ACCUEIL
  • Le mouvement takfiri met en danger l’Islam ! [Seyyed Hassan Nasrallah]

    Mardi, 28 Octobre 2014
  • Crise Bancaire : Simulations secrètes pour fermer les banques en une nuit !

    Lundi, 27 Octobre 2014
  • « PAS L'Info ! » : Le journal antisioniste ! [26/10/14]

    Dimanche, 26 Octobre 2014
  • AIIB : Une alternative à la Banque mondiale !

    Dimanche, 26 Octobre 2014
  • Moyen-Orient : Mort suspecte de la journaliste Serena Shim !

    Samedi, 25 Octobre 2014
  • Le mythe de l’Armée syrienne libre… [Vidéo]

    Vendredi, 24 Octobre 2014
  • Les Etats-Unis se livrent à une guerre économique contre leur ennemi N°1 : la ...

    Vendredi, 24 Octobre 2014
  • L’UMP et la justice… [Vidéo]

    Mercredi, 22 Octobre 2014
  • Lutte anti-terroriste : « Les Etats-Unis ne sont pas sincères ! » [Le Commandant ...

    Mercredi, 22 Octobre 2014
  • Les Palestiniens doivent revoir leur stratégie ! [Majed Bamya, diplomate ...

    Lundi, 20 Octobre 2014
28
Oct
Le mouvement takfiri met en danger l’Islam ! [Seyyed Hassan Nasrallah] Imprimer
Mardi, 28 Octobre 2014 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Seyyed Hassan Nasrallah, Secrétaire général du Hezbollah.Seyyed Hassan Nasrallah, Secrétaire général du Hezbollah.Le mouvement takfiri met en danger l’Islam ! [Seyyed Hassan Nasrallah, Secrétaire général du Hezbollah]

Le Secrétaire général du Hezbollah a souligné que « l'influence du courant takfiriste dans de nombreuses régions nous appelle à définir la nature des dangers qui en découle ». Il a mis en garde « contre la déformation la plus dangereuse que l'Islam subit à cause des Takfiris. Ce qui se passe dans la région représente une menace pour l'Islam, une menace dont il faudrait résoudre les causes », a souligné Seyyed Hassan Nasrallah dans un discours prononcé le 27 octobre 2014.

« Le courant takfiri massacre, faisant allusion à des hadiths supposés être ceux du Prophète (s) mais qui sont en réalité, falsifiés. Le comportement des Takfiris éloigne les non-musulmans de l'Islam. Les musulmans sont présentés comme un groupe sauvage et sanguinaire, ce qui risque d'incruster dans la pensée des gens, une compréhension fausse et mauvaise de l'Islam !

La pensée takfirie est basée sur l'annulation de l'autre, sur l'effusion de sang, sur l'appropriation des biens privés, sur l'esclavage des gens pour une seule raison : celle d’avoir une pensée différente… 

Depuis l'an 2000, ce nouveau courant de pensée s'est implanté dans la région arabe. Il a acquis les capacités d'un Etat et travaille à promouvoir et à diffuser ses idées dans le monde entier. Des écoles, des universités, des maisons d’édition et les moyens de communication sont utilisés pour sa diffusion. Des centaines de milliards de dollars ont été dépensés pour répandre ce courant de pensée à travers le monde. […] »

Selon Seyyed Hassan Nasrallah, l'Arabie saoudite est « le premier pays responsable des actes takfiris et de leur falsification de l’Islam. Le royaume a souffert et souffre aujourd'hui de ce courant. Il doit assumer ses responsabilités. Il ne suffit pas de créer une coalition internationale pour lutter contre "l’Etat islamique". Il doit aussi fermer les écoles qui délivrent des diplômes à des militants takfiris ! »

Le Secrétaire général du Hezbollah a appelé « les oulémas musulmans sunnites et chiites à montrer le véritable Islam », précisant que « la lutte contre le takfirisme devait être principalement culturelle, intellectuelle et scientifique ». Il a ensuite appelé à œuvrer à empêcher la propagation de ce courant et à « s’attaquer aux causes de l'émergence de tels courants. »

Seyyed Hassan Nasrallah a terminé son discours en soulignant que c’était à la Oumma, dans son ensemble, de défendre l'Islam : « Il incombe à tout intellectuel, à tout enseignant et à tout musulman de faire entendre leur voix parce qu’ils disposent d’importants moyens de communication. »

« Chers gens, ce que vous voyez et entendez n’est pas l’Islam, cela n’a rien à voir avec l’Islam. Ce n’est pas ce que le Coran veut, ni ce que la religion de l'Imam Hussein, petit-fils du prophète Mohammed (p) veut ! »

LSE

© www.partiantisioniste.com/actualites/2118
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
27
Oct
Crise Bancaire : Simulations secrètes pour fermer les banques en une nuit ! Imprimer
Lundi, 27 Octobre 2014 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Crise Bancaire : Simulations secrètes pour apprendre à fermer les banques en une nuit ! Crise Bancaire : Simulations secrètes pour apprendre à fermer les banques en une nuit ! Crise Bancaire : Simulations secrètes pour apprendre à fermer les banques en une nuit !

Les autorités fiscales américaines ont expliqué à des représentants de l’Union européenne (UE), comment fermer une banque en une seule nuit, si celle-ci se retrouvait en faillite !

Avant l’annonce de la Banque centrale européenne (BCE) de stress tests, la nervosité augmente dans l’Union européenne et dans les États membres : Apparemment, la BCE estime que plusieurs banques pourraient ne pas survivre… Les banques défaillantes devraient être reprises par des banques concurrentes, au risque de déclencher un BANK- RUN [course aux guichets, ndlr] !

Des représentants et l’UE et du FDIC [Federal Deposit Insurance Corporation, Agence fédérale américaine garantissant les dépôts bancaires faits aux Etats-Unis, ndlr] simulent, en secret, le démantèlement rapide de banques en faillite ! Lors de ces exercices, les représentants de l’UE apprennent comment fermer des banques ruinées en une seule nuit !

Lors de la crise, les Etats-Unis ont été obligés de fermer près de 500 banques ! Cette opération se compare à une opération Commando, où chaque seconde compte !

La BCE est actuellement en train de vérifier les bilans des grandes banques de la zone Euro ! Les résultats de ces tests seront connus dimanche [26 octobre 2014, ndlr], mais plusieurs fuites indiquent déjà que plusieurs banques sont classées « en danger » !

Dès novembre, la BCE prendra en charge la supervision bancaire. A cet effet, un mécanisme unique de traitement est mis sur pied, qui comprend un procédé de fermeture de banques dans la zone Euro.

Un aspect jusqu’ici négligé de la supervision est la pratique de la fermeture des banques : la banque en faillite peut être fermée du jour au lendemain. Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a déclaré à l’occasion de la crise de Chypre, que les dépôts bancaires sont une chose sensible et que dans la mesure du possible, ces mesures-là devaient être prises le week-end !

L’Association Globale des Risques Professionnels (GARP) rapporte que pour être au point le jour « », les représentants de l’UE et des USA se sont sérieusement « entraînés » ensemble !

La responsable du GARP, Pamela Farwig a déclaré : « Si vous avez à dire à quelqu’un que sa banque est fermée, cela doit être fait un laps de temps très très court ! » L’Union européenne a été formée à la procédure de fermeture des banques en juin, a rapporté Bloomberg [Bloomberg LP est un groupe financier américain spécialisé dans les services aux professionnels des marchés financiers, ndlr]. Les petites villes doivent être particulièrement bien surveillées, afin d’éviter toute panique générale ! « Dans ce cas de figure, un nombre importants de véhicules inconnus pourraient semer le trouble dans ces localités ! », a dit Farwig.

Sur demande de la Commission européenne, le journal « les Nouvelles économiques allemandes » a été informé que l’UE et la FDIC travaillaient régulièrement ensemble. Par conséquent, des réunions conjointes sont organisées deux fois par an : une à Bruxelles et l’autre à Washington. La réunion la plus récente a eu lieu en mai, à Washington.

La coopération avec la FDIC prend la forme de courts détachements de fonctionnaires et de séminaires ad-hoc, tels que ceux qui avaient été organisés fin juin, à Bruxelles. Les 24 et 25 juin, la Commission a organisé un séminaire de deux jours avec des experts financiers et juridiques de la FDIC. A cette occasion, la FDIC a présenté son approche de la résolution de la Banque avec un accent particulier sur les banques d’importance systémique, telle que la Commission européenne. L’objectif était d’échanger les expériences entre les deux parties, en particulier dans le cadre du mécanisme de règlement bancaire [SRM, résolution simple du mécanisme, ndlr] et de régler les résolutions du Conseil unique (fonds bancaire à la crise).

A la fin de l’année, les ministres des finances de la zone Euro auront adopté la résolution pour un nouveau comité de règlement (le soi-disant « Conseil »), qui devra prendre en charge la fermeture de banques zombies. Mais ce n’est pas tout…

Le « monstre bureaucratique » devant mettre ce plan à exécution en un week-end, donne une bonne image des responsables européens, rapporte la députée européenne, Sven Giegold.

Selon un communiqué de presse du Parlement européen, pour s’assurer « que les déposants récupèrent leur argent beaucoup plus rapidement si leur banque fait faillite », les pays de l’UE doivent également construire leurs propres systèmes financés par la Banque pour compenser les dépôts garantis des déposants. […] Le soi-disant « bail-in » [Le bail-in est une pratique financière qui impose à certains créanciers d'une banque, une diminution du montant des créances qu'ils possèdent dans l'établissement de crédit ou une conversion de celles-ci en actions de capital, ndlr] qui a été écrit dans les deux lois pour faire face à la crise bancaire, veille à ce que les principaux bénéficiaires (actionnaires et détenteurs d’obligations) doivent adhérer d’abord, si une banque est en difficulté.

Le cas du « sauvetage » du groupe bancaire portugais Banque Espirito Santo (BES) a montré que, même ici, on a respecté les contribuables européens. En fait, les banques en difficulté peuvent être fermées.

Dans le cas de la Corpbank, depuis des mois, les clients ne peuvent plus avoir accès à leurs dépôts. Maintenant, la banque est sur le point de faire faillite après avoir reçu la promesse, il y a quelques semaines, d’une extension de la ligne de crédit de l’UE. Dans quelle mesure l’argent des contribuables européens pourrait être perdu pendant une faillite, n’est pas encore clair. Il n’est pas encore certain que la Bulgarie puisse réussir à survivre jusqu’à la mise en place du SRM ! Auquel cas, les autres  Etats européens et leurs contribuables devront à nouveau rempiler ! Il y a quelques mois, il y a eu panique bancaire sur la Banque Corp. Le gouvernement bulgare avait alors affirmé que la banque était en bon état et que ces paniques bancaires étaient le résultat d’activités criminelles sur Internet.

Quelques jours après, la banque de Bulgarie a annoncé son adhésion à l’union bancaire de l’UE. Les observateurs estiment que les risques importants peuvent découler d’une telle déclaration unilatérale de l’adhésion d’un pays et demandent qu’il y ait, avant l’adhésion d’un pays à la Banque de l’Union, un examen détaillé du secteur bancaire concerné…

Source : Deutsche Wirtschafts Nachrichten

© www.partiantisioniste.com/actualites/2117
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
26
Oct
« PAS L'Info ! » : Le journal antisioniste ! [26/10/14] Imprimer
Dimanche, 26 Octobre 2014 [Section :  Journal TV]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

« PAS L'Info ! » : Le journal antisioniste ! [26/10/14]
Code lecteur :

PAS L'Info ! : Émission N° 07 - Saison 5 [26/10/14]

Au programme : Bouleversements dans le secteur énergétique ! ; Les policiers ne veulent plus assurer la sécurité du député Meyer Habib ; Alerte sur l'eau potable à Paris ; Disparition des vidéos impliquant l’ONU dans le soutien aux terroristes de « l’Etat islamique » (EI) ! ; Les Européens payent les factures ukrainiennes ! ; Accord gazier entre l’Egypte et Israël ; La politique ambiguë des Etats-Unis contre les terroristes de l’EI ; Un auteur français de bande dessinée interdit de séjour en Israël ; A-t-on le droit de refuser de vacciner en France ! ; La vidéo de la semaine…

PAS L’Info !

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/2115
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
26
Oct
AIIB : Une alternative à la Banque mondiale ! Imprimer
Dimanche, 26 Octobre 2014 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Signature du protocole d’accord pour la création de la Banque asiatique AIIB (Pékin, 24/10/2014).Signature du protocole d’accord pour la création de la Banque asiatique AIIB (Pékin, 24/10/2014).Une alternative à la Banque mondiale est créée : La Banque asiatique d’investissements dans les infrastructures !

La Chine et vingt autres pays ont signé, le 24 octobre 2014, un protocole d’accord visant à créer une banque régionale spécialisée dans le financement des infrastructures, des centrales électriques et réseaux de télécommunications, et conçue comme une alternative à la Banque mondiale : La « Banque asiatique d’investissements dans les infrastructures » (AIIB).

L’Inde, Singapour, le Kazakhstan, le Pakistan, le Vietnam, le Sri Lanka, le Népal, le Bangladesh, Oman, Qatar, le Koweït, les Philippines, la Mongolie, Brunei, le Cambodge, le Laos, la Malaisie, la Birmanie, la Thaïlande et l'Ouzbékistan figurent parmi les 21 pays signataires de l’accord. Le Japon n’a pas signé cet accord en raison de la rivalité avérée entre Pékin et Tokyo sur les plans militaire, économique et politique.

Le capital initial de la nouvelle banque est fixé à 50 milliards de dollars. La Chine sera le principal bailleur de fonds et,espère que les contributions des autres participants élèvent le capital de la banque à 100 milliards de dollars, ce qui représentera 2/3 du capital de la BAD, qualifiée de « pro-américaine » par la Chine.

Les financements devraient notamment servir à développer des infrastructures dans toute la région, dont une ligne de chemin de fer colossale reliant Pékin à Bagdad, selon des sources citées par le Financial Times. « En Chine, nous avons un vieux proverbe qui dit que si vous voulez devenir riche, construisez d’abord des routes ; je crois que cela décrit de façon concrète l’importance des infrastructures pour le développement économique », a déclaré, à cette occasion, le président chinois Xi Jinping.

A l’origine, plusieurs pays d’Europe, l’Australie et la Corée du Sud étaient intéressés par le projet. Mais les Etats-Unis ont fait pression sur leurs alliés, exigeant d’ignorer l’initiative chinoise !

On voit derrière cette position américaine, une nouvelle tentative de contenir la Chine, explique Andreï Ostrovski, vice-directeur de l’Institut de l’Extrême-Orient. « Les Etats-Unis et la Chine se battent pour le partage des zones d’influence dans la région Asie-Pacifique. Et la création de l’AIIB, c’est la poursuite de cette lutte. Les États-Unis n’ont pas besoin d’un concurrent redoutable dans cette région. Donc, ils essaient de l’affaiblir par tous les moyens, économiques et politiques. Je suppose que les troubles qui ont éclaté à Hong Kong, ont été provoqués par les Etats-Unis dans ce même but. La Chine fait sortir jusqu’à 70% de ses investissements sur le marché mondial par Hong-Kong et c’est aussi par cette région administrative spéciale qu’elle reçoit les investissements étrangers. Cette région joue le rôle de plateforme boursière, portuaire et bancaire pour la Chine. Les États-Unis ont tenté de la déstabiliser, privant ainsi la Chine de ses avantages en ce qui concerne la sortie des capitaux à l’étranger. »

La Chine est actuellement le premier créancier dans le monde et la deuxième économie mondiale. Son rôle ne cesse de croître, mais cette croissance ne lui permet pas de se doter d’un statut en conséquence dans les institutions financières internationales existantes, notamment au sein du FMI, de la Banque Mondiale et la Banque asiatique de développement, qui se trouvent être sous la forte influence des Etats-Unis et de l’Union européenne…

LSE

© www.partiantisioniste.com/actualites/2114
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
25
Oct
Moyen-Orient : Mort suspecte de la journaliste Serena Shim ! Imprimer
Samedi, 25 Octobre 2014 [Section :  Actualités antisionistes]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Serena Shim, journaliste pour Press TV, décédée le 19/10/2014, dans des circonstances suspectes !Serena Shim, journaliste pour Press TV, décédée le 19/10/2014, dans des circonstances suspectes !Moyen-Orient : Mort suspecte de la journaliste Serena Shim !

Serena Shim, journaliste américano-libanaise, travaillait pour la chaîne d’information internationale iranienne en langue anglaise, Press TV. Elle a été tuée dans un accident de la route à la frontière turco-syrienne, le 19 octobre 2014. De retour à son hôtel, son véhicule a été percuté par un poids lourd.

La journaliste couvrait les combats de la ville frontalière Kobané en Syrie, depuis la Turquie, et l’information au Liban, en Iraq et en Ukraine.

Serena Shim avait annoncé qu’elle montait un reportage incluant des vidéos montrant l’infiltration des terroristes de l’Émirat islamique (EI) en Syrie, via la frontière turque. Elle avait également indiqué avoir obtenu des images de ces terroristes dissimulés dans des camions d’ONG et du Programme alimentaire mondiale (PAM) de l’ONU !

Le 17 octobre, elle avait exprimé sa crainte d’être arrêtée par les services de renseignement turcs qui, selon ses propos, la suspectait d’être une espionne en raison de ses reportages. La journaliste avait rejeté ces accusations.

Son reportage ne sera jamais diffusé. Lors de l’accident qui a causé la mort de la journaliste, son caméraman a été grièvement blessé et les bandes vidéo ont disparu !

La famille de la défunte et le directeur d’information de la chaîne Press TV rejettent la thèse de l’accident. Ce dernier a déclaré, le 20 octobre : « Nous n’acceptons pas la version de l’accident. Nous pensons que le gouvernement turc doit être tenu responsable devant la communauté internationale. Il faut savoir exactement ce qui s’est passé. »

La Turquie est devenue la plaque tournante du terrorisme islamique international, par où transite une aide humanitaire européenne, américaine et onusienne suspecte ! Fait étrange : Une grande partie de cette aide humanitaire est acheminée vers les zones contrôlées par « l’Etat islamique »…

LSE

© www.partiantisioniste.com/actualites/2113
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
24
Oct
Le mythe de l’Armée syrienne libre… [Vidéo] Imprimer
Vendredi, 24 Octobre 2014 [Section :  Journal TV]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Le mythe de l’Armée syrienne libre… [Vidéo]
Code lecteur :

Le saviez-vous ? Le mythe de l’Armée syrienne libre

« Les chasseurs de dictateurs qui peuplent des rédactions des grands organes de presse sont passés maîtres dans l’art du camouflage quand il s’agit de présenter comme résistants, ceux qui servent les intérêts de leur camp. En véritables chirurgiens esthétiques, ils vous transforment l’Armée syrienne libre en mouvement de résistance démocratique composé de déserteurs humanistes dégoûtés par les atrocités commises par l’Armée syrienne […] » : Bahar Kimyongür, militant politique belge.

PAS L’Info !

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/2111
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte