• Dénonciation de la colonisation : Macron ouvre la voie

    Le candidat à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron, a jeté un pavé dans la mare en fustigeant la colonisation fran ...

  • Les Pays du Golfe normalisent leurs relations avec Tel Aviv !

    Un ancien ministre israélien a déclaré, lors d’une rencontre avec une délégation saoudienne à Ramallah en juillet 2016, ...

  • NO COMMENT !

    ...

  • Une seule solution au conflit en Palestine : l’état unique

    Alors que sur la question du conflit israélo-palestinien, le principe de deux pays « vivant côte-à-côte en paix et en sé ...

  • PAS l’Info décrypte l’actualité ! Saison 7 Émission N°23

    National : Wikileaks publie des ordres de la CIA sur la campagne d’espionnage de l’élection présidentielle française de ...

  • NO COMMENT !

    ...

  • Assad : « Les terroristes soutenus par l’Occident et la France »

    Ce jeudi 16 février, à Damas, le président syrien Bachar el-Assad a accordé une interview à Europe1 et TF1 afin de parle ...

  • Propagande en délire : la chasse aux médias libres est ouverte !

    Les changements de paradigme gagnent immanquablement le monde et particulièrement la France ce qui constitue un mauvais ...

Dénonciation de la colonisation : Macron ouvre la voie

macron-algerieLe candidat à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron, a jeté un pavé dans la mare en fustigeant la colonisation française en Algérie, qualifiée de « crime contre l’humanité » et de « barbarie ».

Des paroles qui ont été prononcées dans une interview à la chaine de télévision Echourouk News, mardi 14 février dernier, à l’occasion du déplacement que l’ancien ministre effectuait en Algérie, et qui ont provoquées une vive polémique.

« La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes », a-t-il expliqué lors de cette visite en Algérie. Une visite qui est un passage obligé en période électorale, quand on connait l’importance du Maghreb dans la politique intérieure et extérieure de la France.

 

Quelles que soient les arrière- pensées électoralistes que certains leur prêtent, ces déclarations sont néanmoins courageuses.

 

En effet, plus qu’un simple buzz médiatique, ces paroles ont fait l’effet d’une véritable bombe dans un pays qui n’a toujours pas réglé ses problèmes avec son Histoire, notamment concernant la guerre d’Algérie.

 

Pour s’en rendre compte, il suffit de constater la vive polémique que cette interview a suscitée. Une véritable levée de boucliers, déclenchée par ceux qui continuent d’ignorer que l’action coloniale a méprisé le peuple algérien pendant près de 132 ans et qui semblent se donner bonne conscience afin d’éviter d’affronter les taches noires (ou rouges de sang) de l’histoire coloniale française en Algérie.

Dans une formidable hypocrisie collective, ils reprochent à M. Macron d’avoir simplement reconnu une vérité historique.

Ce dernier a pourtant le mérite d’être le premier responsable visant la magistrature suprême à tenir des propos aussi forts concernant le sujet de la colonisation, contraignant ainsi la France à assumer son passé colonial et à regarder son Histoire en face.

 

 

 

En mettant sur la table le délicat sujet du rôle criminel de la colonisation dans la campagne présidentielle, le candidat du mouvement « En marche » contraint les autres prétendants à la présidence à se positionner sur le sujet.

Ainsi, le candidat du PS, Benoit Hamon a émis l’hypothèse de présenter des « excuses » officielles s’il était élu président.

 

Le Parti Anti Sioniste salue les propos courageux d’Emmanuel Macron, qui a le mérite de pousser nos citoyens à prendre conscience du fait que l’« entreprise coloniale» est indéfendable.

Car effectivement, la colonisation est un crime, n’en déplaise à certains qui osent encore le nier.

Ses pratiques sont connues et largement documentées: Populations « indigènes » soumises au travail forcé, dispositions racistes et d’exception imposées aux colonisés, déportations, exécutions sommaires, massacres etc…

Ce projet colonial, loin du prétexte fallacieux d’apporter la civilisation occidentale à un peuple qui n’avait rien demandé, avait pour seul objectif l’enrichissement, en s’accaparant les ressources d’autrui.

Il est temps que notre pays soit capable d’assumer ce pan peu glorieux de son Histoire et que la France reconnaisse enfin le crime colonial.

Il ne s’agit pas de repentance ou de pleurnicheries, mais de grandeur et de noblesse.

 

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
© http://www.partiantisioniste.com/?p=16074
telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/partiantisioniste

Les Pays du Golfe normalisent leurs relations avec Tel Aviv !

netanyahou-saoudUn ancien ministre israélien a déclaré, lors d’une rencontre avec une délégation saoudienne à Ramallah en juillet 2016, qu’il était désormais possible aux Israéliens de se rendre en Arabie saoudite et ce « beaucoup plus tôt qu’ils ne le pensent! »

Le rabbin Michael Melchior a déclaré que le jour où les Israéliens pourront se rendre en Arabie « arrivera, Inshallah, très bientôt ».

En juin 2015, Anwar Eshki, un ex-général saoudien et Gold, le directeur général du ministère des Affaires étrangères israélien, s’étaient déjà rencontrés, de manière officielle, à Washington, dans le cadre d’une réunion qui avait été largement médiatisée.

En avril 2016, Anwar Eshki, qui est un des plus proches conseillers du roi Salmane, avait déclaré dans une interview accordée à la chaîne Al-Jazeera, que l’Arabie saoudite serait disposée à ouvrir une ambassade en Israël si le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou acceptait l’initiative de paix arabe.

S’agit-il de signes d’une normalisation des relations entre l’Arabie saoudite et l’entité criminelle d’Israël ? Pourquoi ?

Nous avions déjà traité, précédemment, de ce sujet dans l’un de nos articles : http://www.partiantisioniste.com/actualites/les-pays-arabes-affichent-leur-soutien-au-sionisme.html

 

Le journal, l’Orient Le Jour du 20 février 2017, rapporte les propos d’une allocution du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed H. Nasrallah, faite le 26/07/2016 dans laquelle il dit :

« Le jour où l’Arabie reconnaîtra Israël en tant qu’État, il s’agira d’un grand pas en faveur de ce dernier, sans aucune contrepartie pour les Palestiniens (…). Une normalisation saoudienne est gratuitement offerte à Israël, et cela sera la fin, car d’autres pays voudront faire de même… »

 

Et, de rajouter : « Nous serons bientôt témoins d’une catastrophe, si la voie vers une normalisation avec Israël est tracée. Car après l’Arabie saoudite, d’autres États voudront faire de même ».

 

Il a estimé que « tout le monde, toute personne, doit condamner cette situation qui ne sert que l’ennemi, lequel s’en prend aux Palestiniens et aux peuples de la région ».

 

Alors qu’Israël et l’Arabie Saoudite n’ont, apparemment, pas de relations diplomatiques officielles, ils partagent, cependant des intérêts sécuritaires communs particulièrement en ce qui concerne la République Islamique d’Iran.

Israël a longtemps considéré l’Iran comme une de ses principales menaces dans la région, quant à l’Arabie saoudite wahhabite, elle considère la nation chiite comme une rivale au sujet de sa soi-disant « suprématie » au Moyen-Orient.

Donc le souci majeur, voire la hantise de l’État hébreu criminel et du régime sioniste wahhabite, est et demeure l’Iran, devenu une force stratégique incontournable qu’il leur faut impérativement prendre en considération pour toute stratégie éventuelle dans la région.

 

Le Parti Anti Sioniste condamne fermement cette initiative des pays du Golfe à vouloir s’allier avec le pire ennemi des peuples arabes, musulmans, et des peuples du monde entier.

Nous considérons cette alliance comme une infâme et scandaleuse trahison que le saint Coran bannit. La sagesse et la raison la réprouvent également au vu du sombre passé de l’entité criminelle d’Israël, qui ne vit que pour semer le chaos, les génocides et la désolation partout où elle passe…

 

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

 

© http://www.partiantisioniste.com/?p=16046
telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/partiantisioniste

Une seule solution au conflit en Palestine : l’état unique

jerusalemAlors que sur la question du conflit israélo-palestinien, le principe de deux pays « vivant côte-à-côte en paix et en sécurité » a été défendu depuis un demi-siècle par tous les présidents américains, le président Donald Trump vient de rompre avec cette « solution à deux états ».

C’est ce qu’il a montré, mercredi 15 février dernier, au cours d’une conférence de presse avec le Premier ministre et criminel de guerre israélien Benyamin Netanyahou, en visite à Washington.

 

À cette occasion, le président Trump a pris ses distances publiquement par rapport à la solution des deux États, privilégiée jusqu’à présent par les administrations américaines précédentes.

 

En effet, c’est la première fois que l’éventualité d’un état unique est évoquée par les institutions états-uniennes, chose inenvisageable pour l’entité sioniste.

 

L’histoire nous a montré que cette entité criminelle ne voulait en aucun cas la paix et resterait toujours dans une logique de domination et d’extermination du peuple palestinien.

 

Cette proposition d’un état unique, si elle reste à définir, est la seule solution possible pour les Palestiniens, même si elle est à prendre avec des réserves.

 

En effet, cette position américaine arrive à la suite d’une réunion avec le criminel de guerre Netanyahou, et cette vision d’un seul état diffère probablement de celle du Parti Anti Sioniste.

Ce dernier, depuis sa création, a toujours affirmé que la solution à un état était la seule alternative possible.

Un état débarrassé du sionisme, et dans lequel juifs, chrétiens et musulmans, vivraient en paix, comme c’était le cas avant l’avènement du sionisme en Palestine.

Le Parti Anti Sioniste réaffirme donc sa position historique sur la question, qui préconise une solution « à un seul état », dans lequel vivraient en harmonie des citoyens de toutes confessions, bénéficiant tous des mêmes droits et devoirs.

 

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

 

 

 

 

© http://www.partiantisioniste.com/?p=16028
telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/partiantisioniste

PAS l’Info décrypte l’actualité ! Saison 7 Émission N°23

National : Wikileaks publie des ordres de la CIA sur la campagne d’espionnage de l’élection présidentielle française de 2012 ; Les députés PS ont en fait passer une loi étendant le pouvoir des policiers
International : Les Etats-Unis ont-il utilisé des armes à l’uranium appauvri en Syrie ? ; Le Hamas nomme son nouveau chef.
Brèves : La Palestine à l’abandon ! ; Assad: la France est «responsable des tueries» en Syrie ; Venezuela : Maduro prévient Trump qu’il répondra à toute agression ; CETA : Macron seul candidat favorable

© http://www.partiantisioniste.com/?p=16010
telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/partiantisioniste

Rechercher

S’inscrire à la newsletter

une marche vers Jérusalem (Al Qods)

Suivez Parti Anti Sioniste

telegram
Suivez Parti Anti Sioniste sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du jour. Pour recevoir les derniers articles, vidéos et No comment de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien : https://telegram.me/partiantisioniste et appuyer sur « Join »

Sondage

facebook du Parti anti sioniste

Adhesion au Parti anti Sioniste

Adhérer  au  PAS

Réseaux sociaux

no comment !