ACCUEIL
  • LES « MISTRAL » BIENTOT ÉGYPTIENS ?

    Mardi, 01 Septembre 2015
  • Etats-Unis : bientôt un désastre financier pire que la Grande Dépression ! [Ron ...

    Mardi, 01 Septembre 2015
  • Cours de « religion laïque » pour la rentrée scolaire 2015 ?

    Lundi, 31 Août 2015
  • La soumission au Dajjal par l’énergie (Questions islam) ! [Vidéo]

    Dimanche, 30 Août 2015
  • Europe : l’afflux de réfugiés est organisé par les Etats-Unis ! [Vidéo]

    Samedi, 29 Août 2015
  • « La politique d’Israël est de l’Apartheid ! » (Bradley Burston, journaliste ...

    Vendredi, 28 Août 2015
  • « La seule solution est Eretz Israël ! » [Joseph Weitz]

    Vendredi, 28 Août 2015
  • Luttons contre l’arrogance de l’Occident ! (Seyyed Ali Khamenei, Guide suprême ...

    Jeudi, 27 Août 2015
  • Sergueï Lavrov évoque la fin de la domination occidentale !

    Mercredi, 26 Août 2015
  • « Nous devons expulser les Arabes… » [Ben Gourion]

    Mardi, 25 Août 2015
01
Sep
LES « MISTRAL » BIENTOT ÉGYPTIENS ? Imprimer
Mardi, 01 Septembre 2015 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Navire de guerre français, Mistral.

D’après des sources proches du dossier, les deux navires de guerre français Mistral, qui devaient être initialement vendus à la Russie pourraient être finalement cédés à l’Égypte, qui financerait une partie de cet achat grâce à l’aide fournie par les pays du Golfe.

La France a procédé à l’annulation de cette vente conclue en 2011, à cause de la situation dans l’est ukrainien, région dans laquelle la Russie est accusée d’armer les forces séparatistes. D’après l’Élysée, la France n'aura pas de pénalités à verser mais remboursera les montants avancés par la Russie, soit un peu moins d’un milliard d’euros. 

L’avenir des Mistral est aujourd'hui un épineux problème pour le gouvernement français car la marine française dispose déjà de trois bâtiments de ce type et n’a ni le besoin, ni les moyens d’en posséder d’autres. En effet, le temps joue en défaveur de la France car l'entretien de ces deux navires de guerre coûterait selon les experts entre 1 et 2 millions d'euros par mois (coût de démontage des équipements russes, frais de gardiennage, maintenance).

Les regards de Paris se tournent donc actuellement vers l’Égypte, désireuse de renforcer son arsenal devant l’instabilité croissante de la région, et qualifie les négociations en cours avec Le Caire de «  sérieuse option ». Ces discussions interviennent au moment où, les pays de la région  moyen-orientale manœuvrent pour renforcer leurs arsenaux, surtout depuis la signature de l’accord mi-juillet sur le nucléaire iranien entre Téhéran et Washington qui inquiète les pays du Golfe, constatant la montée en puissance de leur rival régional.

Le président français François Hollande, qui s'était rendu à la cérémonie d'inauguration de l'extension du canal de Suez début août, avait alors discuté avec son homologue égyptien Abdel-Fattah Al-Sissi des perspectives d'approfondissement du partenariat stratégique franco-égyptien, affirmant que les relations entre la France et l'Égypte étaient fondées sur des intérêts communs : la lutte contre le terrorisme et la sécurité.                                                      

L’Égypte est devenue désormais un partenaire privilégié de la France et a déjà acheté cette année 24 avions « Rafale », pour un montant de 5 milliards d’euros et l'acquisition des deux Mistral qui peuvent transporter des soldats, des blindés et des hélicoptères, pourrait être d'une utilité directe dans les interventions militaires que le Caire déciderait de mener contre ceux qui constitueraient une menace pour sa sécurité (Yémen, Hamas, Iran, mais certainement pas Israël..).

Il est déplorable de constater que les armes vendues par l’Occident aux pays musulmans sont systématiquement utilisées à l’encontre d’autres pays musulmans, mais jamais contre l’entité sioniste qui est pourtant à l’origine de tous les maux de la région depuis des décennies.

Le Parti Anti Sioniste dénonce la politique française du deux poids et deux mesures qui consiste à annuler la vente de bâtiments de guerre à la Russie pour cause d’intervention dans le conflit ukrainien alors qu’elle propose de les vendre à l’Égypte qui participe à l’agression injuste contre le peuple yéménite.



© www.partiantisioniste.com/actualites/2517
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
01
Sep
Etats-Unis : bientôt un désastre financier pire que la Grande Dépression ! [Ron Paul] Imprimer
Mardi, 01 Septembre 2015 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Etats-Unis : bientôt un désastre financier pire que la Grande Dépression ! [Ron Paul]Etats-Unis : bientôt un désastre financier pire que la Grande Dépression ! [Ron Paul]Etats-Unis : bientôt un désastre financier pire que la Grande Dépression ! [Ron Paul, ex-candidat à la présidence américaine]

Ron Paul, ancien candidat à la présidence américaine et membre du Congrès depuis 22 ans, avertit les Américains qu’un désastre financier est sur le point de se produire, pire que la Grande Dépression !

Il met en garde les Américains, ainsi que tous les autres citoyens, que leurs économies pourraient se volatiliser en quelques instants, et qu’il est impératif pour toutes les familles de se préparer à faire face à de graves problèmes d’approvisionnement et à une montée fulgurante du prix des produits de première nécessité. Ceux qui nous dirigent vivent dans l’utopie et si nous, Américains, n’y prêtons pas attention, nous en paierons le prix…

Ron Paul rappelle que la liberté des citoyens est intimement liée à la prospérité d’un pays. Lorsque l’effondrement financier se produira, il y aura une crise de confiance du dollar américain, ce sont nos droits et nos libertés qui seront restreints et contrôlés par le gouvernement, affirme-t-il. Cette perte de confiance envers le dollar américain entraînera sa dévaluation, ce qui aura des conséquences désastreuses sur le commerce, conduisant à des pertes massives d’emplois. Le gouvernement ne pourra rien faire face à cette crise monétaire, dont il est la cause…

Des révoltes civiles éclateront partout à travers le pays, parce que les gens qui auront travaillé toute leur vie, verront leurs économies se volatiliser et les familles ne parviendront plus à subvenir à leurs besoins !

Encore une fois, le message est clair : préparez-vous et veillez !

Source : Message de Ron Paul

© www.partiantisioniste.com/actualites/2516
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
31
AOÛ
Cours de « religion laïque » pour la rentrée scolaire 2015 ? Imprimer
Lundi, 31 Août 2015 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Vincent Peillon, ancien ministre de l'Education.

Douze millions d'élèves reprennent cette semaine le chemin des établissements scolaires avec au programme "l'enseignement moral et civique" qui va remplacer, du CP à la terminale, les traditionnels cours d’éducation civique. Cette « nouveauté », qui n’en est pas vraiment une, mise en place par la ministre Najat Vallaud Belkacem, est en réalité l'aboutissement d'un projet lancé début 2013 par l'ancien ministre de l’Éducation Nationale, Vincent Peillon, franc-maçon déclaré, assumé, et membre du Grand Orient.

Finis les cours théoriques qui ne portent que sur les institutions françaises et sur le b.a.-ba du droit. Ces cours de « morale laïque », nous dit-on, vont aussi faire place à la réflexion, au dialogue, au respect, à la liberté d’expression, au vivre-ensemble… . De la poudre aux yeux : la plupart des enseignants, sceptiques, tentaient déjà de faire ce travail. Bref, énième tentative de séduction à travers des apparats conceptuels creux qui ne peuvent nourrir d’espoir que les citoyens les plus naïfs et parmi eux, peut-être, les 12,3 millions d'élèves. 

Rappelons ce qu’est cette république laïque qui se définit par la séparation des églises et de l’État depuis 1905. Elle est censée faire preuve de neutralité vis-à-vis des religions, or, il y a incohérence : comment peut-on être neutre, lorsque l’on combat ouvertement des religions et surtout, lorsque l’on fait la promotion de la « religion laïque » depuis plus d’un siècle ? Car, oui, la laïcité est en réalité une arme au service d’une religion d’État qui depuis peu, dit son nom à demi-mot.

Vincent Peillon ne s’en cache pas, initialement, la laïcité a été nommée, la « religion laïque » : 

« Il fallait une espèce de religion spécifique à la république qui permette de toucher l’ensemble de nos enfants dans les villages, face au curé, l’instituteur doit être porteur d’un certain nombre de valeurs, pas seulement matérielles, mais éthiques, spirituelles, …etc. ». Sur la laïcité, toujours, « elle va d’abord apparaître comme une religion laïque, ce terme est employé, une religion contre la religion catholique et lorsque les républicains, fondateurs de la religion laïque, vont prendre le pouvoir à travers l’école, dans le fond, ils vont, à travers les instituteurs, à travers les cours de morale laïque (…), ils vont essayer de constituer non seulement une république matérielle mais aussi une république spirituelle » (…)». Vincent Peillon va beaucoup plus loin en déclarant que « la laïcité naît dans les loges » (…), « la franc-maçonnerie a eu une place déterminante » pour conquérir les esprits dans l’établissement de la laïcité, (…), (https://www.youtube.com/watch?v=kUB54depqlM). N’a-t-il pas dit à demi-mot que la république laïque a pour religion d’État la franc-maçonnerie depuis 1905 ?

Faut-il rappeler au Président de la République laïque et à ses prédécesseurs que la République n’est censée reconnaître aucun culte ? Or, la franc-maçonnerie est bien un culte voué au « grand architecte », comme se plaisent à l’appeler les hauts gradés. D’innombrables anciens francs-maçons repentis apportent leurs témoignages sur la toile, dont celui de Maurice Caillet, pour ne citer que lui, qui fait un travail d’information admirable en France pour démontrer la supercherie du culte voué à Satan au sein de la franc-maçonnerie.

Mais que pouvons-nous attendre du Président actuel, qui fit clairement allégeance à la franc-maçonnerie avant son élection : « Si l’on croit, comme c’est mon cas, dans la république, il faut à un moment ou à un autre passer par la franc-maçonnerie ». Extrait de l’audition de François Hollande devant le Grand Orient de France (GODF) en janvier 2012  (https://www.youtube.com/watch?v=gSG-NEf84bM).

En ces temps eschatologiques, leurs déclarations prennent tout leur sens. Elles ne sont ni plus, ni moins que l’expression manifeste d’un messianisme républicain avec pour figure emblématique le Dajjal/Antéchrist. « Merci pour ces moments »…, ils facilitent notre devoir d’information.

© www.partiantisioniste.com/communications/2515
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
30
AOÛ
La soumission au Dajjal par l’énergie (Questions islam) ! [Vidéo] Imprimer
Dimanche, 30 Août 2015 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

La soumission au Dajjal par l’énergie (Questions islam) ! [Vidéo]
Code lecteur :

La soumission au Dajjal par l’énergie (Questions islam) ! [Vidéo]e

L'énergie du Dajjal (Antéchrist), qui provient de la nature même de Satan, est utilisée pour dominer les peuples : à travers la possession d’énergies, telles que l'arme atomique, le gaz, le pétrole, et bien plus.

« Aujourd’hui, l’Occident entre en guerre pour récupérer toutes ces énergies, qu’il nomme intérêts vitaux […] »

Seyyed Yahia Gouasmi met cette énergie en opposition avec l'énergie pacifiée qu'apportent sur terre, l'Imam Mehdi (p) [descendant du prophète Mohammed (p)] et le Messie (p) par la puissance de l'Esprit.

Toute l'Histoire est une histoire d’énergie; nous serons séduits pour l’énergie, corrompus pour elle… 

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
 

Yahia Gouasmi  -  Président du Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2514
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
29
AOÛ
Europe : l’afflux de réfugiés est organisé par les Etats-Unis ! [Vidéo] Imprimer
Samedi, 29 Août 2015 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

 Europe : l’afflux de réfugiés est organisé par les Etats-Unis ! [Vidéo]
Code lecteur :

Europe : l’afflux de réfugiés est organisé par les Etats-Unis ! [Vidéo]

L’afflux des réfugiés en Europe est une stratégie des Etats-Unis, une stratégie de globalisation « des quatre courants ininterrompus », provenant du géo-stratège militaire américain, Thomas P. M. Barnett.

Les afflux actuels surdimensionnés vers l’Europe font partie de la stratégie du flux sans entrave d’immigrants, qui vise l’Europe et n’a le droit d’être empêchée par aucun gouvernement, ni aucune institution, selon Barnett.

« Les frontières nationales doivent être dissoutes, les races mélangées et ainsi, les valeurs et les religions doivent être abolies et le chemin vers le Nouvel Ordre mondial global doit être aplani… »

© www.partiantisioniste.com/actualites/2513
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
28
AOÛ
« La politique d’Israël est de l’Apartheid ! » (Bradley Burston, journaliste israélien) Imprimer
Vendredi, 28 Août 2015 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Il est temps d’admettre que la politique d’Israël est de l’apartheid ! (Bradley Burston)Il est temps d’admettre que la politique d’Israël est de l’apartheid ! (Bradley Burston)Il est temps de l’admettre, la politique d’Israël est ce qu’elle est : de l’apartheid !

Par Bradley Burston, journaliste israélien

Ce que je vais maintenant écrire n’est pas facile pour moi. Je faisais partie de ceux qui étaient en désaccord quand on appliquait l’étiquette « apartheid » à Israël. Je faisais partie de ceux sur qui on pouvait compter pour soutenir, qu’en dépit du fait que les politiques de colonisation et d’occupation étaient antidémocratiques, brutales, que c’était un suicide à petites doses, le terme d’apartheid ne pouvait pas s’appliquer.

Je ne fais plus partie de ces gens-là, plus depuis ces dernières semaines.

Je n’en fais plus partie depuis que des terroristes ont incendié une maison en Cisjordanie, détruisant une famille, assassinant un petit garçon de 18 mois et son père, brûlant la mère à plus de 90% et ensuite entendre le gouvernement israélien décréter que cette même famille « n’était pas éligible » au soutien financier et aux compensations automatiquement allouées aux victimes du terrorisme,  alors que les colons y ont droit.

Je ne peux plus continuer à soutenir ces idées. Plus depuis que la ministre de la Justice, Ayelet Shaked, déclarant que jeter des pierres était un acte de terrorisme, poussait le passage d’une loi tenant les lanceurs de pierre passibles de jusqu’à 20 ans de prison. La loi n’indiquait pas si elle ne s’appliquait qu’aux seuls Palestiniens. Il n’y avait pas besoin de le préciser…

Et seulement une semaine plus tard, dans une colonie de Cisjordanie, des Juifs ont jeté des pierres, des meubles et des bouteilles d’urine sur des soldats et des policiers. En guise de réponse, Benjamin Netanyahou les a immédiatement récompensés avec la promesse de construire des centaines de logements dans les colonies.

C’est ce qu’est devenue l’application de la loi : 2 versions d’un même bouquin. Une pour nous et une que l’on jette aux autres : apartheid. Nous avons ce que nous avons créé. Nous sommes ce que nous faisons, y compris les mille différents dommages que nous faisons à des millions d’autres. Nous sommes ce que nous constatons en aveugles. Notre Israël est ce qu’il est devenu : l’apartheid.

Il y eut un temps où je faisais une distinction entre les actes de Benjamin Netanyahou et ce pays que j’ai tant aimé, si longtemps. C’est fini. Chaque jour, nous découvrons de nouvelles atrocités.

J’étais une personne qui voulait croire qu’il y avait des limites imposées par la démocratie – ou au moins des contraintes réalistes –auxquelles le Premier ministre voulait bien se plier. Même qu’il avait à accepter quelques compromis face aux fiers tenants de l’apartheid, afin de conserver son pouvoir.

C’est fini. Plus depuis Danny Danon, plus depuis que le choix du Premier ministre pour nous représenter, nous Israël, aux Nations unies, s’est porté sur un homme qui avait proposé une loi pour annexer la Cisjordanie, de créer des bantoustans où les Palestiniens vivraient sans Etat et privés des droits humains les plus basiques. Celui qui va nous représenter, nous tous, à l’ONU, l’homme qui va porter notre parole au Tiers monde est le même qui avait qualifié de « plaie nationale » les demandeurs d’asile africains ! L’homme qui va personnifier Israël à l’ONU est le même politicien qui avait proposé une législation destinée à écraser les ONG qui secourent les Palestiniens et s’opposent aux institutions de l’occupation. En même temps, sa loi donnait le feu vert au gouvernement pour continuer à financer des ONG d’extrême-droite, soupçonnées de transférer cet argent pour soutenir la violence des Juifs, partisans des colonies.

Que veut dire apartheid, façon israélienne ?

L’apartheid, c’est un clergé fondamentaliste, fer de lance du renforcement de la ségrégation, des inégalités, de la suprématie et de l’assujettissement. Apartheid c’est Avi Dichter, législateur du Likoud (parti politique israélien nationaliste) et ancien chef du Shin Bet (service de contre-espionnage israélien), qui décide un dimanche, l’organisation de routes et d’autoroutes séparées pour les Juifs et les Palestiniens en Cisjordanie.

Apartheid, c’est des centaines d’attaques de colons contre la propriété, les moyens de subsistance et la vie des Palestiniens qui se terminent sans condamnation, inculpation ni même de suspects. Apartheid, c’est un nombre incalculable de Palestiniens emprisonnés ou abattus sans jugement, à qui on a tiré, sans aucune raison, dans le dos alors qu’ils s’enfuyaient.

Apartheid, c’est des fonctionnaires israéliens utilisant armée, police, tribunaux militaires et détention administrative draconienne, en principe pour faire tomber les terroristes mais surtout pour fermer toute voie de contestation non-violente aux Palestiniens.

A la fin du mois dernier, malgré la condamnation sans ambiguïté du directeur de l’Association médicale israélienne et de plusieurs groupes de défense des droits humains opposés à la torture, Israël a voté la loi intitulée « loi pour prévenir les dommages causés par les grèves de la faim ». Celle-ci autorise le gavage de force des prisonniers, sous prétexte que leur vie serait en danger. Gilad Erdan, le ministre de la Sécurité intérieure de Benjamin Netanyahou, qui a « poussé » pour faire passer cette loi, a qualifié les grèves de la faim des Palestiniens, enfermés depuis des mois sans inculpation, ni procès, de « nouveau type d’attaque-suicide qui va menacer l’Etat d’Israël ».

Il n’y a que dans un système aussi tordu que l’apartheid qu’un gouvernement a besoin d’étiqueter et de traiter la non-violence comme du terrorisme. Il y a quelques années, dans l’Afrique du sud de l’apartheid, des Juifs qui aimaient leur pays mais détestaient ses lois, ont participé avec courage à la lutte non-violente qui a renversé un régime de racisme et de déni des droits humains. Puissions nous en Israël suivre leur exemple !

Source : AURDIP

© www.partiantisioniste.com/actualites/2512
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte