ACCUEIL
  • Israël : Le compte à rebours a commencé !

    Vendredi, 28 Novembre 2014
  • USA : Chuck Hagel poussé vers la sortie par le lobby sioniste américain ?

    Mercredi, 26 Novembre 2014
  • Nucléaire : la véritable menace est Israël !

    Mardi, 25 Novembre 2014
  • « PAS L'Info ! » : Le journal antisioniste ! [23/11/14]

    Dimanche, 23 Novembre 2014
  • L’Occident vise le changement de régime en Russie et en Syrie ! (Sergueï Lavrov)

    Dimanche, 23 Novembre 2014
  • Palestine : L’idée de deux Etats est incompatible avec la réalité !

    Vendredi, 21 Novembre 2014
  • Qui veut détruire l’armée française ? [Vidéo]

    Jeudi, 20 Novembre 2014
  • Les assassins économiques ou comment les Etats-Unis ont construit leur empire… ...

    Mercredi, 19 Novembre 2014
  • Syrie : L’ONU propose « des zones de gel des combats »… Pourquoi ?

    Mardi, 18 Novembre 2014
  • Territoires occupés de Palestine : Israël refuse de stopper sa colonisation ...

    Lundi, 17 Novembre 2014
28
Nov
Israël : Le compte à rebours a commencé ! Imprimer
Vendredi, 28 Novembre 2014 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Israël : Le compte à rebours a commencé !
Code lecteur :

Israël : Le compte à rebours a commencé !

Le journal israélien Times of Israël prévoit la fin progressive d’Israël. Dans un article signé Simcha Jacobovici, journaliste et cinéaste israélo-canadien, le journal israélien évoque « le compte à rebours qui a commencé, pour une disparition progressive d’Israël ».

« Les analystes estiment que la récente confrontation entre Israël et le Hamas a déclenché le compte à rebours d’une disparition d’Israël, dans la région. C’est un point de vue parfaitement justifié, bien que Netanyahu ne veuille pas le reconnaître. Il suffit, pour s’en convaincre, de jeter un coup d’œil sur Gaza : certes, Israël a gagné cette guerre, en termes du nombre de maisons palestiniennes détruites. Mais du point de vue stratégique, il existe un recul très net dans les positions militaires et diplomatiques d’Israël. Après la dernière Intifada, les ennemis d’Israël ont compris que les attentats-suicides ne pouvaient en rien faire avancer leurs desseins. C’est pour cette raison qu’ils ont choisi une stratégie à triple dimension, production et promotion de leurs armements, campagnes médiatiques anti-israélienne ayant pour objectif la marginalisation d’Israël, la création d’un climat anti-israélien dans le monde […] et bien, cette stratégie à trois faces a bel et bien réussi ! »

L’auteur explique ensuite, chacune de ces dimensions.

« La première dimension s’est concrétisée par le tir de milliers de missiles et de roquettes depuis Gaza, contre Israël, ainsi que par les tunnels souterrains creusés par les Palestiniens. Ces missiles ont poussé les Israéliens à fermer l’aéroport Ben Gourion et à s’enfermer chez eux, et à isoler Israël du reste de la planète. La guerre médiatique contre Israël a joué efficacement en faveur de la défaite d’Israël à Gaza. Et justement, ce sera cette guerre médiatique, qui déclenchera la disparition progressive d’Israël. Les ennemis d’Israël dépensent des milliards de dollars à cette fin, pour lui ôter la légitimité et le transformer en un régime parias ! A Présent, les médias voient à travers Israël, un Etat raciste qui cible les enfants. Un ennemi contre qui, les manifestations sont organisées et où les gens crient "A bas Israël ! " Mais, où sont les amis d’Israël ? Pas de trace ! Une majorité de pays [de nations, ndlr] du monde sont contre Israël. Les sociétés anciennes, où la présence de Juifs était majoritaire, changent de nature, du Yémen à l’Afghanistan, en passant par la Grèce et les Pays-Bas, les Musulmans sont majoritaires et ennemis d’Israël. »

L’auteur évoque le cas canadien qui lui semble à part, puisque Harper est un fidèle d’Israël, « Mais s’il [Harper, ndlr] part, ce soutien va s’éroder aussi. Tout comme aux Etats Unis, où ce qu’on appelle le lobby sioniste se désintègre sous nos yeux et où Israël ne présente plus une priorité pour les Juifs ».

Et l’auteur de conclure : « C’est une science, un savoir ; quand le monde entier te regarde comme un régime génocidaire, ses dirigeants se mettent à l’œuvre pour te faire disparaître. Ce qui est une illusion, c’est le monde dans lequel les dirigeants israéliens vivent, eux qui traitent le Hamas de vainqueur, bien qu’il fête sa victoire, dans les rues de Gaza ». Et le mot de la fin, « Israéliens ! Entrez au plus vite dans la guerre médiatique, sinon Israël disparaîtra ! »

Depuis sa création, le Parti Anti Sioniste répète régulièrement que le compte à rebours pour la disparition de l’entité sioniste d’Israël a commencé, mais pas pour les mêmes raisons… En effet, ce n’est pas le Hamas qui a créé un climat anti-israélien parmi les Nations du monde —comme l’affirme Simcha Jacobovici—, c’est Israël, par ses actes criminels.

Interviewé par France Culture et par France Info, lors de la manifestation organisée à Paris, le 17 janvier 2009, en soutien à Gaza qui subissait les bombardements de l’opération sioniste « Plomb durci », le président du Parti Anti sioniste Yahia Gouasmi donne les raisons pour lesquelles l’entité sioniste d’Israël doit disparaître et va disparaître ! Nous vous invitons à (re) visionner l’interview.

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2148
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
26
Nov
USA : Chuck Hagel poussé vers la sortie par le lobby sioniste américain ? Imprimer
Mercredi, 26 Novembre 2014 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Démission du secrétaire à la Défense, Chuck Hagel (Washington, 24/11/2014).Démission du secrétaire à la Défense, Chuck Hagel (Washington, 24/11/2014).USA : Chuck Hagel poussé vers la sortie par le lobby sioniste américain ?

Le président américain Barack Obama a officiellement annoncé, le 24 novembre 2014, « la démission » du secrétaire à la Défense Chuck Hagel qui continuera à exercer ses fonctions jusqu'à la nomination de son successeur.

« Pendant deux ans, Chuck a été un secrétaire à la Défense exemplaire », a déclaré Barack Obama dans une intervention à la Maison Blanche en présence du secrétaire « démissionnaire » et du vice-président Joe Biden.

Ancien sénateur, Chuck Hagel a occupé le poste de secrétaire à la Défense, pendant près de deux ans. Il était l'unique républicain dans le gouvernement démocrate de Barack Obama et s’était toujours montré opposé à la politique agressive américaine de 2007 en Irak.

Avec une formation militaire et un point de vue moins belliciste des affaires internationales, Chuck Hagel a été considéré comme le candidat idéal pour mettre un terme aux grandes opérations de combat en Afghanistan. Les nouvelles menaces, tels que la fièvre Ebola et le groupe terroriste « l’Etat islamique », ont amené « un autre type de mise au point », déclarent de hauts fonctionnaires du New York Times.

Il semble qu’il ne soit plus l’homme de la situation, avec la montée en puissance des opérations militaires en Irak et en Syrie, et le maintien des opérations au Pakistan et au Yémen, voulus par l'administration Obama.

Chuck Hagel a fait l'objet de critiques du lobby sioniste américain. Son départ pourrait être le signe que la Maison Blanche est prête à mener une politique étrangère plus agressive encore…

ITS

© www.partiantisioniste.com/actualites/2147
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
25
Nov
Nucléaire : la véritable menace est Israël ! Imprimer
Mardi, 25 Novembre 2014 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Nucléaire israélien : la véritable menace pour le monde !Nucléaire israélien : la véritable menace pour le monde !Nucléaire : la véritable menace n’est pas l’Iran, c’est Israël !

La séance plénière des discussions entre Téhéran et les six médiateurs internationaux pour son programme nucléaire s’achève à Vienne, le 24 novembre 2014 : date butoir du délai que l’Iran et les 5+1 (Russie, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Chine et Allemagne) s’étaient fixés pour mettre au point un accord assurant le caractère pacifique du programme nucléaire iranien, en échange d'une levée graduelle des sanctions internationales imposées contre l’Iran. Les deux parties ont convenu de prolonger le plan d'action conjoint jusqu’au 1er juillet 2015.

Pendant une semaine, l'Iran, les Etats-Unis, la Russie, la Chine, l'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne ont mené d'intenses négociations et ont tenté de surmonter les obstacles pour parvenir à un accord.

Jeff Steinberg, rédacteur en chef de la Revue américaine Executive Intelligence, rapporte qu’« un groupe de 43 sénateurs républicains a écrit au président Barack Obama, le 19 novembre, pour lui signifier leur inquiétude à propos d’un rapport qui prévoit de contourner le Congrès et d’alléger significativement les sanctions, en vertu d'un accord global nucléaire avec l'Iran. » L’analyste politique américain estime que « les mesures anti-iraniennes prises par le Congrès sur l'accord nucléaire pourraient avoir été prises au nom du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ! »

L’Iran a répété, à maintes reprises, que ses activités nucléaires ont pour seul objectif de couvrir les besoins du pays en électricité et de fabriquer des radio-isotopes, nécessaires au traitement du cancer du million de ses citoyens. L’AIEA a mené, ces 10 dernières années, plus de 5 000 inspections obligatoires sur le programme nucléaire iranien, sans trouver d’arme atomique. Malgré cela, l’entité sioniste, manipulatrice et orgueilleuse, persiste et répète depuis 1992, que l’Iran va se doter de la bombe atomique dans les 3 années à venir et cherche, par tous les moyens, à saboter les négociations en cours.

C’est par ailleurs un comble de voir le gouvernement américain, qui possède plus que tout autre pays, des armes nucléaires et des armes de destruction massive, et qui est le seul à les avoir utilisées, se présenter comme le leader de la lutte contre la prolifération des armes nucléaires ! Les Etats-Unis ont, avec leurs alliés occidentaux, équipé l’entité sioniste d'armes nucléaires, faisant d’elle la véritable menace pour la région et pour le monde…

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2146
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
23
Nov
« PAS L'Info ! » : Le journal antisioniste ! [23/11/14] Imprimer
Dimanche, 23 Novembre 2014 [Section :  Journal TV]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

« PAS L'Info ! » : Le journal antisioniste ! [23/11/14]
Code lecteur :

PAS L'Info ! : Émission N° 11 - Saison 5 [23/11/14]

Au programme : Des avocats refusent de se rendre en Israël ! ; La réforme du système politique français : l’abandon du système présidentiel ? ; La France regrettera ses choix vis-à-vis de la Russie ! ; Le président ukrainien Petro Porochenko menace son peuple ! ; L’arsenal nucléaire américain connaît « des problèmes récurrents » (Pentagone) ! ; Des associations israéliennes appellent au meurtre des Palestiniens ! ; Detektest détecteur des logiciels espions, à la disposition du public ! ; Une députée canadienne quitte son parti en raison de son soutien à l’entité sioniste ! ; Vidéo de la semaine…

PAS L’Info !

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/2144
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
23
Nov
L’Occident vise le changement de régime en Russie et en Syrie ! (Sergueï Lavrov) Imprimer
Dimanche, 23 Novembre 2014 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe.Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe.L’Occident vise le changement de régime en Russie et en Syrie ! (Sergueï Lavrov)

L'Occident vise le changement de régime en Russie, c’est pourquoi il lui impose des sanctions, comme il le fait contre l’Iran, la Corée et la Syrie. Cependant, souligne le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, elles n'ont rien de commun avec le genre de sanctions qui ont été appliquées à l'encontre de la Corée du Nord ou de l'Iran, par exemple, parce qu’elles « ont été calculées pour ne pas faire de mal, pour ne frapper que l'élite et ne pas causer de dommages dans les sphères sociale ou économique. »

Le ministre a rappelé, lors d'une assemblée du Conseil russe pour la politique extérieure et pour la Défense, le 22 novembre 2014 à Moscou : « Les leaders des pays occidentaux déclarent publiquement qu'il faut des sanctions qui ruinent l'économie et provoquent des protestations populaires ! » D’après le chef de la diplomatie russe, « l'Occident montre explicitement que son objectif ne consiste pas à essayer de modifier la politique russe, mais à changer de régime en Russie », suite au conflit en Ukraine et à l’annexion de la Crimée à la Russie. En réponse aux sanctions, Moscou a imposé un embargo sur la plupart des importations alimentaires en provenance de l'Union européenne et des Etats-Unis.

Concernant la Syrie, le ministre russe des Affaires étrangères suspecte Washington d’utiliser l’opération menée par la coalition internationale contre « l’Etat islamique » (EI) pour renverser le président syrien Bachar al-Assad. « Il est possible qu'il ne s'agisse pas tant d’une opération contre l'EI, que d'une préparation à une opération pour changer le régime subrepticement, sous couvert de cette opération antiterroriste », a déclaré Sergueï Lavrov.

Il a également qualifié de « logique pervertie » celle de Washington, qui consiste à dire que « le régime d'Assad est un pôle important attirant les terroristes dans la région pour justifier leur volonté de le renverser. » En effet, plus personne n’ignore que c’est la politique sioniste des Etats-Unis, de leurs alliés occidentaux et arabes wahhabites qui a engendré ce monstre : « l’Etat islamique », dans le but de déstabiliser les Etats arabes du Moyen-Orient et de développer l’islamophobie en Occident.

« Les Américains ont négocié et négocient même avec les Talibans. Quand il le faut, ils savent être très pragmatiques. Alors pourquoi, lorsqu'il s'agit de la Syrie, leur approche est-elle toujours aussi idéologique jusqu'à la limite du possible ? », a interrogé le chef de la diplomatie russe.

ILS

© www.partiantisioniste.com/actualites/2143
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
21
Nov
Palestine : L’idée de deux Etats est incompatible avec la réalité ! Imprimer
Vendredi, 21 Novembre 2014 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

La politique expansionniste de l’entité sioniste d’Israël exclut l’idée deux Etats !La politique expansionniste de l’entité sioniste d’Israël exclut l’idée deux Etats !Palestine : L’idée de deux Etats est incompatible avec la réalité !

L’analyste politique américaine, Alice de Rothschild, affirme que « les Etats-Unis n’ont jamais rien fait pour stopper l'expansion des colonies illégales de l’entité sioniste dans les territoires occupés palestiniens. »

Elle ajoute que « le Congrès américain est entre les mains des groupes de pression pro-israéliens comme l'AIPAC [Comité américain pour les Affaires publiques israéliennes, ndlr] et le lobby sioniste chrétien », qui influencent la politique des États-Unis et sont la principale force motrice de l'expansion des colonies illégales dans l’entité sioniste d’Israël. « Le Congrès ne fera donc rien pour gêner Netanyahu », souligne Alice Rothschild.

En effet, des millions de dollars des contribuables américains abreuvent l’entité sioniste, année après année, pour soutenir l'occupation et la brutalité de son armée. La machine de guerre qu'ils financent fait partie intégrante de l'industrie mondiale de l'armement qui, à elle seule, draine les ressources qui manquent à une humanité désespérément privée d'eau, de nourriture, de soins sanitaires, de logement et d'éducation. Ensemble, les Etats-Unis et leurs alliés sionistes coopèrent au renforcement de la domination de la région et à l'écrasement des mouvements populaires.

Au cours des dernières décennies, Israël a essayé de changer la composition démographique de la ville d'al-Qods (Jérusalem) en construisant des colonies illégales, en détruisant des sites historiques et en expulsant la population palestinienne locale. Plus d'un demi-million d'Israéliens vivent dans plus de 120 colonies construites depuis l'occupation israélienne de la Cisjordanie en 1967, y compris à al-Quds Est (Jérusalem Est).

Le sionisme ne s’est pas arrêté à la création de l’entité sioniste en Palestine, il a fondé sa politique internationale de domination militaire et d'hostilité envers ses voisins et a instauré un réseau mondial complexe d'organisations, de lobbies politiques, d'entreprises de relations publiques, de clubs universitaires et d'écoles pour appuyer et propager les idées sionistes au sein des communautés juives et dans l'opinion publique de façon générale.

Dans de telles conditions, l’idée de deux Etats est à exclure, un tel accord serait forcément inéquitable entre une population palestinienne encerclée et opprimée et un occupant militaire violent. La solution toujours clamée par le Parti Anti Sioniste est celle d’un seul Etat, pour une seule Nation qui ne présentera aucun danger, ni pour elle, ni pour la région. Un Etat sans sionisme, où Juifs, Chrétiens et Musulmans vivront en harmonie et en Paix : un modèle de réconciliation, d’égalité et de fraternité pour tous. Le Parti Anti Sioniste appelle les personnes libres —notamment, les Juifs opposés au sionisme—, à dénoncer et à combattre le lobby sioniste solidement implanté aux Etats-Unis, en France et dans d’autres pays européens. 

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2142
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte