d'al-Qaïda de la Péninsule arabe (AQAP).Al-Qaïda menace d’attaquer les Etats-Unis !

Le chef de la branche d'al-Qaïda de la Péninsule arabe (AQAP) promet une attaque contre les États-Unis. « Nous devons supprimer la croix et celui qui la porte : l'Amérique », a déclaré le cheikh Abou Bassir Nasser Wahishi, dans une vidéo de 15 minutes, montrant un groupe de militants d'al-Qaïda célébrant une prétendue évasion massive d’une prison du Yémen. Il a décrit les Etats-Unis comme « l'ennemi croisé », ajoutant que les combattants d'al-Qaïda sont en permanence en guerre contre leur « pire ennemi ».

Au mois de février 2014, des hommes armés ont mené une attaque contre la prison centrale de Sanaa, au Yémen. 29 prisonniers, dont 19 accusés de crimes terroristes ont réussi à prendre la fuite. L’authenticité de la vidéo intitulée : « Images de la réception des détenus libérés de la prison centrale de Sanaa », n’a pas encore été prouvée.

Fondée en 2009, l'AQAP a longtemps attaqué des diplomates, des cibles militaires et des touristes au Yémen. Selon un journaliste ayant interviewé des membres d’al-Qaïda, « ce groupe, qui rassemble plus de 400 personnes, devient de plus en plus fort et influent. Il a mené plusieurs attentats au Yémen et a tenté, plusieurs fois depuis 2009, d’attaquer les Etats-Unis ! »

Mary Harf, la porte-parole du Département d'Etat américain, a déclaré : « L’AQAP est une menace importante pour les Etats-Unis, pour le peuple du Yémen et pour d'autres personnes dans la région et dans le monde. »

Dimanche 13 avril, le chef de la communauté chiite Houthie au Yémen, cheikh Abd-el- Malek al-Houthi, a déclaré que Washington comptait le plus grand nombre de militants d'al- Qaïda du pays.

Ces dernières années, les États-Unis ont multiplié les recours aux drones pour des opérations d'assassinat et d'espionnage au Yémen et dans d'autres pays musulmans comme l'Afghanistan, le Pakistan et la Somalie. Washington affirme que les attaques visent des militants tandis que les preuves sur le terrain montrent que ce sont fréquemment des civils qui sont les victimes de ces attaques…

Ceci se traduit par une hausse des sentiments anti-américains dans les pays ciblés par les drones ; de nombreuses manifestations ont été organisées dans ces pays contre les attaques aériennes meurtrières.

Selon l’ONU, les frappes des drones américains sont une atteinte au droit international…

LSE

© www.partiantisioniste.com/actualites/1903
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
17
AVR
Mise en garde de l’Ukraine contre une éventuelle adhésion à l’Europe (Député Laurent Louis) [Vidéo] Imprimer
Jeudi, 17 Avril 2014 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Mise en garde de l’Ukraine contre une éventuelle adhésion à l’Europe (Député Laurent Louis) [Vidéo]
Code lecteur :

Le Députe indépendant belge, Laurent Louis, met en garde l’Ukraine !

Laurent Louis met en garde l’Ukraine sur les risques qu’elle encourt en adhérant à l’Union européenne : perte de son indépendance et de sa souveraineté, soumission aux totalitarisme financier.

« L’Ukraine ne veut pas de cette Europe antisociale pour laquelle seul l’argent compte, cette Europe antidémocratique qui n’élit même pas ses dirigeants, cette Europe prétendument institution de paix et qui part en guerre aux quatre coins du monde, cette Europe qui met à mal nos usines, nos emplois et nos travailleurs, cette Europe des banques, cette Europe qui nous opprime et réduit nos qualités de vie, cette Europe du dumping social et immorale ! »

Laurent Louis mentionne le sioniste Bernard-Henri Lévy qui nous a vendu le « printemps arabe » et qui est sur le point de nous vendre le « printemps ukrainien » et propose de sortir de l’Europe ou mieux, de ne pas y entrer.

Adhérer à l’Europe, c’est intégrer « un gouvernement mondial autour de grandes unions mondialistes […] où les peuples seront affaiblis et dominés par une petite élite cupide ! […] L’Ukraine peut s’en sortir sans abandonner toutes ses prérogatives régaliennes, […] alors que dans l’Union européenne, l’Ukraine mourra ! »

LSE

© www.partiantisioniste.com/actualites/1902
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
16
AVR
Ukraine : Visite secrète du directeur de la CIA ! Imprimer
Mercredi, 16 Avril 2014 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

John O. Brennan, directeur de la CIA (Central Intelligence Agency des États-Unis).John O. Brennan, directeur de la CIA (Central Intelligence Agency des États-Unis).Ukraine : Visite secrète du directeur de la CIA… Pourquoi ?

La Russie a demandé des explications aux Etats-Unis, suite à la visite à Kiev du directeur de la Central Intelligence Agency des États-Unis (CIA), John O. Brennan à Kiev. « Nous voulons notamment comprendre ce que signifie la visite urgente à Kiev du directeur de la CIA, monsieur Brennan », a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

« On peut se souvenir que la violence sur la place Maidan qui s'est soldée par des dizaines et des dizaines de morts, était qualifiée de démocratie, alors qu'on parle de terrorisme lorsqu’il s’agit de manifestations pacifiques qui ont lieu actuellement dans le sud-est du pays », a fait remarqué le ministre russe avant d’ajouter : « L'hypocrisie [occidentale, ndlr] dépasse les bornes », face aux événements en Ukraine !

La CIA avait, dans un premier temps, rejeté l’accusation, la qualifiant de « complètement fausse ». Mais le 14 avril, la Maison Blanche a confirmé que John Brennan s'était rendu en Ukraine, le week-end précédent. « Nous ne commentons normalement pas le voyage du directeur de la CIA, mais étant donné les circonstances extraordinaires dans cette affaire et les fausses allégations portées par les Russes contre la CIA, nous pouvons confirmer que le directeur était à Kiev dans le cadre d'un voyage en Europe », a annoncé aux journalistes, le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney. « Les visites de haut niveau des responsables du renseignement sont un moyen standard de promouvoir la coopération mutuellement bénéfique en matière de sécurité, y compris la collaboration du renseignement américano-russe qui remonte aux débuts de l'ère post-guerre froide », a précisé le porte-parole…

Le président ukrainien déchu, Viktor Ianoukovitch, a accusé la CIA d'être derrière la décision de Kiev d'utiliser la force contre les manifestants pro-russes dans l'est du pays et d’avoir « provoqué des effusions de sang », ajoutant que « les Etats-Unis portent une lourde responsabilité dans le démarrage de la guerre civile en Ukraine, non seulement par leur influence diplomatique mais aussi par la présence de leurs forces de sécurité qui ne faisaient pas qu’intervenir mais donnaient aussi leurs ordres ! Le directeur de la CIA John Brennan s'est rendu à Kiev où il s'est entretenu avec Tourtchinov [président ukrainien par intérim, ndlr] et Avakov [ministre ukrainien de l'Intérieur, ndlr]. A l'issue de cette rencontre, la décision a été prise de recourir à la force », conclut M. Ianoukovitch.

Aleksandr Yakimenko, chef du SBU, service de sécurité ukrainien quand M. Ianoukovitch était au pouvoir, a affirmé le 14 avril, que son successeur, Valentin Nalivaychenko, était un agent double travaillant pour la CIA ! « Nalivaychenko a été recruté par les États-Unis quand il était consul général de l'Ukraine à Washington [2001-2003, ndlr] », a déclaré l’ex-chef du service de sécurité ukrainien, avant de préciser que « les États-Unis sont en train de créer une sorte de chaos contrôlé qui contribue à faire sauter les ponts entre la Russie et l'Ukraine. »

Le député et candidat à la présidentielle d'Ukraine, Oleg Tsarev, a lui aussi fait état de la présence de membres de renseignements américains en Ukraine : « Plusieurs officiers du SBU m'ont appris que les agences de renseignement des États-Unis participent activement à tout ce qui se passe en Ukraine. Ils me disent même qu’un étage entier a été laissé à la disposition des agences du renseignement américain, où les officiers ukrainiens n'y ont pas accès ! »

Les rassemblements pro-russes à l'est de l'Ukraine ont pris de l'ampleur depuis que le territoire de Crimée a déclaré son indépendance de l'Ukraine et a officiellement demandé à faire partie de la Fédération de Russie. Les États-Unis et leurs alliés européens sont irrités par l'intégration de la Crimée à la Russie, ce qui les pousse à imposer des sanctions économiques à l'encontre des responsables russes.

Le Parti Anti Sioniste invite le peuple ukrainien à faire preuve de prudence face à l’ingérence atlantiste dans ses affaires internes. Les pays européens ont perdu leur souveraineté et nombreux sont les citoyens européens qui veulent sortir de cette Europe qui les asphyxie. Nos dirigeants européens ont trahi leur peuple en privatisant les banques et en les soumettant aux lobbies bancaires, soit disant pour réduire la dette publique, qui ne fait qu’augmenter…

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1901
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
15
AVR
Israël se prépare pour de futures guerres contre le Liban et Gaza ! Imprimer
Mardi, 15 Avril 2014 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Israël se prépare pour de futures guerres contre le Liban et Gaza !Israël se prépare pour de futures guerres contre le Liban et Gaza !Israël se prépare pour de futures guerres contre le Liban et Gaza !

Benny Gantz, chef d'état-major de l'armée israélienne Tsahal, a affirmé lors d’une interview, que Tel-Aviv se préparait pour de futures guerres contre le Liban et contre la Bande de Gaza !

D’après lui, une offensive terrestre au Liban est « nécessaire » dans une confrontation possible avec le mouvement de Résistance libanais, le Hezbollah. Il a ajouté que l'armée israélienne se préparait à tout scénario possible dans la Bande de Gaza assiégée et aussi en Syrie : « Nous pouvons nous attendre, je suppose, à d'autres affrontements dans la Bande de Gaza. Nous préparons le passage de la vie courante à l'état d'urgence ».

Pendant la guerre des 33 jours en 2006, 1 200 Libanais, en majorité des civils, avaient été tués par l’armée sioniste. Les combattants du Hezbollah avaient vaincu les forces israéliennes et l’entité sioniste avait été contrainte de battre en retraite, sans avoir atteint aucun de ses objectifs !

En Août 2012, le Secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah, avait annoncé que le Hezbollah avait la capacité et le courage de défendre le Liban et que ses missiles étaient prêts à frapper plusieurs cibles à l'intérieur d'Israël si Tel-Aviv décidait d’attaquer le Liban. C’est encore possible aujourd’hui !

En revendiquant l’opération qui s’est déroulée à la mi-mars dans la zone frontalière des fermes de Chebaa et qui visait une patrouille de l’armée israélienne, le Secrétaire général du Hezbollah cherche à dissuader l’entité sioniste de toute nouvelle agression. Seyyed Hassan Nasrallah a précisé qu’il s'agissait là d'une riposte partielle au raid israélien dans la région libanaise de la Bekaa, le 24 février…

L’entité sioniste peut se préparer pour de futures guerres au Liban, en Syrie ou en Palestine. Quelle sache, qu’il existe chez ses voisins, une Résistance qui n’hésitera pas à riposter si violation territoriale il y a.

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1900
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
14
AVR
François Hollande financé par un lobby sioniste ? Imprimer
Lundi, 14 Avril 2014 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

ELNET, lobby israélo-européen inspiré par l'AIPAC (lobby israélo-américain) !ELNET, lobby israélo-européen inspiré par l'AIPAC (lobby israélo-américain) !François Hollande financé par un lobby sioniste ?

Qui dirige la France ?

Le premier média en ligne de la communauté juive aux Etats-Unis, The Jewish Journal, a fait disparaître son article relatif au financement israélo-américain de François Hollande durant la campagne des primaires socialistes de 2011.

Un article intitulé « Un lobby israélo-américain a financé François Hollande pour battre Martine Aubry » a été publié, le 28 février, par le site Panamza (la gazette de l’info qui dérange). Le président d'une organisation sioniste israélo-européenne, fondée en 2007 et dénommée ELNET (European Leadership Network), se vantait d'avoir participé au financement du candidat François Hollande, jugé plus favorable à Israël que sa rivale Martine Aubry, lors de la campagne des primaires socialistes de 2011 !

Relayé par les réseaux sociaux et par les sites participatifs, le scoop de Panamza avait été totalement passé sous silence par l'ensemble des grands médias de la presse écrite. Aucun journaliste n’a abordé le sujet, ne serait-ce que pour en contester sa validité ! Pour paraphraser une ancienne citation de Laurent Joffrin, les principaux médias hexagonaux ont visiblement « choisi la tactique de l'édredon, pariant sur la gêne générale et sur l'amnésie de l'opinion. Le refus de l'omerta est la réponse logique à cette tentative ».

En consultant, aujourd'hui, l'article publié en février, l'auteur a constaté une anomalie technique qui se produit régulièrement dès lors qu'il s'agit de recouper des sources sur la mouvance sioniste… Son article s'appuyait sur un témoignage-clé —celui de Larry Hochberg, président d'ELNET— qui fut rapporté incidemment, deux mois plus tôt, par The Jewish Journal, comme premier site d'information de la communauté juive en dehors d'Israël.

Surprise… En cliquant sur le lien de l'article originel, mis en ligne le 4 décembre par The Jewish Journal et relayé le 28 février par Panamza, il apparaît que la page n’existe plus ! Mieux encore… En s'appuyant sur la liste chronologique des articles publiés par l'auteur de l’article (un dénommé Rob Eshman, par ailleurs directeur de publication du média), on constate la disparition de son article sur la connexion ELNET-Hollande, publié le 4 décembre.

Intitulé « Pouvoir juif [sic] and French concerns over the nuclear deal », l'article de Rob Eshman a purement et simplement été autocensuré entre le 28 février (date de sa diffusion par Panamza) et aujourd'hui, alors qu’il suffit de se rendre sur le précieux site dénommé Wayback Archive, muni du lien URL originel, pour retrouver le papier dans son intégralité (comportant le témoignage crucial de Larry Hochberg) !

Dans ce cas, pourquoi avoir fait disparaître cette information ? Est-ce pour provoquer l'effet Streisand ? C’est-à-dire, quiconque voudra faire disparaître une information du Web, suscitera davantage l'attention des internautes curieux d'en savoir plus sur l'objet de la censure ?

L’antenne française d’ELNET est proche de François Hollande, de Manuel Valls, mais aussi de Jean-Christophe Cambadélis, qui devrait prendre la tête du PS —Parti Sioniste—. Son directeur exécutif, Arié Bensemhoun, n'a pas hésité récemment, via une chaîne d'information israélienne et francophone, à encourager « les jeunes juifs » de France à émigrer en Israël : « Je ne vous cache pas, eh bien oui, j’incite les plus jeunes à faire leur Aliyah ou à aller vers d’autres horizons où ils pourront s’épanouir dans un judaïsme ouvert, émancipé sans être en permanence dans la crainte de ce qui va leur arriver demain ».

Le Parti Anti Sioniste vous invite à revoir la vidéo « L’antisionisme au profit d’Israël », mise en ligne le 22 février 2014 et dans laquelle, Yahia Gouasmi, président du Parti Anti Sioniste, nous informait du retour massif des Juifs de France en Israël, commandité par Tel-Aviv ! « Derrière ce tapage médiatique, il y a l’entité sioniste d’Israël, par lobbies franco-sionistes interposés —parmi lesquels, le CRIF (Conseil Représentatif des Institutions sionistes de France, ndlr) —, qui tente de convaincre les Juifs de France qu’ils n’ont aucune autre alternative que d’émigrer vers Israël, en leur faisant peur et en leur faisant croire que les Français sont racistes et que l’antisémitisme prend de l’ampleur en France », déclarait M. Gouasmi !

Ainsi, ELNET, lobby israélo-américain inspiré par l'AIPAC (lobby israélo-américain), continue, en toute discrétion et sans la moindre légitimité populaire, d'étendre son emprise sur la population française  et sur les lieux de pouvoir en France : l’Elysée, Matignon, le PS, mais aussi les Verts et l'UMP avec, bien-sûr, le silence complice des médias hexagonaux (dont de nombreux journalistes ont également été « invités », tous frais payés, en Israël) !

La question qui se pose est : le président (et cela ne concerne pas seulement François Hollande) est-il véritablement désigné par les Français ? Qui décide en France ?

LSE

© www.partiantisioniste.com/actualites/1899
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte